Leptospirose
Risques pour le voyageur

Bien que le risque réel pour le voyageur soit généralement faible, le temps prolongé passé en eau douce lors des activités telles que le rafting, le canoë, le triathlon, la baignade, la descente en tube, etc. augmente particulièrement ce risque. Un risque existe aussi pour les personnes en contact direct avec les animaux et les eaux contaminées, par exemple : fermiers, vétérinaires, personnel militaire, égoutiers, etc.

Le risque est également augmenté lors de séjours en région tropicale surtout après de fortes pluies, des inondations ou le passage d’un ouragan.

Lors de certains événements sportifs tels que des triathlons, on a mis en évidence des épidémies de leptospirose avec des taux d’attaque dépassant 40 % chez les participants.

Dernière modification: 

21 octobre 2022