Administration

  • 11 décembre 2020

    L’INSPQ propose une programmation scientifique transitoire d’un an qui s’étend du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021. Elle évolue autour de deux axes : la lutte au virus SRAS-CoV-2 dont ses impacts sur les habitudes de vie et la santé mentale, et les thématiques incontournables de santé publique qui ne font pas relâche. Les productions qui en découlent répondent aux besoins des décideurs et des autorités régionales de santé publique confrontés à ces enjeux et pour lesquels un éclairage scientifique rigoureux et des services spécialisés de laboratoire et de dépistage sont requis. Elle n’inclut pas les réponses rapides sur la COVID-19 ni les travaux et service offerts en continu bien qu’ils soient offerts pour la plupart.

    Bien que sur-sollicitées en période de...

  • 17 novembre 2020

    L’Institut a recours à divers mécanismes d’assurance de la qualité dans la production de ses publications scientifiques et autres documents officiels.

    C’est dans ce contexte que plusieurs acteurs sont appelés à jouer des rôles variés, mais combien importants, à l’intérieur de ces processus essentiels pour assurer la complétude, l’exactitude et la valeur de ces productions. Ainsi, experts de contenu ou de méthodes, praticiens, représentants de groupes de la société civile, requérants peuvent être conviés à donner leur opinion sur le contenu ou l’approche d’élaboration de ces documents à divers moments.

    Le présent cadre de référence porte spécifiquement sur la révision par les pairs au plan scientifique, méthodologique, clinique, éthique ou de la gestion de programmes ou...

  • 5 octobre 2020

    2020 marque la fin d’un cycle de trois ans de la programmation scientifique de l’INSPQ. Cette édition relate ainsi l’aboutissement de travaux et de livrables depuis la première édition lancée en 2017.

    Afin de ne pas déstabiliser les lecteurs habitués aux éditions précédentes, le format a été conservé. Le texte initial est repris intégralement, mais l’évaluation de l’état d’avancement des différents produits et services reflète le regard final porté sur les engagements pris tout au long de la mise en œuvre de la Programmation scientifique 2017-2020 » et ce, en date du juin 2020.

    On reconnaîtra la section qui décrit les travaux qui s’exercent en continu. Puis, selon les années et les codes de couleur, les livrables qui ont été complétés, reportés, suspendus et supprimés...

  • 16 septembre 2020

    Le rapport annuel de gestion de l’Institut national de santé publique du Québec pour l’exercice qui s’est terminé le 31 mars 2020 revêt une signification toute particulière. Non seulement permet-il au lecteur d’apprécier la mobilisation et l’agilité qui se sont manifestées au cours des derniers mois, mais il brosse un portrait plus large de l’ensemble des dimensions couvertes par l’expertise scientifique de notre organisation.

    Publié conformément à la Loi sur l’administration publique, il témoigne des efforts consentis pendant l’année pour atteindre nos objectifs et rend compte de l’utilisation des ressources qui nous sont allouées pour accomplir notre mission en tant qu’organisation gouvernementale.

  • 14 novembre 2019

    Ce plan stratégique fait écho à la mission de l’Institut de produire et de transférer des connaissances, mais s’inspire aussi des attentes exprimées par ses principaux clients et partenaires. Il reflète ses ambitions de solidifier sa présence au Québec en tant que chef de file scientifique en santé publique.

    Avec en toile de fond des éléments de contextes et des enjeux de santé publique actuels et émergents, ce plan stratégique est fortement ancré dans la programmation scientifique qui s’avère le cœur de la mission de l’Institut et constitue sa feuille de route au quotidien. Pour parvenir à sa destination en procurant avec agilité des productions s’appuyant sur des données probantes, l’Institut composera principalement avec...

  • 25 septembre 2019

    L’année a marqué les 20 ans de l’Institut, les 45 ans du Centre de toxicologie du Québec et les 125 ans du Laboratoire de santé publique du Québec. Les dossiers relatés dans le chapitre des faits saillants illustrent partiellement l’ampleur du travail accompli et sont répartis selon les grands axes de sa mission.

    Le rapport annuel de gestion rend compte également des efforts consentis pour atteindre les objectifs de la planification stratégique 2014-2019 de même que de l’utilisation des ressources qui lui sont allouées.

    C’est dans un contexte de progrès significatifs sur le plan de la santé publique, mais également de défis à relever que s’inscrit ce rapport annuel. Aux avancées constatées notamment en ce qui a trait à l’espérance de vie s’opposent des problématiques...

  • 3 décembre 2018

    Le rapport annuel de gestion 2017-2018 témoigne des nombreuses réalisations de l’Institut national de santé publique du Québec dans la dernière année, des résultats visés par son Plan stratégique 2014-2019 et de l'utilisation des ressources qui lui sont allouées. Plusieurs grands dossiers tels que le soutien au déploiement de la Politique gouvernementale de prévention en santé, les substances psychoactives, la maladie de Lyme, la santé des autochtones et les environnements favorables à la santé ont mobilisé les équipes au cours de cette année. L’Institut a également participé à plusieurs audiences publiques gouvernementales, répondu à des demandes d’expertise sur des sujets émergents en santé publique, de même qu’à des demandes urgentes du MSSS liées à des risques à la santé et à...

  • 26 septembre 2017

    Au cours de la dernière année, l’Institut a mené des travaux de refonte de la programmation scientifique, prenant en compte les besoins et les attentes de ses partenaires régionaux et du ministère de la Santé et des Services sociaux. Cette nouvelle programmation est un engagement pour la production et le transfert des connaissances scientifiques en appui à la prise de décision et à la pratique de santé publique. Par ailleurs, cette programmation 2017-2020 traduit la volonté de l’Institut de mailler plus finement qu’auparavant les expertises de ses différentes équipes scientifiques, afin d’accroître la qualité et l’impact de ses produits et services.

    À l’heure actuelle, tandis que les problèmes de santé publique sont de plus en plus complexes et en évolution, nul ne peut...

  • 17 août 2017

    En 2015, l’Institut national de santé publique du Québec a mis en place le Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques afin de soutenir le ministère de la Santé et des Services sociaux et les directions de santé publique dans leurs responsabilités de prises de décisions et d’élaboration de politiques.

    Le mandat du Comité est de fournir une expertise au niveau des méthodes d’analyse, de surveillance et de recherche en plus d’effectuer une évaluation des risques. Il est le lieu d’expertise-conseil de recherche et, de communication dans le domaine des zoonoses liées au climat, en collaboration avec d’autres comités et instances.

    Depuis sa création, le Comité a priorisé les mandats de groupes d’experts et adapté des avis...

  • 29 novembre 2016

    Dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein, l’Institut national de santé publique du Québec s’est vu confier le mandat de la certification des équipements de mammographie. C’est le Laboratoire de santé publique du Québec qui réalise les travaux requis à cette fin. La certification est un élément normatif, soit le résultat positif de la rencontre des diverses exigences du contrôle de qualité des installations de mammographie au Québec.

    La mammographie est réputée conduire à une détection précoce d’anomalies de la glande mammaire avec une sensibilité supérieure à la palpation. Pour ce faire, les images mammographiques doivent être de grande qualité. Le propos du présent rapport est exclusif au contrôle de la qualité des installations radiologiques...

Pages

Souscrire à Administration