Choléra
Immunisation

Seul le vaccin Dukoral mis au point en Suède est disponible au Canada. Homologué pour la première fois en 1991, il est disponible dans plus de 60 pays, principalement pour la vaccination des voyageurs qui se rendent dans des zones où le choléra est endémique. C’est un vaccin monovalent préparé à partir de souches de V. cholerae O1 (classique et El Tor, Inaba et Ogawa) inactivé par la chaleur ou le formol associés à une sous-unité B recombinante de la toxine cholérique.

Les indications de vaccination contre le choléra demeurent limitées. Le risque est très faible pour la plupart des voyageurs, même dans les pays où se produisent des épidémies de choléra, à condition qu’ils prennent des précautions simples en lien avec les mesures d'hygiène (lavage des mains) et la consommation l’eau et les aliments, en particulier les coquillages et les poissons crus ou insuffisamment cuits (voir section Eau et aliments). Le vaccin est habituellement bien toléré et confère une protection de l'ordre de 85 %pendant les 6 mois suivant la primo-vaccination, qui diminue à 35-50 % selon l'âge pour la période de suivi de 3 ans. L’immunisation à l’aide du vaccin disponible au Canada ne protège pas contre la souche de Vibrio choleræ O139 Bengale, qui représente environ 15 % et 50 % des souches circulant en Asie. En pratique, la vaccination contre le choléra est rarement indiquée pour les voyageurs.


Dans des circonstances exceptionnelles, envisager la vaccination des personnes âgées de 2 ans et plus séjournant dans des conditions sanitaires inadéquates en zone où le choléra est endémique ou épidémique :

  • Les voyageurs qui n’auront pas accès à de l’eau potable et qui seront en contact étroit avec une population indigène isolée des ressources médicales (ex. : coopérants, travailleurs de la santé, personnel humanitaire dans les zones sinistrées et les camps de réfugiés);
  • les voyageurs plus susceptibles de faire des infections entériques en raison de mécanismes de défense gastrique amoindris par une achlorhydrie, une gastrectomie, une vagotomie ou une thérapie continue aux inhibiteurs de la pompe à protons (ex. : oméprazole, lansoprazole), ou aux antagonistes des récepteurs H2 ( p. ex. : cimétidine, famotidine, ranitidine) ainsi qu’aux antiacides.

Exigences vaccinales contre le choléra

Les exigences concernant le choléra ne relèvent pas du Règlement sanitaire international de l’Organisation mondiale de la santé. Actuellement, aucun pays ni territoire n'exige de certificat de vaccination contre le choléra comme condition d'entrée. Les exigences d’entrées et de sorties des pays peuvent être consultées sur la page web du Gouvernement du Canada : Conseils aux voyageurs et avertissements, à l’adresse suivante : http://www.voyage.gc.ca/countries_pays/menu-fra.asp.

Dernière modification: 

18 octobre 2016