Facteurs de risque

 
 

Un facteur de risque d’agression sexuelle est une condition, une circonstance ou une particularité chez une personne ou dans son environnement qui augmente la probabilité de commettre une agression sexuelle ou d’être victime d’agression sexuelle. La présence d’un ou de plusieurs facteurs de risque ne peut être la cause d’une agression sexuelle, mais peut en avoir augmenté les risques1.

  • Différents facteurs individuels, relationnels, communautaires et sociétaux sont associés à un plus grand risque qu’un enfant ou une personne adulte soit victime d’agression sexuelle. Des facteurs associés au risque de commettre une agression sexuelle ont aussi été identifiés.2,3
  • Plus les facteurs de risque de l’agression sexuelle sont nombreux, plus la probabilité qu’une personne commette ou subisse une agression sexuelle augmente2. Toutefois, l’influence d’un même facteur de risque peut varier selon le sexe et le stade de vie2.
  • L’identification des facteurs de risque permet de mieux planifier les interventions préventives en matière d’agression sexuelle en ciblant les groupes plus à risque et en agissant sur les facteurs de risque identifiés.

Mise en garde concernant l'interprétation des facteurs de risque

Même si les victimes ne sont jamais responsables d’avoir vécu une agression sexuelle, certaines caractéristiques personnelles peuvent rendre une personne plus vulnérable à une agression sexuelle. Les facteurs de risque individuels ne doivent pas servir à blâmer les victimes d’agression sexuelle, mais plutôt à prévenir les agressions sexuelles en ciblant les personnes plus à risque et en agissant sur ces facteurs. La personne qui commet une agression sexuelle est toujours la personne responsable de cette agression.

Note méthodologique : De manière générale, les facteurs de risque identifiés ici s’appliquent principalement à des agressions sexuelles avec contact. Aussi, plusieurs des études ayant porté sur les facteurs de risque de l'agression sexuelle ont recours à des populations de victimes et d'agresseurs connus des autorités et recevant des services, ce qui n’est pas représentatif de l’ensemble des victimes et auteurs d’agression sexuelle.

Facteurs associés à un plus grand risque d'être victime d'agression sexuelle pendant l’enfance (0-18 ans)

  • Toute personne est susceptible de subir une agression sexuelle au cours de sa vie. Toutefois, des enfants et adolescents présentant certaines caractéristiques sont plus représentées parmi les victimes d’agression sexuelle.
  • Encore peu de facteurs sont clairement identifiés par les chercheurs comme augmentant les risques pour un enfant ou un adolescent d’être victime d’agression sexuelle. Il est toutefois bien reconnu que le stade de développement et le sexe contribuent au risque.
  • Certaines caractéristiques familiales ont aussi été identifiées comme étant plus susceptibles d’être présentes dans les familles d’enfants agressés sexuellement. Ces caractéristiques pourraient affecter la capacité des parents à bien superviser leurs enfants. Les difficultés familiales augmenteraient aussi la vulnérabilité des enfants face à l’agression sexuelle par la présence de caractéristiques qui sont recherchées par des agresseurs sexuels d’enfants3.
  • L’identification de facteurs communautaires et sociétaux associés à un plus grand risque d’agression sexuelle chez les enfants et les adolescents montre que l’agression sexuelle est un phénomène social qui concerne l’ensemble de la population.
  • L’identification des facteurs associés à un plus grand risque pour les enfants d’être victime d’agression sexuelle permet de mieux planifier les interventions préventives en matière d’agression sexuelle en ciblant les groupes plus à risque et en agissant sur les facteurs identifiés.
  • Facteurs individuels4,5,6,7 +

    Certains facteurs individuels ont été associés à un plus grand risque chez les enfants d’être victimes d’agression sexuelle, dont les plus rapportés incluent : le fait d’être de sexe féminin, d’être âgé entre 6 et 11 ans (pour les agressions sexuelles intrafamiliales seulement) et âgé 12 à 17 ans (pour les agressions sexuelles extrafamiliales seulement), le fait d’avoir vécu de l’abus physique ou une agression sexuelle dans le passé et le fait de présenter des besoins particuliers (handicaps, déficience intellectuelle, maladies chroniques, problèmes de santé mentale).

  • Facteurs relationnels/familiaux4,5,6,7,8 +

    Certains facteurs relationnels ont été associés à un plus grand risque chez les enfants d’être victimes d’agression sexuelle, dont les plus rapportés incluent : la faible supervision des parents, la consommation de drogue ou d’alcool des parents, des problèmes de santé mentale des parents et la présence dans la famille d’un conjoint qui n’est pas le père de l’enfant (beau-père).

  • Facteurs communautaires9,10+

    Les facteurs communautaires associés à un plus grand risque chez les enfants d’être victimes d’agression sexuelle ont été peu étudiés à ce jour, mais certaines études suggèrent que la tolérance de l’agression sexuelle et de faibles sanctions face à l’agression sexuelle dans une communauté joueraient un rôle dans ce risque.

