Maladie de Lyme
Situation et définition

L’agent causal de la maladie de Lyme (ML) est une bactérie spirochète, appartenant au complexe Borrelia burgdorferi sensu lato, qui se transmet par la piqûre d’une tique infectée. Plusieurs espèces de Borrelia sont à l’origine de la ML, notamment : Borrelia burgdorferi sensu stricto, Borrelia afzelii et Borrelia garinii. La première espèce est responsable des cas de ML en Amérique du Nord, tandis que les deux dernières sont principalement responsables de ceux en Europe et en Asie.

Bien que plusieurs espèces de tiques aient été répertoriées en Amérique du Nord et partout dans le monde, on estime que quatre espèces du genre Ixodes sont reconnues responsables de la transmission de la bactérie qui provoque la ML, soit I. scapularis au nord-est de l’Amérique, I. pacificus au nord-ouest de l’Amérique, I. ricinus en Europe et I. persulcatus en Asie.

L’Ixodes scapularis, communément appelée tique à pattes noires ou tique du chevreuil, est de loin le vecteur principal de la ML au Québec. La ML est endémique dans les états du nord-est et du centre-nord des États-Unis. La ML a également été recensée en Asie, en Chine et au Japon, mais les données sont parcellaires, voire manquantes dans de nombreux pays. Les données étant imprécises, la ML ne figure plus dans la section Recommandations par pays du Guide d’intervention santé voyage. Les sites des Gouvernements du Canada et du Québec, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis et l’European Center for Disease Control and Prevention (ECDC) en Europe ont cependant des ressources utiles pour les cliniciens.

Les tiques ont trois stades de développement : larve, nymphe et adulte. À chacun des stades, la tique doit se nourrir sur un animal ou un humain pour passer au stade suivant. La larve ne peut pas transmettre la ML. Les régions boisées, les forêts de feuillus et les herbes hautes avec climat tempéré et sol humide constituent l’habitat usuel des tiques. Les climats tropicaux ne seraient pas propices à la transmission de la ML.

Diagnostic et traitement

Les premiers symptômes de la ML apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqûre d’une tique infectée. Le symptôme le plus fréquemment rapporté est l’érythème migrant, une rougeur habituellement indolore qui apparait quelques jours après la piqûre, qui s’étend progressivement sur plusieurs jours (critère le plus spécifique) et dont la taille est de 5 cm de diamètre ou plus en général. Des complications articulaires, cardiaques ou neurologiques peuvent parfois survenir si la personne n’est pas diagnostiquée et traitée précocement.

Des Outils de transfert de connaissances pour l’aide au diagnostic et au traitement de la maladie de Lyme sont disponibles sur le site de l’Institut national d’excellence en santé et des services sociaux (INESSS) du Québec.

Dernière modification: 

25 février 2022