Maladies transmises par les tiques

Les maladies transmises par les tiques sont définies comme des infections dont les agents pathogènes ont comme vecteur une ou plusieurs espèces de tiques. La maladie de Lyme est la maladie transmise par les tiques la plus fréquente au Québec. Elle est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, dont le vecteur principal au Québec est la tique Ixodes scapularis

L’anaplasmose (causée par Anaplasma phagocytophilum), la babésiose (Babesia microti), la fièvre récurrente (Borrelia miyamotoi) et l’encéphalite de Powassan (virus de Powassan) sont d’autres exemples de maladies transmises par les tiques en Amérique du Nord.

Surveillance des maladies transmises par les tiques

Cette surveillance permet de suivre l’évolution du risque d’acquisition de maladies transmises par les tiques au Québec afin de soutenir les autorités de santé publique dans leur gestion du risque. La surveillance fournit également des informations utiles aux professionnels de la santé leur permettant de rehausser la vigilance clinique.

La maladie de Lyme fait l’objet d’une surveillance intégrée au Québec dont les principales composantes sont :

D’autres agents pathogènes transmis par les tiques sont rapportés à travers le système de surveillance de la maladie de Lyme, notamment l’anaplasmose, la babésiose et l’encéphalite de Powassan (également des MADO). Les tiques Ixodes scapularis collectées par la surveillance active et passive dans le cadre de la surveillance de la maladie de Lyme sont analysées pour les agents pathogènes correspondants.

Pour consulter les Résultats de surveillance des maladies transmises par les tiques

Carte de la zone endémique pour la maladie de Lyme au Québec et des secteurs visés par la prophylaxie postexposition (PPE), 2024

Outil pour la classification des cas déclarés de maladie de Lyme et l’identification des secteurs visés par la PPE

 

 

Dernière mise à jour : juin 2024, , réalisée à l'aide du logiciel QGIS (version 3.16.10). 
Sources de données : surveillance des cas humains confirmés et probables de la maladie de Lyme acquis au Québec et déclarés à la santé publique (2004-2023); surveillance acarologique active (2010-2023); surveillance acarologique passive (2009-2023).

 

Navigation de la carte interactive : Déplacez le curseur sur la carte pour obtenir les informations sur une municipalité, ou recherchez une municipalité (par nom) en cliquant sur la loupe.

Utilisation de la carte

Classification des cas déclarés

La zone endémique permet aux Directions de santé publique de classer les cas déclarés par les médecins et les laboratoires selon les définitions nosologiques en vigueur (cas probable ou confirmé).

Note à l’intention des cliniciens
Tous les médecins au Québec sont encouragés à déclarer aux autorités de santé publique les patients qui présentent des symptômes compatibles avec la maladie de Lyme, peu importe le lieu d’exposition probable aux tiques.

Recommandation pour la prophylaxie post-exposition (PPE)

La PPE peut être recommandée lorsque la piqûre de tique a eu lieu dans un des secteurs géographiques visés par la PPE, et lorsque l’ensemble des conditions sont réunies.

Risque d’acquisition de la maladie de Lyme

L’exposition aux tiques et le risque d’acquisition de la maladie de Lyme sont plus élevés dans les municipalités situées dans la zone endémique que dans le reste du Québec.

Attention :

  • Bien que l’abondance de tiques I. scapularis infectées et l’exposition soit moindre dans les municipalités situées en dehors de la zone endémique, leur présence ainsi que le risque d’acquisition de la maladie de Lyme demeurent possibles, en raison de la présence potentielle de tiques transportées par les oiseaux migrateurs.
  • Le risque n’est pas uniforme à l’intérieur d’une municipalité et varie en fonction du type d’environnement rencontré. Les tiques I. scapularis sont principalement présentes dans les forêts, les boisées, les arbustes et les hautes herbes.

Méthodologie

Les critères utilisés pour définir la zone endémique pour la maladie de Lyme et les secteurs géographiques où la PPE peut être recommandée ont fait l’objet d’un consensus entre le MSSS, les Directions de santé publiquel’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et le Groupe d’experts sur les maladies transmises par les tiques.

La détermination des municipalités situées dans la zone endémique pour la maladie de Lyme au Québec est basée sur les données de surveillance acarologique et humaine de l’année en cours et des années précédentes.

Pour plus d’informations, consultez la Mise à jour de la définition de la zone endémique de la maladie de Lyme au Québec en vue de son élargissement.

Tableau 1. Légende et critères pour la détermination de la zone endémique pour la maladie de Lyme et des secteurs géographiques visés par la PPE

Niveaux de risque

Critères de surveillance

Zone endémique et secteurs visés

Zone endémique et secteurs géographiques visés par la PPE 
1) Municipalités répondant à l’un des critères de surveillance suivant :

  • au moins 3 cas humains déclarés et acquis localement au cours des 5 dernières années;

OU

  • au moins 23 soumissions de tiques Ixodes scapularis d’origine humaine en surveillance passive au cours des 5 dernières années;

OU

  • 3 stades (larve, nymphe, adulte) ou au moins 6 spécimens du même stade d’Ixodes scapularis, collectés en un an en surveillance active, dont au moins 1 nymphe ou adulte positive à Borrelia burgdorferi

ET

2) Municipalités situées à 20 km ou moins d’une des municipalités identifiées par les critères de surveillance ci-dessus

Secteurs supplémentaires

Secteurs géographiques supplémentaires visés par la PPE

Municipalités qui ne sont pas situées dans la zone endémique, mais qui étaient déjà visées par la PPE dans les dernières années ou qui ont été ajoutées par les Directions de santé publique

PossiblePrésence possible de tiques Ixodes scapularis infectées dans l’ensemble du Québec, en raison de la présence potentielle de tiques transportées par les oiseaux migrateurs

Résultats de surveillance des maladies transmises par les tiques

Résultats annuels

Portraits périodiques

Pour plus d'informations

Outils

Webinaires

Publications d'intérêt

Crédit photo bandeau : © Karl Forest-Bérard

Dernière mise à jour :