Schistosomiase
Diagnostic et traitement

Des patients qui présentent des symptômes digestifs ou urinaires après un voyage en zone endémique devraient être adressés à des spécialistes en santé-voyage.

L’infection est habituellement accompagnée d’éosinophilie mais pas toujours (30-60%).

Les œufs du parasite caractéristiques peuvent être vus dans un test microscopique des selles (formes hépato-intestinales) ou des urines (forme urinaire) 1-3 mois après l’infection. Il est inutile de faire le test plus tôt car les œufs pourraient être manqués.

Un test de sérologie est aussi disponible (laboratoire national de parasitologie) et est plus sensible, particulièrement si la charge parasitaire infectante est faible. On doit attendre un minimum de 6 semaines après le contact pour demander le test.

Des tests d’imagerie peuvent démontrer des changements en lien avec la pathogénèse du parasite.

Le traitement est le praziquantel, disponible en pharmacies. Les doses et durées varient selon l’espèce et le site de l’infection. Elles sont disponibles sur le site du Yellow Book de la CDC (wwwnc.cdc.gov/travel/diseases/schistosomiasis) ou dans la Lettre médicale  vol.11 (suppl.) 2013.

Dernière modification: 

9 janvier 2017