  • Facteurs sociétaux9,10+

    Différents facteurs sociétaux ont été associés à un plus grand risque chez les enfants d’être victimes d’agression sexuelle, dont notamment : la présence d’hypersexualisation des jeunes dans une société, le refus historique d’une société de reconnaître l’agression sexuelle envers les enfants, des normes traditionnelles quant au rôle des deux sexes, la présence d’une idéologie des droits sexuels dominants de l’homme sur ceux de la femme, des faibles sanctions légales de l’agression sexuelle envers les enfants et des normes sociales soutenant l’agression sexuelle.

Facteurs associés à un plus grand risque d'être victime d'agression sexuelle à l’âge adulte

  • Toute personne est susceptible de subir une agression sexuelle au cours de sa vie. Toutefois, des adultes présentant certaines caractéristiques sont plus représentés parmi les victimes d’agression sexuelle.
  • Les facteurs de risque d’être victime d’agression sexuelle à l’âge adulte ont surtout été étudiés auprès des femmes victimes et réfèrent à une grande variété de situations d’agression sexuelle, dont celles commises par le partenaire intime dans un contexte conjugal.
  • L’identification de facteurs communautaires et sociétaux associés à un plus grand risque d’agression sexuelle chez les adultes montre que l’agression sexuelle est un phénomène social qui concerne l’ensemble de la population.
  • L’identification des facteurs associés à un plus grand risque pour les adultes d’être victime d’agression sexuelle permet de mieux planifier les interventions préventives en matière d’agression sexuelle en ciblant les groupes plus à risque et en agissant sur les facteurs de risque identifiés.
  • Facteurs individuels9,10,11+

    Certains facteurs individuels ont été associés à un plus grand risque chez adultes d’être victimes d’agression sexuelle, dont les plus rapportés incluent : le fait d’être une femme, le jeune âge, le fait d’avoir vécu des mauvais traitements dans l’enfance, le fait d’avoir déjà été victime d’agression sexuelle, la consommation de drogues ou d’alcool et de travailler dans l’industrie du sexe.

  • Facteurs relationnels9,10,11+

    Peu de facteurs relationnels ont été associés à un plus grand risque chez les adultes d’être victimes d’agression sexuelle. Toutefois, le fait d’avoir de nombreux partenaires sexuels a été soulevé comme un facteur pouvant augmenter les risques.

  • Facteurs communautaires9,10+

    Les facteurs communautaires associés à un plus grand risque chez les adultes d’être victimes d’agression sexuelle ont été peu étudiés à ce jour, mais certaines études suggèrent que la tolérance de l’agression sexuelle et de faibles sanctions face à l’agression sexuelle dans une communauté joueraient un rôle dans ce risque.

  • Facteurs sociétaux9,10+

    Différents facteurs sociétaux ont été associés à un plus grand risque chez les adultes d’être victimes d’agression sexuelle, dont notamment : des normes traditionnelles quant au rôle des deux sexes, la présence d’une idéologie des droits sexuels dominants de l’homme sur ceux de la femme, des faibles sanctions légales de l’agression sexuelle et des normes sociales soutenant l’agression sexuelle.

Facteurs associés à un plus grand risque de commettre des agressions sexuelles

  • Les facteurs qui amènent une personne à commettre des agressions sexuelles sont multiples3.
  • Au plan individuel, les agressions sexuelles commises par une personne sont dans la majorité des cas le symptôme de différents besoins non comblés, de traumatismes et de problèmes dans leur développement général3.
  • Les facteurs de risque d’agression sexuelle commise par des hommes sont mieux connus que ceux associés aux agressions sexuelles commises par des femmes. Les facteurs présentés ici s’appliquent majoritairement aux auteurs masculins d’agression sexuelle, mineurs et adultes, sauf indication contraire. Certain facteurs de risque sont aussi plus spécifiques aux agresseurs sexuels d’enfants.
  • Des facteurs communautaires et sociétaux ont été associés à un plus grand risque d’agresser sexuellement, montrant que l’agression sexuelle est un phénomène social qui concerne l’ensemble de la population.
  • L’identification des facteurs associés à un plus grand risque de commettre des agressions sexuelles permet de mieux planifier la prévention de l’agression sexuelle en ciblant les groupes d’individus plus à risque d’en perpétrer et en agissant sur les facteurs identifiés.
  • Facteurs individuels9,10,12,13,14+

    Dans l'enfance de l'individu

    Victime d’abus physique dans l’enfance*§ Témoin de violence familiale dans l’enfance
    Fonctionnement familial pauvre dans l’enfance§ Agression sexuelle dans l’enfance*§

    À l’âge adulte

    Estime de soi plus faible Problèmes sexuels*§
    Problèmes psychologiques (dépression, anxiété, stress post-traumatique)§ Déficits des habiletés sociales*
    Personnalité antisociale* Troubles de la personnalité*
    Abus de substances* Consommation d’alcool
    Pensées erronées face à l’agression sexuelle d’enfants (distorsions cognitives)* Consommation de pornographie dont le contenu concorde avec les fantasmes d’agression sexuelle
    Adhésion aux mythes sur le viol Fantasme de sexualité coercitive
    Problèmes de comportement Hostilité envers les femmes

