Santé au travail

  • 8 mars 2017

    Depuis novembre 2016, des cas d’oreillons ont été rapportés parmi les médecins résidents de la région de Québec (1 cas), de l’Estrie (5 cas) et du Saguenay–Lac-Saint-Jean (1 cas). À la suite de l’apparition de cas secondaires parmi des médecins résidents du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), les autorités du CHUS ont pris la décision d'administrer une 2e dose du vaccin contre les oreillons à un nombre restreint de résidents, soit une quarantaine de résidents. Cette décision avait pour but d'augmenter l'immunité dans cette cohorte née entre 1980 et 1996 qui n'a souvent reçu qu'une seule dose de vaccin contre les oreillons.

    La Direction de la santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a donc demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) son...

  • 1 décembre 2016
    • Ce rapport présente une analyse des données d’intervention de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail sur les chantiers de construction et autres lieux de travail aux prises avec de l’amiante (2012-2014).
    • L’analyse montre des écarts par rapport aux exigences de certains articles du Code de sécurité pour les travaux de construction.
    • Ces écarts accroîtraient le risque d’inhalation de fibres d’amiante par les travailleurs du secteur de la construction, jusqu’à la visite des inspecteurs de la Commission.
    • Les données ne permettent pas de mesurer l’ampleur de l’exposition professionnelle à l’amiante. Elles révèlent toutefois, malgré certaines limites, le niveau de contrôle de l’exposition à l’amiante dans le secteur...
  • 20 octobre 2016

    L’objectif d’une telle politique est de réduire le fardeau de l’influenza transmis par les travailleurs non vaccinés aux patients et de prévenir les éclosions dans les milieux de soins. Les prémisses sous-jacentes à cette politique sont que ce fardeau est important et que la vaccination des travailleurs contre l’influenza ou le port du masque le réduira substantiellement. Il est difficile d’obtenir, sur une base volontaire, des couvertures vaccinales de plus de 70 % chez les travailleurs des hôpitaux de soins aigus, alors que les politiques de vaccination obligatoire ou de VoM permettent d’atteindre et même dépasser ce niveau de couverture vaccinale.

    Contrairement aux autres vaccins dont les composantes sont identiques d’année en année, le vaccin contre l’influenza est...

  • 29 mars 2016
    • The overall workload is evaluated by means of the cumulative set of occupational conditions, the level of physical activity and the level of energy expenditure.
    • Exposure to an increased number of occupational conditions is linked to increased preterm deliveries and, to a lesser extent, to increased small-for-gestational-age births.
    • Increases in the incidence of low-birthweight and high blood pressure during pregnancy are suspected in the presence of two or three occupational conditions. 
    • Excessive preterm deliveries and low-birthweights are suspected during exposure to high and moderate levels of physical activity, respectively.
    • Different effects of energy expenditure are suspected, i.e., lower birthweight, an increase in spontaneous...
  • 21 juillet 2015

    Ce feuillet est la mise à jour d'une étude publiée en 2014. Il montre que le nombre de cas de surdité professionnelle causée par le bruit continue d'augmenter bien que cette maladie puisse être évitée, car les moyens de la prévenir sont connus.

    La personne atteinte de surdité professionnelle vit au quotidien des problèmes d'écoute et de communication dans toutes les sphères de sa vie : en couple, en famille, avec ses amis, dans ses loisirs et au travail. Au fur et à mesure que la surdité évolue, la personne s'isole, perd de son autonomie et vit avec une image de soi de plus en plus négative. Cela affecte significativement sa qualité de vie et celle de son entourage.

    Plusieurs moyens peuvent prévenir les effets sur l'audition d'une exposition prolongée au bruit au...

  • 25 septembre 2014

    Les Services cliniques de dépistage (SCD) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) assurent le dépistage des pneumoconioses auprès des travailleurs du Québec depuis le début des années 1980. Le dépistage se fait par la radiographie pulmonaire argentique (RA), en suivant les directives du Bureau international du travail (BIT). Les radiographies sont interprétées par des médecins dont la compétence est identique à celle des lecteurs B du National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) et l'interprétation se fait en comparant l'image du patient avec les images radiographiques standardisées du BIT. Les SCD passeront sous peu de la technologie argentique à la technologie numérique. C'est pourquoi l'INSPQ a jugé utile de décrire les changements que pourrait...

  • 22 juillet 2014

    The underlying impetus of the occupational health framework is a desire to enact change. This tool aims to address the modernization challenges outlined in the Programme national de santé publique (MSSS, 2008) [Québec's updated public health program] and the Plan stratégique du Réseau de santé publique en santé au travail (MSSS, 2010) [the strategic plan of Québec's public health network in occupational health, and it offers a wide range of opportunities for organizational and professional development, including staffing, development of a joint training plan, personnel recruitment and assessment, career management, orientations for university programs, harmonization of practices, etc. Moreover, the use of the interdisciplinary professional situations of the RSPSAT as a blueprint for...

  • 14 mai 2014

    What are the causes of work-related musculoskeletal disorders (WMSDs)? Numerous scientific studies have highlighted the important contribution of working conditions to the development of WMSDs, in particular physical work demands such as forceful exertion, repetitive movements and awkward body postures. The Québec Survey on Working and Employment Conditions and Occupational Health and Safety (QSWECOHS) sheds new light on the working conditions that contribute to WMSDs.

    Organisational work demands, such as work intensity, work pace, lack of decision latitude and lack of support from co-workers or supervisors, also contribute to these common health problems.

    The Québec Survey on Working and Employment Conditions and Occupational Health and Safety (QSWECOHS) sheds new...

  • 14 mai 2014

    Avoir le dos barré, une épaule ou un poignet douloureux rend la vie pénible. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont fréquents en milieu de travail et touchent de nombreux travailleurs et travailleuses du Québec.

    L’Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST) jette un nouvel éclairage sur ces TMS liés au travail (voir au verso l’encadré Source des données). On y apprend par exemple qu'en 2007, près de 732 000 travailleurs et travailleuses du Québec sont aux prises avec au moins un TMS attribué au travail. C’est une personne au travail sur cinq qui est ainsi atteinte d’un TMS lié au travail.

    L’enquête révèle aussi que les travailleuses sont plus touchées que les travailleurs. Une femme sur quatre est...

  • 14 mai 2014

    A painful back, shoulder or wrist can make life difficult. Work-related musculoskeletal disorders (WMSDs) occur frequently in the workplace and affect many Québec workers.

    The Québec Survey on Working and Employment Conditions and Occupational Health and Safety (QSWECOHS) sheds new light on WMSDs. (See the sidebar entitled Data Source on the reverse side of this document.) In 2007, for example, nearly 732,000 Québec workers, or one in five, experienced at least one WMSD in the 12 months prior to the survey.

    The survey also found that female workers were more likely to be affected by WMSDs than their male counterparts. One of every four women experienced a WMSD compared with one of every six men.

    This gender difference was seen for each body region studied in...

Pages

S'abonner à Santé au travail