1
2
3
4
5
  • 14 février 2018

     

    En décembre dernier, le Portail VIH/sida du Québec a lancé un nouvel outil de notification de partenaires par messages textes pour soutenir les personnes atteintes d’une ITSS.

    Pourquoi?

    Une personne qui reçoit un résultat positif d’ITSS, lors d’un dépistage ou à la suite d’un diagnostic clinique, est invitée à aviser ses partenaires sexuels ou de consommation de drogues (actuels ou antérieurs) pour leur permettre de consulter un professionnel de la santé et recevoir les soins cliniques appropriés (évaluation, dépistage et traitement) et ultimement pour réduire le risque de transmission des ITSS dans la population.

    Cette démarche peut, dans certains cas, être laborieuse pour les personnes atteintes d’une ITSS et malgré un soutien offert par les professionnels de santé, il n’est pas toujours possible de joindre l’ensemble des partenaires à risque.

    Catégories: IPPAP
  • 9 février 2018

    The early impact of human papillomavirus vaccination on anogenital warts in Québec, Canada

    Marc Steben, Najwa Ouhoummane, Caroline Rodier, Liliya Sinyavkaya, Paul Brassard

    Au Québec, un programme public de vaccination contre les VPH avec le vaccin quadrivalent a été introduit en septembre 2008 pour les filles âgées de 9 à 17 ans. Cette étude a évalué les impacts précoces de ce programme de vaccination sur l’incidence des verrues anogénitales dans la population québécoise en général.

    Méthode

    Les taux d’incidence ont été calculés selon l’âge et le sexe durant la période pré-vaccinale (2004-2007) et durant la période vaccinale (2009-2012). L’incidence des verrues anogénitales a été déterminée à partir le registre provincial de la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ) avec certains codes de diagnostic ou de prescription.

  • 2 février 2018

    Plusieurs affiches pertinentes sur les ITSS

    Les 21es Journées annuelles de santé publique (JASP) ont eu lieu les 5 et 6 décembre 2017 au Centre des congrès de Québec. Elles se sont déroulées sous le thème À l’heure des vérités plurielles, en référence au phénomène qui voit des convictions diverses coexister sur la place publique, sans arbitrage ni filtres, notamment dans les médias sociaux. La science n'y échappe pas, et elle est régulièrement mise en doute.

    Dans le cadre de ces journées, plusieurs équipes de santé publique ont présenté des affiches sur leurs travaux dans les domaines de surveillance, de recherche, d’évaluation de programme, d’intervention, de projet novateur ou de transfert de connaissances. Le cahier des abrégés des communications affichées est disponible sur le site des JASP : Télécharger le cahier des abrégés des communications affichées.

    Nous attirons votre attention sur 5 affiches concernant des travaux dans le domaine des ITSS. Nous vous invitons à consulter l’abrégé de ces affiches ou les affiche elles-mêmes présentées ici.

  • 26 janvier 2018

    Le 11 janvier dernier, Karine Blouin, professionnelle à l’INSPQ et responsable du projet, et Fannie Defay, professionnelle à l’INSPQ et coordonnatrice du projet, ont présenté le Réseau sentinelle de surveillance de l’infection gonococcique, de l’antibiorésistance et des échecs au traitement au Québec dans le cadre d’un webinaire. Le projet et les résultats de l’année 2016 ont également été présentés sur un poster aux Journées annuelles de santé publique en décembre dernier. Nous revenons sur les grandes lignes de leur présentation pour comprendre la pertinence et l’impact de ce projet sur la surveillance et la prise en charge de la gonorrhée au Québec.

  • 19 janvier 2018

    Nouvelles questions/réponses

    La Foire aux questions sur les ITSS a été bonifiée au cours des derniers jours.

    Parmi les questions ajoutées, mentionnons les suivantes: 

Pages

S'abonner à