Article

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 7 octobre 2019

    Dans le but de brosser un portrait des avenues méthodologiques utiles pour définir des seuils de température élevée sécuritaires en milieu intérieur pour le Québec, les auteurs du présent article ont réalisé une revue de la littérature scientifique portant sur l’identification de seuils de température élevée sécuritaires en milieu intérieur fondés sur des effets à la santé. Les résultats de cette recherche littéraire n’ont toutefois pas permis de cibler une avenue unique et consensuelle pouvant mener à la détermination d’un tel seuil. Cette dernière s’avère une démarche complexe et la réalisation d’études additionnelles s’avère nécessaire pour être en mesure de mener ce travail à terme. Il est à noter que cet article constitue une synthèse des résultats des travaux menés par une...

  • 12 juin 2019

    Un sommet du G7 a eu lieu en juin 2018 dans la région de Charlevoix, au Québec, Canada. L’article décrit comment le directeur de santé publique de la région hôte s’est préparé à répondre aux différentes menaces de santé publique associées à l’événement : collaboration et communication régulières avec ses partenaires, élaboration d’une vigie rehaussée pour les menaces appréhendées, mise à jour des protocoles d’intervention associés à ces menaces, actualisation du plan de mobilisation des ressources et formation des intervenants de santé publique. Ces activités ont servi à améliorer la préparation et la réponse aux urgences de santé publique de la région.

  • 12 juin 2019

    Cette étude dresse le portait des actions entreprises par les municipalités québécoises en lien avec le contrôle de l’herbe à poux (ambrosia artemisiifolia). Les données proviennent d'un questionnaire en ligne envoyé au cours de l'été 2018 à des responsables municipaux de 817 municipalités et arrondissements du Québec (n = 262; taux de réponse = 32 %). Les résultats indiquent qu’environ la moitié des municipalités à l’étude effectuent la coupe des plants pour contrôler l’herbe à poux et qu’environ la moitié ont effectué de la sensibilisation auprès de leurs citoyens. Il appert que les méthodes de prévention de l’établissement de l’herbe à poux sont encore peu utilisées.

  • 12 juin 2019

    Les appels au Centre antipoison du Québec (CAPQ) pour intoxications réelles ou suspectées aux pesticides sont publiés à l’Infocentre de santé publique en considérant différentes variables. Cependant, ces données sont regroupées sans tenir compte des différentes catégories de pesticides. Le CAPQ possède toutefois les données pour certaines de ces catégories. Cet article dresse le portrait des appels au CAPQ pour intoxications de 2013 à 2015 au Québec selon les trois catégories suivantes : insecticides, herbicides et fongicides. Les données d’appels impliquant les trois catégories de pesticides ont été extraites, cumulées séparément, puis exprimées en fréquence relative d’appels pour chacune des variables d’intérêt. Des différences par catégorie de pesticides ont été observées pour l’âge...

  • 12 juin 2019

    D’importantes difficultés perdurent toujours au Québec quant à la prise en charge et à la résolution des problèmes d’insalubrité dans les logements. Un nouveau guide réalisé par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) en 2017 proposait d’entreprendre une réflexion pour assurer une prise en charge intégrée des situations d’insalubrité. Pour ce faire, une journée thématique a été organisée aux 22e Journées annuelles de santé publique (JASP) et a permis de réunir un éventail d’acteurs. Différents enjeux ont été abordés, comme la complexité des situations d’insalubrité, l’absence de réglementation municipale, la variabilité des interventions, les délais judiciaires, le manque de ressource et de financement, etc. Face à ces défis, plusieurs pistes de...

  • 19 mars 2019

    Un sommet du G7 a eu lieu en juin 2018 dans la région de la Capitale-Nationale. Un tel rassemblement de masse est lié à une augmentation de certains risques, notamment infectieux et environnementaux, pour la santé publique. Afin de détecter d’éventuelles menaces et d’intervenir en temps opportun, une vigie sanitaire rehaussée a été développée par la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale. Elle était complémentaire aux activités traditionnelles de vigie que sont la déclaration des maladies à déclaration obligatoire et les signalements passifs de menaces à la santé. La vigie des données des urgences, des signalements actifs de partenaires clés et d’Info-Santé et a entre autres été faite. Cet article décrit sommairement les activités de cette vigie rehaussée et les leçons...

  • 12 mars 2019

    À l’été 2018, deux vagues de chaleur ont affecté le Québec, une à la fin juin et une autre au début août. L’analyse des impacts sur les décès pendant la première vague de chaleur révèle un excès significatif de décès possiblement liés à la chaleur à Laval. Dans l’ensemble des 9 régions touchées par la première vague de chaleur, l’excès mesuré est de 86 décès. Des interventions de santé publique plus efficaces et mieux ciblées, associées à une plus faible intensité de la vague de chaleur, pourraient expliquer les plus faibles impacts mesurés sur la mortalité en 2018, comparativement à 2010.

  • 29 octobre 2018

    Les alertes grand public semblent pouvoir contribuer à réduire les impacts de la forte chaleur et du smog. Le projet « Téléphone santé » consistait : 1) à concevoir et à implanter un système d’alertes téléphoniques automatisées avec conseils santé auprès de personnes vulnérables à ces épisodes; 2) à en évaluer les effets comportementaux par sondages auprès de 1 811 résidants de Longueuil âgés de 65 ans et plus ou souffrant d’une des conditions de santé sélectionnées, après répartition aléatoire (avec ou sans alerte automatisée). Les résultats des sondages montrent que les alertes « Téléphone santé » ont amené des changements dans les connaissances et comportements des participants, tant pour le smog que la chaleur. De plus, ce système a permis de réduire d’environ 50 % la proportion de...

  • 29 octobre 2018

    Les directions régionales de santé publique, et plus particulièrement les professionnels de santé environnementale, ont des rôles et des responsabilités en matière d’évaluation environnementale et d’examen des impacts des projets de développement. La modernisation de la Loi sur la qualité de l’environnement est susceptible de modifier certaines de leurs pratiques. Afin d’aiguiller les intervenants de santé publique sur les changements en cours, cet article dresse le portrait des principales nouveautés qui prévaudront au moment d’analyser la recevabilité des études d’impacts et l’acceptabilité environnementale des projets.

  • 28 mai 2018

    La berce du Caucase est une plante exotique envahissante, encore peu présente au Bas-Saint-Laurent, qui peut causer des brûlures cutanées importantes. L’intervention menée dans la région vise l’éradication de la plante alors que celle-ci n’est qu’au premier stade de son invasion. Pour ce faire, une démarche de concertation sous le leadership de la Direction de santé publique et du collectif régional de développement, en collaboration avec de multiples partenaires, a été entreprise en 2015. La mobilisation importante des partenaires autour de cet objectif commun a favorisé la crédibilité de la démarche, son financement et des avancées notables sur le terrain.

Pages

Souscrire à Article