Bulletin d'information en santé environnementale

Comité de rédaction

Germain Lebel

Titulaire de diplômes de 2e cycle en géographie et en épidémiologie de l’Université Laval, Germain œuvre en santé environnementale depuis environ trente ans. D’abord à la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale, il a eu l’occasion de travailler sur plusieurs problématiques reliées, par exemple, à la qualité de l’air extérieur, à l’asthme, aux cancers et aux maladies dues à l’amiante. En 2003, il rejoint l’Institut national de santé publique du Québec, où il agit à titre de chargé de projet du Système de surveillance et de vigie sanitaire du virus du Nil occidental (VNO) et du Système MADO-Chimique. Depuis un peu plus de dix ans, Germain assume principalement la responsabilité de la surveillance en santé environnementale. Depuis l’automne 2017, Germain assume la responsabilité de rédacteur en chef du BISE.

Mélanie Beaudoin

Titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université Laval et d'une maîtrise en environnement de l'Université de Sherbrooke, Mélanie travaille en environnement depuis plus de seize ans. Depuis 2010, elle agit à titre de conseillère scientifique au sein de l'équipe Changements climatiques à l'Institut national de santé publique du Québec, où elle a développé un intérêt marqué pour la question de la lutte contre les îlots de chaleur urbains et les bénéfices des espaces verts sur la santé. Elle s'occupe également de Mon climat, ma santé, un site Web d'information dédié à l'adaptation en santé aux changements climatiques. Mélanie œuvre au sein de l’équipe du BISE depuis 2014.

Patrick Poulin

Patrick Poulin est titulaire d'un baccalauréat en géologie de l’environnement, d’une maîtrise en sciences de la terre (géochronologie) et d’un doctorat en océanographie (écotoxicologie). Il a joint les rangs de l’Institut national de santé publique du Québec en 2009 pour travailler sur des problématiques sanitaires en lien avec le rayonnement ionisant. Patrick est particulièrement impliqué dans les dossiers portant sur des thématiques telles que la qualité de l'air intérieur, l'exploitation des ressources naturelles et l’évaluation des risques environnementaux. Il collabore au BISE depuis 2012.

Caroline Huot

Caroline est médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive. Elle est également détentrice d’une maîtrise en santé communautaire. Après avoir effectué une formation complémentaire en vigie, prévention et contrôle des maladies infectieuses, elle a pratiqué au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale de 2010 à 2018, dans les équipes de maladies infectieuses et de santé environnementale. Caroline s’intéresse particulièrement aux maladies infectieuses liées à l’environnement. Elle a intégré les rangs de l’Unité Santé et environnement de l’Institut national de santé publique du Québec en 2018, où elle travaille sur les risques microbiologiques de l’eau ainsi que de l’air intérieur.

Marie-Hélène Bourgault

Marie-Hélène est titulaire d’un baccalauréat en biologie (UQAM, 2000) et est détentrice d’une maîtrise en santé environnementale et santé au travail de l’Université de Montréal (2002). Depuis 2005, elle agit à titre de conseillère scientifique à l’Institut national de santé publique du Québec en évaluation des risques toxicologiques. Elle s’intéresse notamment à des questions touchant l’exposition des populations à l’amiante ainsi qu’à plusieurs autres contaminants chimiques et radiologiques présents dans l’eau potable, les sols, ou encore les aliments. Marie-Hélène a rejoint l’équipe de rédaction du BISE en 2018.

Mathieu Valcke

Mathieu est à l’emploi de l’Institut national de santé publique du Québec depuis 2004, et occupe aujourd’hui la fonction de conseiller scientifique spécialisé en toxicologie. Il est titulaire d’un baccalauréat en biochimie et d’une maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke, ainsi que d’un doctorat en santé publique – option analyse du risque toxicologique – de l’Université de Montréal. Avant de travailler en santé publique, Mathieu a occupé des emplois dans des firmes de consultants en environnement et a réalisé quelques projets en développement international. Ses intérêts actuels de recherche concernent l’amélioration des approches d’évaluation des risques à la santé humaine par le recours aux approches probabilistes de modélisation de l’exposition aux contaminants environnementaux ainsi qu'aux données de biosurveillance humaine sur cette exposition. En particulier, il s’intéresse aux métaux, aux pesticides et aux composés organiques volatils.

Stéphane Buteau

Stéphane œuvre au sein de l’Unité Santé et environnement de l’Institut national de santé publique du Québec depuis 2006. Ses champs d’expertise sont l’épidémiologie environnementale, particulièrement en lien avec la pollution de l’air, et l’évaluation du risque toxicologique. Il détient une maîtrise en santé environnementale et santé au travail de l’Université de Montréal, et termine actuellement un doctorat à l’Université McGill, dans le cadre duquel il concentre ses recherches sur les effets aigus de la pollution de l’air chez les populations sensibles. Stéphane est un collaborateur régulier du BISE depuis 2012.

Stéphane Perron

Stéphane est médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive. Il a travaillé de 2007 à 2018 à la Direction de santé publique de Montréal, d’abord à titre de médecin-conseil, puis de médecin responsable du secteur Environnement urbain et saines habitudes de vie. Stéphane s’est joint à l’équipe des risques toxicologiques et radiologiques de l’Institut national de santé publique du Québec en septembre 2018. Il agit aussi comme médecin clinicien à la Clinique de médecine du travail et de l’environnement du Centre hospitalier de l’Université de Montréal ainsi que comme professeur adjoint de clinique au Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal et de l’Université McGill. Au cours de sa carrière, il s’est intéressé aux effets de l’environnement sur la santé, et plus particulièrement aux enjeux de logement, au transport, à l’aménagement, aux agresseurs chimiques et physiques ainsi qu’aux mesures d’urgence.

Julie Douville

Julie Douville œuvre au sein de l’INSPQ depuis 2011. Détentrice d’un diplôme en Bureautique et comptabilité, elle a travaillé à la Direction des risques biologiques et de la santé au travail, ainsi qu’aux Services cliniques de dépistage comme personne ressource en soutien aux professionnels. Julie a grandement contribué à divers dossiers, dont l’Avis sur une politique québécoise de lutte au bruit environnemental. De par son expérience et ses compétences, elle collabore conjointement avec la dynamique équipe en Santé environnementale depuis 2014.

Véronique Paquet

Détentrice d’un baccalauréat en langue française et rédaction professionnelle de l’Université Laval, Véronique œuvre dans les domaines de la rédaction et de la révision depuis 2011. Elle a rejoint l’Institut national de santé publique du Québec en 2016 et s’occupe principalement de la révision linguistique des publications scientifiques du domaine de la santé environnementale, dont le BISE.