Bulletin d'information en santé environnementale

Comité scientifique

Germain Lebel

Titulaire de diplômes de 2e cycle en géographie et en épidémiologie de l’Université Laval, Germain œuvre en santé environnementale depuis environ trente ans. D’abord à la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale, il a eu l’occasion de travailler sur plusieurs problématiques reliées, par exemple, à la qualité de l’air extérieur, à l’asthme, aux cancers et aux maladies dues à l’amiante. En 2003, il rejoint l’Institut national de santé publique du Québec, où il agit à titre de chargé de projet du Système de surveillance et de vigie sanitaire du virus du Nil occidental (VNO) et du Système MADO-Chimique. Depuis un peu plus de dix ans, Germain assume principalement la responsabilité de la surveillance en santé environnementale. Depuis l’automne 2017, Germain assume la responsabilité de rédacteur en chef du BISE.

Claire Laliberté

Après un baccalauréat et une maîtrise en anthropologie (1985) et en épidémiologie (1992) à l'Université Laval, Claire travaille au centre de recherche du CHUL une dizaine d’années. Elle joint l’Unité Santé et environnement de l’Institut national de santé publique du Québec et l’équipe du BISE en 2000, à titre de responsable de la formation et de l'information. Au cours de sa carrière, elle se consacre à des études portant sur l’exposition aux contaminants environnementaux de même qu’à l'évaluation des produits de communication et des comportements de prévention.

Isabelle Goupil-Sormany

La Dre Isabelle Goupil-Sormany est spécialiste en santé publique et en médecine préventive et est membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. De 2006 à 2014, elle a été médecin-conseil en santé environnementale, d'abord au Saguenay–Lac-St-Jean, puis dans la région de la Capitale-Nationale. Directrice de santé publique en Mauricie–Centre du Québec de 2014 à 2016, elle est maintenant adjointe médicale au directeur de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale. À ce titre, elle coordonne l'équipe régionale de santé et environnement.   

Jonathan Chevrier

Le Dr Jonathan Chevrier est professeur adjoint au Département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail de l’Université McGill, membre associé de l’École d’environnement de l’Université McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sciences de la santé environnementale. Il s’intéresse particulièrement aux impacts sur la santé humaine de l’exposition à des contaminants communs tels que les pesticides, les retardateurs de flammes, les plastifiants de même que les produits industriels en Amérique du Nord, en Asie et en Afrique, en utilisant des méthodes traditionnelles et d’inférences causales. Chercheur principal de l’étude VHEMBE (Venda Health Examination of Mothers, Babies and their Environment), le Dr Chevrier investigue les impacts de l’exposition aux insecticides utilisés pour des fins de santé publique sur la santé et le développement des enfants en Afrique du Sud. Des informations additionnelles sur le travail du Dr Chevrier sont disponibles à l’adresse suivante : http://jchevrier.weebly.com

Mélanie Lemire

Mélanie Lemire est titulaire de la Chaire de recherche Nasivvik en approches écosystémiques de la santé nordique. Elle est professeure adjointe au Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval et chercheure à l’Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé (SP-POS) du Centre de recherche du CHU de Québec. Ses projets mettent de l’avant des approches écosystémiques, transdisciplinaires, intersectorielles et participatives, et portent principalement sur l’étude des effets complexes des changements environnementaux et la balance entre les bénéfices et les risques des aliments locaux en lien avec la santé des autochtones. Ses projets visent à agir en amont afin de promouvoir les écosystèmes nordiques comme des milieux de vie pour soutenir la santé et le bien-être. Madame Lemire est également co-chercheure au Centre Nasivvik pour la santé des Inuits et les changements environnementaux et membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l’environnement (CINBIOSE) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Elle détient actuellement une bourse Junior 1 du Fonds de recherche du Québec – Santé et a remporté la prestigieuse bourse postdoctorale Banting des Instituts de recherche en santé du Canada pour son postdoctorat en épidémiologie environnementale à l’Université Laval. Elle est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en sciences de l’environnement de l’UQAM, pour lequel elle a reçu la Médaille académique du Gouverneur général et le prix Early exceptional career in Ecohealth.

Christiane Thibault

Madame Christiane Thibault est détentrice d'une maîtrise en santé environnementale et santé au travail de l’Université de Montréal. Œuvrant dans le milieu de la santé publique depuis 1998, Mme Thibault a particulièrement acquis son expertise dans le domaine de la santé environnementale. Elle s'est joint à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) en 2010 et est aujourd'hui chef de l'Unité scientifique Santé et environnement de la Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Son équipe offre de l’expertise scientifique en toxicologie humaine et en évaluation du risque toxicologique et radiologique. Elle s’intéresse également à la prévention des problèmes de santé causés ou aggravés par la contamination biologique, chimique ou physique des différents milieux, ainsi qu’aux répercussions sociales engendrées par certaines problématiques.