Surveillance des infections à bacilles à Gram négatif producteurs de carbapénémases (BGNPC)

La propagation de souches multirésistantes parmi les bacilles à Gram négatif représente une menace pour la santé publique dans la mesure où elle compromet l'efficacité de l'antibiothérapie. Au cours des dernières années, les antibiotiques de la classe des carbapénèmes (doripénème, ertapénème, imipénème et méropénème) ont pris une place importante dans le traitement des infections causées par des bacilles à Gram négatif producteurs d’enzymes de résistance appellés carbapénèmases (BGNPC). L'émergence et la propagation de la résistance à cette classe d’antibiotique sont donc sujets de préoccupation, car elles aboutiront inéluctablement à des impasses thérapeutiques.

Au Québec, une surveillance de laboratoire des souches d’entérobactéries productrices de carbapénémases a été mise en place par le Laboratoire de santé publique du Québec en 2010. Ce programme a permis de détecter des souches d'EPC de type KPC, NDM-1, OXA-48, SME et IMI-NMC.

Depuis le 1er avril 2014, une surveillance des BGNPC a été implantée dans les établissements de soins de santé en collaboration avec les équipes de prévention et contrôle des infections et le comité SPIN-BGNPC. Ceci permet de suivre l’évolution des taux d’incidence des infections et des taux d’acquisition des colonisations à BGNPC dans les centres hospitaliers du Québec. La surveillance des BGNPC est obligatoire depuis le 1er avril 2017.

Objectifs de la surveillance et protocole

Protocole de la Surveillance provinciale des bacilles à Gram négatif producteurs de carbapénémases (avril 2018)

Saisie des données

Le Système d'information pour la surveillance provinciale des infections nosocomiales (SI-SPIN; seulement accessible à partir du RTSS pour les personnes avec accès sécurisé) permet l’entrée des données reliées à la Surveillance des nouveaux cas de BGNPC. Un formulaires a été développé et y est disponible : Exemple du formulaire en ligne.

Résultats de surveillance

Pour les résultats annuels de surveillance des infections à BGNPC, consultez la colonne de droite. Pour des résultats connexes, voir ci-dessous :

Membres du comité du programme de surveillance SPIN-BGNPC

Membres actifs

  • Christian Lavallée, président de SPIN-BGNPC, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
  • Bakary Camara, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
  • Annick Des Cormiers, Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Christophe Garenc, Institut national de santé publique du Québec
  • Christine Lacroix, Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre
  • Brigitte Lefebvre, Laboratoire de santé publique du Québec, Institut national de santé publique du Québec
  • Yves Longtin, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal
  • François Marsan, Institut national de santé publique du Québec
  • Danielle Moisan, Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent
  • Marie-Pierre Plante, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie
  • Patrice Savard, Centre hospitalier de l’Université de Montréal
  • Pascale Trépanier, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval
  • Jasmin Villeneuve, Institut national de santé publique du Québec

Soutien à la planification, programmation et recherche

  • Natasha Parisien, Institut national de santé publique du Québec

Soutien administratif

  • Murielle St-Onge, Institut national de santé publique du Québec