L’IMP : des services adaptés aux aînés

L’intervention multifactorielle personnalisée [IMP] se réalise en plusieurs étapes qui vont du dépistage des problèmes à la réévaluation de la situation de l’aîné.

Dépistage

Certains facteurs peuvent augmenter le risque de chute. Grâce à l’IMP, on peut dépister des problèmes liés à :

  • la marche et l’équilibre,
  • la consommation de médicaments,
  • l’aménagement du domicile,
  • les facteurs tels l’alimentation,
  • l’hypotension orthostatique (chute de la pression artérielle lorsqu'on passe de la position couchée à la position debout), les troubles visuels et la consommation d’alcool.

Plan d’intervention

Une fois les problèmes dépistés, on élabore un plan d’intervention personnalisé pour les résoudre. La réussite du plan d’intervention repose sur la collaboration et l’engagement de l’aîné et de son entourage avec l’intervenant de santé.

Réévaluation

La présence des facteurs de risque sera réévaluée tous les six mois pendant une période de 12 à 18 mois.

Prévenir les chutes chez les aînés vivant à domicile


Source : Bégin C. La prévention des chutes chez les aînés vivant à domicile. Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, Direction de santé publique et d’évaluation, en collaboration avec le Centre de santé et de services sociaux du Nord de Lanaudière et le Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière, 2008. Adapté avec l’autorisation de l’Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière.

Bégin C., Boudreault V., Sergerie D. La prévention des chutes dans un continuum de services pour les aînés vivant à domicile, Guide d’implantation : IMP, Institut national de santé publique du Québec, 2007.

AUTEURS
Claude Bégin
Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière/
Direction de santé publique et d’évaluation

Diane Sergerie
Institut national de santé publique du Québec