Registre des antidotes du Québec

  • Pierre-André Dubé
    B. Pharm., Pharm. D., M. Sc., C. Clin. Tox., Pharmacien-toxicologue, Institut national de santé publique du Québec

Dernière modification: 

3 juillet 2020

Le Registre des antidotes du Québec est un outil de gestion créé en 2012 par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), et ce, afin de soutenir la pratique des pharmaciens hospitaliers et autres professionnels dans la prise en charge des intoxications dans le réseau de la santé. Depuis le 14 mai 2018, le Registre des antidotes du Québec est hébergé sur la plateforme sécurisée du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique (RCRSP). Ceci fait suite à un protocole d’accord signé entre l’INSPQ et le gouvernement fédéral, avec l’appui du gouvernement du Québec.

Notes importantes

  • Pour toute question en lien avec une urgence médicale active ou pour consulter le Registre des antidotes du Québec:
  • Pour toute question ou tout commentaire de nature non urgente en lien avec le « Guide canadien des antidotes en toxicologie d'urgence » (ex.: recettes, stabilités, etc.), recommandations de stockage :
  • Pour toute question ou tout commentaire de nature non urgente en lien avec le « Registre des antidotes du Québec » ou sa mise à jour :
  • Le Registre n'est pas mis à jour en temps réel; celui-ci est réévalué aux 6 à 12 mois.
  • Historique des antidotes répertoriés par le Registre
  • Les quantités déclarées au Registre par chaque établissement correspondent aux quotas ciblés généralement stockés et tenant compte des minimums prévus au logiciel de gestion des achats. 

  • Toutefois, la quantité réelle peut varier en cours de route compte tenu de l'utilisation locale, de la présence de ruptures d'approvisionnement ou d'autres facteurs.

  • La déclaration d'une quantité par un établissement ne constitue en aucun cas une garantie pour un autre établissement de pouvoir obtenir cette quantité en cas d'urgence.

  • Dans le cas où des établissements prennent le risque de ne pas stocker ou de sous-stocker certains antidotes en présumant de la collaboration d'un autre établissement, nous leur recommandons fortement de convenir, au préalable, d'ententes régionales écrites facilitant ainsi ce partage.

  • Chaque département de pharmacie est tenu d'assurer une garde en soins pharmaceutiques en dehors de ses heures d'ouverture.

  • Le prêt ou l'emprunt d'un antidote dans un autre établissement doit toujours passer par le pharmacien de garde ou respecter les politiques et procédures établies par le chef du Département de pharmacie de l'établissement contacté. 

  • Le Registre des antidotes du Québec est hébergé sur la plateforme du RCRSP qui est hautement sécurisée.
  • Seuls les professionnels à la réponse téléphonique du Centre antipoison du Québec (CAPQ) ont accès en tout temps au Registre.
  • Si, dans le cadre de ses fonctions, un professionnel de la santé désire obtenir l’information contenue dans le Registre sur le stockage d’un antidote sur le territoire québécois, celui-ci doit :
    • Téléphoner au CAPQ (1 800 463-5060 ; disponible 24 h/24, 7 j/7).
    • S’identifier et expliquer brièvement la raison de son besoin d’accès à l’information.