Immunisation

  • 27 juillet 2021

    L’objectif du présent avis est de présenter une analyse du risque de myocardite/péricardite lié à la vaccination des jeunes âgés de 12 à 39 ans avec les vaccins à ARNm, spécialement en ce qui concerne l’administration d’une deuxième dose. Cette analyse a été réalisée dans une optique individuelle en fonction des informations disponibles en date du 15 juillet 2021. Des stratégies de vaccination sont évaluées dans le contexte de la menace d’une nouvelle vague de COVD-19 causée par le variant Delta. Des recommandations provisoires sont émises dans une perspective tant individuelle que populationnelle.

    Recommandations

    En lien avec les données disponibles à l’heure actuelle et toutes les incertitudes concernant les risques et avantages associés à l’utilisation des deux...

  • 9 juillet 2021

    Le présent avis est rédigé dans le but de soutenir la campagne de vaccination contre la COVID-19 qui a débuté en décembre 2020 au Québec. Il se veut complémentaire à l’avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) sur les groupes prioritaires pour la vaccination contre la COVID-19 au Québec et relate les recommandations du CIQ concernant l’utilisation des vaccins à ARN messager (ARNm) contre la COVID-19.

    Étant donné l’état des connaissances scientifiques, cet avis est adapté et modifié au fil du temps, en fonction de leur évolution. Les changements qui sont apportés dans la mise à jour de l’avis sont surlignés en jaune pour en faciliter la lecture. D’autres aspects plus opérationnels relatifs à la vaccination contre la COVID-19 sont couverts tant par le Protocole d’...

  • 5 juillet 2021

    Cet avis scientifique met à jour celui émis le 10 juin 2021. Cet avis est aussi complémentaire à un avis antérieur général sur le vaccin AstraZeneca qui est disponible à l’adresse suivante : https://www.inspq.qc.ca/publications/3114-utilisation-vaccin-chad0x1ncov-19-covid19. Finalement, le terme « vaccin AstraZeneca » utilisé tout au long de l’avis s’applique également au vaccin Covishield.

    Recommandations

    Les recommandations suivantes viennent moduler celles émises par le CIQ le 10 juin 2021. Elles découlent des données disponibles sur l’impact de l’intervalle entre les deux doses de vaccin AstraZeneca de même que sur les informations...

  • 23 juin 2021

    La présente mise à jour de la version 1.0 de l’avis émis le 9 avril 2021 apporte une précision sur l’administration éventuelle d’une troisième dose de vaccin à ARN messager contre la COVID-19 chez les personnes immunosupprimées de même que sur la vaccination des personnes ayant une greffe de cellules souches hématopoïétiques. Les nouveautés sont surlignées en jaune. Seuls les écrits liés à cette précision ont été révisés; l’ensemble de la littérature relative à la vaccination des personnes immunosupprimées n’est pas présenté dans cette version de l’avis. Les recommandations sur l’intervalle...

  • 14 juin 2021

    Cette 7e étude de la couverture vaccinale chez les enfants québécois âgés de 1 an et 2 ans inclus pour la première fois une cohorte d’enfants âgés de 7 ans. Elle vise à estimer la couverture vaccinale de base des enfants québécois, examiner les croyances vaccinales des parents et les déterminants du statut vaccinal incomplet de leur enfant et examiner l’impact de certains facteurs sociodémographiques sur la couverture vaccinale.

    Cohortes 1 et 2 ans : couverture vaccinale

    En 2019, la proportion des enfants qui ont reçu tous les vaccins du programme régulier est de :

    • 85 % pour la cohorte 1 an (vaccins reçus avant l’âge de 15 mois);
    • 81 % pour la cohorte 2 ans (vaccins reçus avant l’âge de 24 mois).
    • Comparativement à 2016...
  • 11 juin 2021

    Le vaccin Ad26.COV2.S a été développé par la société Janssen en Europe, une filiale de Johnson & Johnson. Ce produit appelé vaccin de Johnson & Johnson contre la COVID-19 a été autorisé par Santé Canada le 5 mars 2021 pour une utilisation chez des personnes âgées de 18 ans et plus en suivant un calendrier à une dose (1). Des recommandations relatives à l’utilisation de ce vaccin ont été émises par le Comité consultatif national sur l’immunisation(2) et un avis spécifique pour l’utilisation de ce vaccin au Québec a été préparé par le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) en fonction des informations disponibles à la fin du mois d’avril 2021(3). Brièvement, le vaccin de Johnson & Johnson a été recommandé pour les adultes qui présentent une contre-indication à l’...

  • 20 mai 2021

    Les informations disponibles actuellement indiquent que les personnes vaccinées sont susceptibles, dans une proportion significative, de présenter différents symptômes dans les jours suivant la vaccination. Considérant que ces symptômes peuvent ressembler à ceux compatibles avec la COVID-19, des recommandations sur la prise en charge des usagers et des travailleurs de la santé ayant des symptômes post vaccination sont nécessaires.

    Ce document a comme objectif de baliser la gestion, en milieux de soins, des usagers et des travailleurs de la santé qui présentent des symptômes suite à la réception du vaccin contre la COVID-19. Des algorithmes ont été élaborés pour guider la prise de décision dans ces situations.

    La prise en charge d’un usager qui développe des symptômes...

  • 13 mai 2021

    Faits saillants

    • Le vaccin de Johnson & Johnson contre la COVID-19 a été autorisé par Santé Canada pour une utilisation chez des personnes âgées de 18 ans et plus.
    • Ce vaccin utilise un vecteur viral (adénovirus humain de type 26) encodant la protéine de spicule du SRAS-CoV-2.
    • Le vaccin peut être conservé ou transporté à une température réfrigérée comprise entre 2 et 8 °C jusqu’à la date de péremption. Il doit être administré par voie intramusculaire en une seule dose.
    • Dans une étude de Phase 3, le vaccin a montré une efficacité de 67 % pour prévenir les formes modérées ou sévères de la COVID-19, de 77 % contre les formes graves et aucun décès n’est survenu dans le groupe ayant reçu le vaccin de Johnson & Johnson.
    • Les données...
  • 23 avril 2021
    • Depuis le 3 mars 2021, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec préconise un intervalle de 16 semaines entre les deux doses des vaccins contre la COVID-19 prévues au calendrier.
    • Parmi les groupes qui ont été particulièrement touchés par la pandémie et qui pourraient moins bien répondre à une première dose figurent les personnes qui résident dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).
    • Le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a entrepris une revue des écrits portant sur l’immunogénicité et l’efficacité des vaccins contre la COVID-19 dans cette population. Des données préliminaires concernant l’impact de la vaccination dans les CHSLD au Québec sont également présentées de même que des données de couverture...
  • 7 avril 2021

    Le but ultime d’une campagne de vaccination contre la COVID-19 est de réduire l’incidence de la maladie et la circulation du virus dans la population à des niveaux qui permettent un retour à une vie normale ou quasiment normale, et cela de manière durable.

    Les premiers vaccins contre la COVID-19 ont été autorisés et montrent des résultats prometteurs en vue de l’atteinte éventuelle de ce but visé. Par contre, l’approvisionnement se fait de façon progressive et les quantités disponibles sont limitées à court terme. À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a formulé un avis préliminaire sur la priorisation des groupes à cibler dans le cadre d’une campagne d’immunisation de masse. L’...

Pages

Souscrire à Immunisation