Publications

  • 14 novembre 2017

    Dans le cadre de son mandat, le Comité directeur du Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) pour le contrôle interne de qualité en biochimie vous présente son rapport d’activités 2016. Ce bilan fait principalement état d’une situation de transition dans laquelle la planification des activités a dû être adaptée en réponse à des circonstances imprévues. Grâce à la collaboration étroite de tous les partenaires et à leur volonté de maintenir la qualité du programme, des solutions originales et porteuses ont été initiées.

    L’année 2016 a été marquée par un travail qui a impliqué des efforts fréquents et soutenus des membres du comité et du Groupe d’approvisionnement en commun de l’Est du Québec face aux embuches qui ont surgies au cours de l’implantation du matériel de...

  • 10 novembre 2017

    Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la résistance aux antibiotiques constitue une menace croissante pour la santé publique. Elle engendre un fardeau considérable pour les patients et la société. Une surveillance intégrée de la résistance aux antibiotiques est essentielle pour mieux comprendre ce phénomène complexe, en suivre l’évolution et cibler adéquatement les interventions permettant de préserver l’efficacité des antibiotiques.

    Au cours des trente dernières années, les gouvernements du Québec et du Canada ont mis sur pied plusieurs programmes de surveillance de la résistance aux antibiotiques. En 2015, suivant une tendance internationale visant à jumeler les données des programmes de surveillance des microorganismes résistants aux antimicrobiens avec celles de l’...

  • 28 septembre 2017

    Le présent rapport résume les activités réalisées par le programme de contrôle externe de qualité en pathologie en 2016-2017 et décrit les résultats pour les activités complétées au moment de sa rédaction.

    Cytologie

    Le programme de l’Institute for Quality Management in Healthcare (IQMH) propose une activité éducative d’interprétation de frottis gynécologiques et non gynécologiques aux 41 laboratoires inscrits en cytologie. La concordance des réponses saisies par les laboratoires à l’exercice 2015-2016 a été établie à 98 % pour les cas gynécologiques et à 96 % pour les cas non gynécologiques.

    Les participants ont exprimé un taux de satisfaction de 84 % quant à la qualité des lames fournies pour l’exercice. Les lames ayant reçu au moins deux...

  • 31 août 2017

    Pour l’année 2016, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) d’ajouter à la surveillance intégrée du virus du Nil occidental (VNO), celle du virus de l’encéphalite équine de l’Est (VEEE) et des virus du sérogroupe Californie (VSGC), en plus de la surveillance des moustiques de l’espèce Aedes albopictus.

    Au cours de 2016, 30 cas d’infection par le VNO et cinq cas d’encéphalites liées au VSGC ont été déclarés à la santé publique. Tous les cas ont acquis leur infection au Québec.

    De même, 53 stations entomologiques ont été installées sur le territoire québécois, dont trois ont été déployées spécifiquement pour collecter les vecteurs du VEEE, neuf pour la surveillance d’Aedes...

  • 31 août 2017

    En 2016, un total de 174 cas de maladie de Lyme ont été déclarés à la santé publique, dont 124 ont acquis leur infection au Québec.

    Le Laboratoire de santé publique du Québec a reçu 2 158 tiques Ixodes scapularis en provenance du Québec, principalement de l’Estrie, de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, de Montréal, des Laurentides, de Lanaudière, de la Montérégie et de la Capitale-Nationale. Plus de 17 % de ces tiques étaient positives pour Borrelia burgdorferi.

    La surveillance active réalisée en 2016 a permis de collecter 1 036 tiques Ixodes scapularis dont 82 étaient positives pour Borrelia burgdorferi et étaient réparties dans 22 sites localisés essentiellement en Montérégie. La surveillance active a également permis d’identifier...

  • 2 juin 2017

    La participation à un programme de contrôle de qualité externe (CQE) est au cœur de la reconnaissance d’excellence des activités d’un laboratoire de biochimie clinique. De concert avec le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ), les membres du Comité ont développé les objectifs suivants :

    • Rendre disponible, aux fins d’évaluation de qualité, le plus grand nombre de paramètres en biochimie;
    • Desservir toutes les régions du Québec indépendamment de leur taille, de leur niveau d’activité et de leur éloignement;
    • Implanter une structure organisationnelle qui respecte un cadre administratif et budgétaire;
    • Établir des statuts de qualité mesurables à partir de critères reconnus à l’international;
    • Fournir des outils d’auto-évaluation aux...
  • 25 mai 2017

    L’analyse des résultats obtenus dans le cadre du programme de surveillance en laboratoire des entérobactéries résistantes aux carbapénèmes a permis de dégager les éléments suivants :

    • Un gène de carbapénèmase a été identifié chez 179 souches (52,3 %);
    • Parmi les 179 souches productrices de carbapénèmases, le gène blaKPC a été identifié chez 144 souches (80,5 %);
    • Quinze souches ont été trouvées productrices de métallo‑β‑lactamases. Cette résistance a été confirmée par la présence du gène blaNDM chez 8 souches d’E. coli, 6 souches de K. pneumoniae et 1 souche d’E. cloacae;
    • Le gène blaOXA-48 a été identifié chez 5 souches de K. pneumoniae et 2 souches d...
  • 24 mai 2017

    Alors qu’une augmentation de l’incidence globale des infections invasives à pneumocoque (IIP) a été constatée en 2011, une décroissance continue est observée depuis 2012.

    Pour l’année 2015 :

    • Les pneumocoques de sérotypes 3, 22F, 19A et 7F furent, par ordre décroissant, les plus fréquemment isolés durant l’année 2015.
    • Aucune diminution notable de l’incidence des cas causés par le sérotype 3 n’est constatée dans les différents groupes d’âge bien que ce sérotype figure dans les vaccins VPC‑13 et VPP‑23.

    Données chez les enfants de moins de 5 ans :

    • Depuis les dernières années, le nombre de souches isolées d’IIP chez les enfants âgés de moins de 5 ans pour l’ensemble des laboratoires a été en...
  • 24 mai 2017

    En 2015, le programme de surveillance a permis de mettre en évidence les faits suivants :

    • Parmi les 89 laboratoires participants, 51 ont rapporté au moins une souche de N. gonorrhoeae;
    • Au total, 1033 souches ont été analysées, dont 835 chez des hommes et 192 chez des femmes et 6 isolées chez des personnes dont le sexe n’était pas disponible;
    • Une résistance à au moins un antibiotique testé a été notée pour 49,9 % des 1031 souches analysées;
    • On retrouve 46 % (477/1031) de souches résistantes à la ciprofloxacine;
      • Les souches résistantes à la ciprofloxacine ont été retrouvées chez 24 % des femmes (45/190) et chez 52 % des hommes (430/835);
      • Plus de la moitié des souches (66 %; 314/477) résistantes à la ciprofloxacine...
  • 23 mai 2017

    Depuis 2013, la Direction des risques biologiques et de la santé au travail de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) est mandatée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour proposer des programmes de surveillance intégrée de la maladie de Lyme au Québec. Ce plan d’analyse documente les fondements de cette surveillance ainsi que les différentes publications associées.

    La surveillance intégrée de la maladie de Lyme repose sur l’intégration de la surveillance des cas humains et de la surveillance acarologique passive et active.

    Surveiller les cas humains

    Au Québec, la surveillance des cas humains de maladie de Lyme a débuté en 2003 lorsque cette infection a été ajoutée à la liste des maladies à déclaration obligatoire du...