Effets de l'implantation d'une coopérative sur l’alimentation et la santé

Mesurer les Effets de l’Implantation d’une Coopérative sur l’Alimentation et la Santé (EffICAS) de la population d’un secteur qualifié de désert alimentaire en milieu rural au Québec.

La santé passe notamment par une saine alimentation. L’adoption d’une saine alimentation dépend de l’offre alimentaire présente dans les communautés, c'est-à-dire la localisation et l’accessibilité à différents types de commerces d’alimentation, dépanneurs, épiceries, supermarchés, etc. La création d’environnements favorables à la saine alimentation et à la sécurité alimentaire est primordiale pour assurer la santé de la population.

En effet, l’alimentation malsaine et l'insécurité alimentaire (accès inadéquat ou incertain aux aliments en raison d’un manque de ressources financières) sont des facteurs de risque reconnus pour les maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et l’obésité.

L’étude EffICAS est de retour à Rivière-Pentecôte et Gallix

Les personnes ayant participé à l’étude EffICAS en 2021 sont invitées à remplir un questionnaire de suivi sur leurs habitudes d’achats, leur alimentation et leur santé ainsi que sur la vitalité de leur communauté.
Comment faire ?

  • Si vous avez rempli un questionnaire sur Internet l’an dernier, vous recevrez le lien du questionnaire de suivi par courriel. Attention : Le courriel s’est peut-être faufilé parmi les courriels indésirables (junk email): jetez-y un coup d’œil!
  • Si vous avez rempli un questionnaire sur papier, un nouveau questionnaire vous a été envoyé par la poste directement chez vous.

L’étude

Est-ce que l’implantation d’une coopérative d'alimentation en milieu rural peut augmenter la consommation d’aliments sains et améliorer la santé et le bien-être de la communauté?

Cette étude est conçue afin de mieux comprendre comment implanter des interventions pouvant améliorer l’accessibilité géographique aux commerces d'alimentation et favoriser la saine alimentation, la santé et le bien-être des résidents des communautés.

Plus spécifiquement, son objectif est d’analyser les processus d’implantation et les effets d’une coopérative d’alimentation dans une communauté rurale défavorisée, en milieu rural qualifié de désert alimentaire en ce qui a trait à la qualité de l’alimentation et à la santé.

Questionnaires

Questionnaire initial : La phase 1 est terminée. Les participants ayant rempli le questionnaire initial seront appelés à remplir des questionnaires de suivi dans les phases 2 et 3 du projet.

Questionnaire de suivi : À la suite du premier questionnaire rempli, vous serez invité à répondre à des questionnaires de suivi pour nous faire part de quelle manière vos habitudes alimentaires et les lieux de vos achats d’aliments changent selon l’évolution de votre environnement alimentaire. Votre réponse à ce questionnaire de suivi vous donnera droit à une nouvelle compensation financière (carte-cadeau électronique parmi les choix proposés).

Les données collectées

  • Données sociodémographiques (ex. : âge, sexe, situation familiale, etc.).
  • Quartier de résidence.
  • Activités de magasinage, lieux des achats alimentaires.
  • Habitudes alimentaires et qualité de l’alimentation.
  • Sécurité alimentaire.
  • Vitalité et bien-être de la communauté.
  • Alimentation en période de COVID-19.

Confidentialité

Aucun résultat ne contiendra votre nom ou vos informations personnelles et personne ne pourra vous identifier. Un système de codes sera utilisé à cette fin. Votre nom et tous les autres renseignements (par exemple, votre adresse) permettant de vous identifier ne seront pas mentionnés. Les données du questionnaire seront entreposées sur un serveur de l’Institut national de santé publique du Québec et protégées par un mot de passe. Seuls le chercheur principal, les co-chercheurs et les auxiliaires de recherche y auront accès. Bien que certains renseignements peuvent vous identifier, soyez assuré qu’ils seront traités de façon strictement confidentielle.

Ce projet a été approuvé par le Comité d’éthique de la recherche en sciences et en santé de l’Université de Montréal.

Des nouvelles du projet

La phase 1 du projet est terminée

Plus de 225 ménages ont rempli le sondage de l’étude et douze informateurs ont été rencontrés lors d’entrevues semi-dirigées. Deux publications présentant les résultats de cette première collecte de données paraitront à l’automne 2022.

La phase 2 du projet est en cours 

Les résidents de deux communautés seront consultés dans le cadre d’un deuxième sondage afin de connaître les habitudes alimentaires et les lieux visités pour acheter des aliments. Cela permettra de déterminer si des changements sont survenus dans ces habitudes depuis la première collecte de données. 

Publications

L’équipe de recherche

Cette étude est dirigée par une équipe multidisciplinaire :

  • Éric Robitaille, chercheur d’établissement, Institut national de santé publique du Québec, et professeur adjoint de clinique, Université de Montréal
  • Marie-Claude Paquette, chercheure d’établissement, Institut national de santé publique du Québec, et professeure associée, faculté de médecine - département de nutrition, Université de Montréal
  • Gabrielle Durette, coordonnatrice, Institut national de santé publique du Québec 
  • Marianne Dubé, professionnelle de recherche, Institut national de santé publique du Québec
  • Olivier Arbour, technicien de recherche, Institut national de santé publique du Québec

Plusieurs co-chercheurs sont également impliqués dans le projet : 

  • Geneviève Mercille, professeure adjointe, faculté de médecine - département de nutrition, Université de Montréal
  • Yan Kestens, professeur titulaire, département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal
  • Mélanie Doyon, professeure, département de géographie, UQAM
  • Ernest Lo, chercheur d’établissement, Institut national de santé publique du Québec, et professeur adjoint, Department of Epidemiology, Biostatistics and Occupational Health, Université McGill
  • Marc Lemire, chercheur d’établissement, Institut national de santé publique du Québec, et professeur associé, Université de Montréal

Elle est soutenue par l’Institut national de santé publique du Québec et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et réalisée grâce à la collaboration :

  • du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord – Direction de santé publique;
  • du Centre de collaboration national sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS);
  • de l’Agence de la santé publique du Canada;
  • des Tables intersectorielles régionales en saines habitudes de vie (TIR-SHV) – Gaspésie-îles-de-la-Madeleine;

  • du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité;

  • de Vivre en ville;

  • de la Fédération des coopératives d’alimentation du Québec;

  • du Pôle d’économie sociale de la Côte-Nord (PESCN);

  • de la Municipalité de Rivière-Saint-Jean et de Magpie;

  • de la Coopérative de développement régional du Québec, région Saguenay-Lac-St-Jean/Côte-Nord (CDRQ);

  • de Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS).

Contact

Pour toute question, vous pouvez contacter l'équipe de recherche par courriel : [email protected]ou en laissant un message sans frais au 1 866 457-4624.

Dernière mise à jour : 

8 août 2022