Programmation scientifique
Bilan triennal 2017-2020

Version PDF

Mot de la présidente-directrice générale

Lancée en 2017, la programmation scientifique dans sa formule actuelle, termine son premier cycle. Notre intention était explicite et l’est encore : rendre compte en toute transparence des travaux menés par l’INSPQ et l’état de leur avancement. Principalement en appui aux axes du Programme national de santé publique, ce portefolio est le reflet de notre mission, soit de soutenir le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, de même que les autorités régionales dans l’exercice de leurs responsabilités, mais plus encore. Il s’inscrit dans notre volonté d’être en phase avec les enjeux et les problématiques émergentes d’où son caractère dynamique. Il démontre notre agilité à procurer, rapidement, notre expertise dans des situations d’urgence sanitaire par exemple. Il illustre notre démarche d’amélioration continue puisque nous remettons en question, annuellement, l’adéquation de celle-ci avec les besoins de nos clients.

Produire des connaissances scientifiques est une discipline qui exige de la rigueur. L’exercer dans un délai raisonnable est un défi quotidien. Pour y parvenir, l’Institut a adopté une culture de gestion de projet ce qui lui permet de mieux délimiter les contours d’un mandat et les livrables qui en découleront et d’établir ainsi les bases d’une collaboration fluide avec les clients. Il en ressort une variété de productions. Selon leur nature, les expertises requises et les données disponibles, elles seront réalisées en quelques jours ou quelques mois; seront livrées en temps voulu, mais parfois reportées et quelques fois suspendues ou supprimées en fonction de l’évolution des besoins des clients. À ces projets, s’ajoutent les travaux et services offerts en continu qui se traduisent en analyses, conseils, animation et participation à des comités d’experts et groupes de travail notamment.

Alors que la pandémie liée à la COVID-19 sollicite abondamment et sans relâche notre expertise depuis janvier 2020, nous optons pour faire de l’année 2020-2021 une année de transition pour laquelle nos productions seront largement teintées par la situation exceptionnelle que nous vivons. Les récents mois nous suggèrent de prendre un peu de recul sur nos pratiques, de miser sur nos apprentissages et de choisir des avenues pour exercer notre leadership d’influence et pour accroître notre performance, ce à quoi nous nous sommes engagés dans notre planification stratégique 2019-2022. D’ici là, ce document clôt une période riche de productions scientifiques que je vous invite à consulter à loisir.

Nicole Damestoy, présidente-directice générale