Médias

Cette Trousse média vise à favoriser la prévention de la violence conjugale. Elle se veut à la fois un document de référence, qui offre aux professionnels des médias et aux porte-parole qui ont à intervenir sur le sujet dans les médias de l'information juste et actuelle sur la problématique de la violence conjugale, ainsi qu'un outil de travail pouvant les aider à traiter rapidement et efficacement des événements de violence conjugale.

Des faits à rapporter…

  • En traitant dans les médias d’une diversité d'événements liés à la violence conjugale, on peut contribuer à mieux faire comprendre ce qu'est la violence conjugale et à faire ressortir son caractère inacceptable, favorisant ainsi la non tolérance de la population à l'égard de ce type de violence.
  • L'information transmise à la population sur la violence conjugale constitue un facteur clé dans l'identification précoce des cas de violence conjugale. L'information aide les victimes et les conjoints ayant des comportements violents à se reconnaître et elle suscite la mobilisation des personnes témoins de violence conjugale.
  • La façon dont les médias traitent de la violence conjugale peut avoir des implications sur les croyances, les perceptions et les réponses de la population à l’égard des comportements violents dans les relations de couple. Notamment, le fait de présenter régulièrement et exclusivement les incidents de violence conjugale les plus graves ou de ne pas traiter de la protection des victimes et des ressources disponibles peut décourager certaines victimes à demander de l’aide.2

Des mythes à déconstruire…

  • Il peut être complexe de distinguer les mythes de la réalité dans toute l’information qui circule concernant la violence conjugale. C’est pourquoi, compte tenu du rôle que jouent les médias dans la compréhension populaire de ce problème1, qu’il est important d’y retrouver une information objective et sans préjugé.

Une complexité à comprendre…

  • La couverture médiatique de la violence conjugale, un thème à la fois complexe et délicat, peut poser certaines difficultés. Par exemple, il peut être difficile de distinguer les conflits conjugaux de la violence conjugale ou encore de se retrouver parmi toutes les statistiques diffusées.1
  • En présentant des articles de fond qui traitent des causes sous-jacentes et des conséquences individuelles et sociales de la violence conjugale, les médias offrent à la population une meilleure compréhension de cette problématique, et est plus à même de considérer ce phénomène comme un problème collectif plutôt que du domaine privé.

Des ressources à faire connaître…

  • En parlant de l'aide et de la protection des victimes ainsi que des ressources disponibles, les médias incitent les victimes, les conjoints ayant des comportements violents et l’entourage à faire appel aux ressources d'aide.
  • En traitant des ressources, les médias brisent la croyance à l’effet que la violence conjugale est un problème individuel qui doit être géré par les victimes et les personnes impliquées et contribue à réduire chez ces dernières les perceptions d’isolement et d’incapacité à obtenir de l’aide.2
 
 

Références

  1. Gouvernement du Québec (1995). Politique d'intervention en matière de violence conjugale. Prévenir, dépister, contrer. Québec : Gouvernement du Québec.
  2. Carlyle, K.E., Slater, M.D. et Chakroff, J.L. (2008). Newspaper coverage of intimate partner: Skewing representation of risk. Journal of Communications, 58(1), 168-186.