    * Facteurs de risque plus spécifiques aux agressions sexuelles commises sur des enfants
    § Facteurs de risque s’appliquant aussi aux agressions sexuelles commises par des femmes

  • Facteurs relationnels/familiaux9,10,11,12+

     
    Dépendance aux hommes et rejet§ Difficultés dans les relations intimes*
    Association à des pairs sexuellement délinquants Isolement social*
    Environnement familial empreint de violence Environnement familial patriarcal
    Faible soutien familial  

    * Facteurs de risque plus spécifiques aux agressions sexuelles commises sur des enfants
    § Facteurs de risque s’appliquant aussi aux agressions sexuelles commises par des femmes

  • Facteurs communautaires9,10+

    Faibles possibilités d’emploi Tolérance générale des agressions sexuelles dans la communauté
    Faible sanctions de la communauté à l’endroit des agresseurs sexuels Soutien institutionnel faible (police et système judiciaire)
  • Facteurs sociétaux9,10+

    Taux de criminalité élevé Normes sociales soutenant l’agression sexuelle
    Normes sociales maintenant l’infériorité des femmes et la soumission sexuelle Normes sociales soutenant la supériorité masculine et les droits sexuels
    Forte tolérance du crime et de la violence Faibles lois et politiques liées à l’égalité entre les hommes et les femmes
 
 

Références

  1. Baril, K. et Tourigny, M. (2009). La violence sexuelle envers les enfants. Dans M.E. Clément et S. Dufour (dir.), La violence à l’égard des enfants en milieu familial (pp.145-160). Anjou: Éditions CEC.
  2. Jewkes, R., Sen, P. et Garcia-Moreno, C (2002). La violence sexuelle. Dans E.G. Krug, L.L. Dahlberg, J.A. Mercy, A. Zwi et R. Lozano-Ascencio (dir.), Rapport mondial sur la violence et la santé (pp.163-201). Genève: Organisation mondiale de la Santé.
  3. Tourigny, M. et Baril, K. (2011). Les agressions sexuelles durant l’enfance : Ampleur et facteurs de risque. Dans M. Hébert, M. Cyr, et M. Tourigny (dir.), L’agression sexuelle envers les enfants Tome 1 (pp.7-42). Québec: Presses de l’Université du Québec.
  4. Black, D. A., Heyman, R. E. et Slep, A. M. (2001). Risk factors for child sexual abuse. Aggression & Violent Behavior, 6(2-3), 203-229.
  5. Finkelhor, D., et Baron, L. (1986). High-risk children. Dans D. Finkelhor (dir.), A sourcebook on child sexual abuse (pp. 60-88), Beverly Hills, CA : Sage Publications.
  6. Wolfe, V. V. (2007). Child sexual abuse.Dans E. J. Mash et R. A. Barkley (dir.), Assessment of childhood disorders (4th ed.) (pp. 685-748), New York : Guilford Press.
  7. Martin, A., Najman, J.M., Williams, G.M., Bor, W., Gorton, E. et Alati, R. (2011). Longitudinal analysis of maternal risk factors for childhood sexual abuse : early attitudes and behaviours, socioeconomic status, and mental health. Australian and New Zealand Journal of Psychiatry, 45, 629-637.
  8. Putnam, F. (2003). Ten-year research update review : Child sexual abuse. Journal of American Child Adolescence Psychiatry, 42(3), 269-278.
  9. World Health Organization (WHO), London School of Hygiene and Tropical Medicine. (2010). Preventing intimate partner and sexual violence against women. Taking action and generating evidence. Genève: World Health Organization.
  10. Jewkes, R., Sen, P. et Garcia-Moreno, C. (2002). La violence sexuelle. Dans E.G. Krug, L.L. Dahlberg, J.A. Mercy, A. Zwi et R. Lozano-Ascencio (dir.), Rapport mondial sur la violence et la santé (pp. 97-135). Genève: Organisation mondiale de la Santé.
  11. Söchting, I., Fairbrother, N. et Koch, W.J. (2004). Sexual assault of women : Prevention efforts and risk factors, Violence Against Women, 10 (1), 73-93.
  12. Whitaker, D.J., Le, B., Hanson, R.K., Baker, C. K., McMahon, P.M., Ryan, G., et al. (2008). Risk factors for the perpetration of child sexual abuse : A review and meta-analysis. Child Abuse & Neglect, 32, 529-548.
  13. Johansson-Love, J., et Fremouw, W. (2006). A critique of the female sexual perpetrator research. Aggression & Violent Behavior, 11, 12-26.
  14. Seto, M. C., Maric, A., et Barbaree, H. E. (2001). The role of pornography in the etiology of sexual aggression. Aggression and Violent Behavior, 6, 35-53.