Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques

L’Observatoire est une structure de réseautage et de collaboration entre des organisations partenaires permettant de rallier les disciplines de santé humaine et animale ainsi que les sciences environnementales. L’expertise y est centralisée afin d’offrir une vue d’ensemble sur la problématique des zoonoses dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques.

L’Observatoire  fait le pont entre l’expertise scientifique et les décideurs de politiques publiques (provinciales et régionales) afin de répondre à leurs besoins quant aux effets et adaptations possibles des changements climatiques sur les zoonoses. 

En lien avec les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques, l’Observatoire a pour mandat spécifique de : 

  • Rendre compte de l’évolution des zoonoses au Québec ;
  • Assurer la veille scientifique ;
  • Prioriser les besoins en surveillance, recherche et intervention ;
  • Collaborer au transfert de connaissances et à la formation continue des professionnels concernés par la problématique;
  • Favoriser le réseautage entre les collaborateurs de l’Observatoire et soutenir le développement de réseautage avec les organisations ou professionnels concernés par la problématique.

L’Observatoire s’inscrit dans les actions du Plan d’action sur les changements climatiques (PACC) 2013-2020, financé par le Fonds vert du gouvernement du Québec. La gestion, l’implantation et la coordination scientifique est sous la responsabilité de la Direction des risques biologiques et de la santé au travail de l’INSPQ.

La coordination de l’Observatoire se fait via un partenariat entre l’INSPQ et la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, plus spécifiquement par le biais du Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et en santé publique.

Coordination

  • Anne-Marie Lowe, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, INSPQ
  • Audrey Simon, Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et en santé publique – Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal

Collaborateurs

  • Julie Arsenault, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal
  • Geneviève Baron, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie/Direction de santé publique de l'Estrie
  • Léa Berrang-Ford, Département de géographie, Université McGill
  • Diane Chaumont, Ouranos
  • Éric-Rémi Girard, Agence canadienne d'inspection des aliments
  • Anne Kimpton, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, INSPQ
  • Frédérick Lelièvre, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
  • Benoît Lévesque, Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, INSPQ
  • Richard Marchand, Laboratoire de santé publique du Québec, INSPQ
  • Ariane Massé,ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
  • Marlène Mercier, ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Nicholas Ogden, Agence de la santé publique du Canada
  • Isabelle Picard, ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation
  • André Ravel, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal
  • Christian Renaud, Association des médecins microbiologistes infectiologues du Québec, Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine
  • Jean-Philippe Rocheleau, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal
  • Julio Soto, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, INSPQ
  • Richard Trudel, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, INSPQ
  • Louise Valiquette, ministère de la Santé et des Services sociaux

Soutien administratif

  • Adolphine Luzayday, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, INSPQ