Suivre les inégalités sociales de santé au Québec

Les facteurs sociaux sont déterminants pour la santé des populations. C'est pourquoi, à  l'instar de plusieurs pays, le Québec s'est doté d'une stratégie et d'indicateurs pour recueillir de l'information permettant le suivi des inégalités sociales de santé (ISS).

Ainsi, le Système de surveillance des inégalités sociales de santé au Québec (SSISSQ) présente des mesures d'inégalité pour différents indicateurs de santé. Ces mesures permettent de dresser un portrait actuel des ISS et d'en faire le suivi systématique dans le temps pour le Québec. Cette information peut notamment être utilisée afin de soutenir l'élaboration de politiques et de programmes de santé publique visant à  réduire les ISS.

Accédez à  diverses synthèses de résultats du SSISSQ dans la section ci-dessous.

Conditions de vie

  • L'insécurité alimentaire
    • Points à  retenir
      • Au Québec, l'insécurité alimentaire progresse selon un gradient social ; plus les ménages sont défavorisés sur le plan matériel et social, plus l'insécurité alimentaire est grande.
      • En 2013-2014, des inégalités en matière d'insécurité alimentaire dans tous les ménages et les ménages avec enfants sont observées selon la défavorisation matérielle et sociale.
      • Les inégalités sociales en matière d'insécurité alimentaire ont persisté entre 2007-2008 et 2013-2014 pour l'ensemble du Québec.
      • Les prévalences plus élevées de l'insécurité alimentaire observées dans les ménages les plus défavorisés indiquent un potentiel de réduction de l'insécurité alimentaire pour l'ensemble de la population.
    • Synthèse complète

Habitudes de vie

  • Tabagisme chez les adultes
    • Points à  retenir
      • Au Québec en 2013-2014, des inégalités en matière de tabagisme sont observées selon la défavorisation, la scolarité, le statut matrimonial et la structure familiale.
      • Globalement, les mesures montrent une tendance à  la hausse des inégalités sociales de tabagisme depuis le début des années 2000 pour l'ensemble du Québec.
      • L'augmentation des inégalités résulte de la diminution plus importante du tabagisme dans les groupes les plus avantagés sur le plan socioéconomique.
      • Les taux de tabagisme plus élevés observés chez les groupes les plus défavorisés, les personnes qui n’ont pas de diplôme d’études secondaires, les célibataires et les personnes vivant seules indiquent un potentiel de réduction du nombre de fumeurs pour l’ensemble de la population.
    • Synthèse complète
  • La consommation excessive d'alcool chez les adultes
    • Points à  retenir
      • Au Québec en 2011-2012, on note des inégalités liées à  la consommation excessive d'alcool selon la défavorisation matérielle, la dimension sociale, la scolarité, le statut matrimonial et la structure familiale.
        • Pour la dimension matérielle, les proportions les plus importantes de personnes consommant de l'alcool de façon excessive sont observées chez les groupes les plus favorisés.
        • Pour la dimension sociale, les proportions les plus élevées sont enregistrées chez les groupes les plus défavorisés.
      • Globalement, les inégalités sociales liées à  la consommation excessive d'alcool ont persisté entre 2003 et 2011-2012.
      • Les prévalences plus élevées observées chez les personnes célibataires et les personnes vivant seules indiquent un potentiel de réduction de la consommation excessive d'alcool pour l'ensemble de la population.
    • Synthèse complète

État de santé globale

  • Mortalité prématurée
    • Points à  retenir
      • Au Québec en 2009-2013, des inégalités en matière de mortalité prématurée sont observées selon la défavorisation matérielle et sociale.
      • Globalement, les mesures montrent une augmentation des inégalités sociales de mortalité prématurée entre 1989-1993 et 2009-2013 pour l'ensemble du Québec.
      • L'augmentation des inégalités résulte de la diminution plus importante de la mortalité prématurée dans les groupes les plus favorisés.
      • Les taux de mortalité plus élevés observés chez les groupes les plus défavorisés indiquent un potentiel de réduction de la mortalité prématurée pour l'ensemble de la population. À cet égard, la Politique gouvernementale de prévention en santé (PGPS) vise une réduction de 10 % de l'écart de mortalité prématurée entre les personnes les plus défavorisées et les plus favorisées sur le plan socioéconomique et ce, d'ici 2025.
    • Synthèse complète
  • L'espérance de vie en bonne santé
    • Points à  retenir
      • Au Québec, l'espérance de vie en bonne santé (EVBS) progresse selon un gradient social; plus les individus sont désavantagés sur le plan matériel et social, plus l'EVBS est faible.
      • En 2011-2012, des inégalités en matière d'EVBS sont observées selon la défavorisation matérielle et sociale. Les plus grandes inégalités se retrouvent chez les hommes.
      • Les inégalités sociales en matière d'EVBS ont persisté entre 2000-2001 et 2011-2012 pour l'ensemble du Québec.
      • Le nombre supplémentaire d'années vécues en bonne santé observé dans les groupes les plus favorisés indique un potentiel d'accroissement de l'EVBS pour l'ensemble de la population.
    • Synthèse complète

État de santé spécifique

  • Mortalité par suicide
    • Points à  retenir
      • Au Québec en 2009-2013, des inégalités de mortalité par suicide sont observées selon la défavorisation matérielle et sociale.
      • Les inégalités sociales de mortalité par suicide persistent entre 1989-1993 et 2009-2013 pour l'ensemble du Québec.
      • Les taux de mortalité plus élevés observés dans les groupes les plus défavorisés indiquent un potentiel de réduction de la mortalité par suicide pour l'ensemble de la population.
    • Synthèse complète

Maladies chroniques

  • Obésité chez les adultes
    • Points à  retenir
      • Au Québec en 2013-2014, des inégalités liées à  l'obésité sont observées selon la défavorisation matérielle et sociale ainsi que la scolarité.
      • Concernant la scolarité :
        • Une légère diminution temporelle des inégalités sociales liées à  l'obésité selon l'indice de concentration est observée entre 2003 et 2013-2014 pour l'ensemble du Québec (11 % à  7 %).
        • Cette diminution des inégalités résulte de l'augmentation plus importante de l'obésité dans les groupes plus scolarisés (diplôme d'études collégiales et plus).
    • Synthèse complète

 

Vous voulez être informés du dépôt de nouvelles synthèses? Abonnez-vous au bulletin Les Résonances de l'Institut national de santé publique du Québec, en inscrivant votre courriel dans l'encadré situé en bas de chaque page du site de l'INSPQ.

Avez-vous des commentaires sur les synthèses? Envoyez-les à  biesp@inspq.qc.ca en précisant « Synthèses ISS » dans le sujet de l'envoi.

Les demandes de soutien, de données ou d’informations complémentaires peuvent être soumises en remplissant ce formulaire.

Voir aussi