Mortalité par suicide

L’indicateur présenté est le taux ajusté de mortalité par suicide pour 100 000 personnes.

La situation au Québec

La baisse de la mortalité par suicide chez les hommes québécois, entamée au début du siècle, a ralenti au cours des dernières années.

La mortalité par suicide est plutôt stable
chez les femmes québécoises
depuis 15 ans.

: Données fermées
: Données provisoires

: Données fermées
: Données provisoires

Le Québec dans le monde

Le rang classe le Québec parmi toutes les observations, le rang 1 étant le plus favorable.

 
 

Notes méthodologiques

    Définitions

    Taux ajusté de mortalité :

    Le rapport, pour une cause de décès et au cours d’une période donnée, du nombre moyen annuel de décès pour 100 000 habitants, ajusté selon la structure d’âge d’une population de référence.

    Milieu rural et urbain :

    Pour une définition du milieu rural et urbain, ou pour en savoir plus sur le choix des pays comparés au Québec, consultez les Informations sur les volets.

    Précisions méthodologiques

    • Évolution au Québec : Les données 2013 et 2014 pour le Québec sont provisoires. Les données provisoires tendent à sous-estimer le nombre de suicides. Pour 2014, 14 rapports d’investigation du Bureau du Coroner (1 % des suicides) n’étaient pas terminés au moment de l’extraction des données.
    • Comparaisons canadiennes : La sous-estimation des suicides est amplifiée dans certaines provinces par l’utilisation courante la catégorie « intention indéterminée » pour les décès traumatiques. L’interprétation des comparaisons interprovinciales doit être réalisée avec précaution.
    • Comparaisons américaines : Les états dont le numérateur (nombre de décès) selon le sexe est inférieur à 20 sont excluent du classement.
    • Comparaisons internationales : Il existe des variations considérables entre les pays dans l’application des règles de sélection de la cause initiale du décès et dans les définitions utilisées pour déterminer un décès par suicide. Les données doivent être interprétées avec prudence.
    • L’année affichée dans les Comparaisons internationales correspond à l’année où le plus de pays ont des données disponibles.

    Standardisation

    À noter que pour optimiser toutes les comparaisons, les données québécoises présentées ont été ajustées selon les structures par âge des populations de référence utilisées par les différentes sources de données correspondantes ci-dessous.

    • Évolution au Québec: Québec 2001
    • Milieu rural et urbain: Québec 2001
    • Comparaisons canadiennes: Canada 1991
    • Comparaisons américaines: 2000 U.S. standard population
    • Comparaisons internationales: OCDE 2010

    Codes

    Voici les codes utilisés dans la Classification internationale des maladies:

    • Évolution au Québec (1981 à 1999) : E950-E959 (CIM-9)
    • Évolution au Québec (2000 et plus), Milieu rural et urbain, Comparaisons canadiennes: X60-X84, Y87.0 (CIM-10)
    • Comparaisons américaines : *U03, X60-X84, Y87.0 (CIM-10)
      Note : *U03 est le suicide par terrorisme.
    • Comparaisons internationales : X60-X84, Y87.0 (CIM-10)

    Rangs

    • Comparaisons canadiennes : Le rang affiché classe le Québec parmi les 9 autres provinces et exclut les territoires et le Canada dans son ensemble.
    • Comparaisons américaines : Le rang affiché classe le Québec parmi les 50 états et exclut les États-Unis dans son ensemble. En raison de leur faible nombre de décès, le district de Columbia et le Vermont (femmes) ont été exclus du classement.
    • Comparaisons internationales : Le rang affiché classe le Québec parmi les pays comparables de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ayant des données récentes, soit 16 pays sur une possibilité de 16 pour cet indicateur. Pour voir quels pays sont comparés au Québec, consultez le tableau des indicateurs selon les pays comparés ici.

    Sources

      Voir aussi

      Mise à jour des données:

        Compilation:

        Dernière modification: 

        1 mars 2017