Trypanosomiase africaine (maladie du sommeil)
Épidémiologie

La prévalence de la maladie varie d’un pays à l’autre et d’une région à l’autre au sein d’un même pays.

  • Au cours des 10 dernières années, plus de 70% des cas notifiés ont été observés en République démocratique du Congo (RDC).
  • La République démocratique du Congo a déclaré plus de 1000 nouveaux cas par an et concentre 83% des cas signalés en 2012.
  • Des pays comme l’Angola, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée équatoriale, le Malawi, le Nigéria, l’Ouganda, la République-Unie de Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe, notifient moins de 100 nouveaux cas par an.
  • Des pays comme le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Burundi, l’Éthiopie, la Gambie, le Ghana, la Guinée Bissau, le Kenya, le Libéria, le Mali, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, la Sierra Leone, le Swaziland et le Togo n’ont plus notifié de nouveaux cas depuis plus de 10 ans. La transmission de la maladie semble avoir été interrompue mais il subsiste quelques régions où il est difficile d’évaluer la situation exacte du fait de l’instabilité sociale et/ou des difficultés d’accès qui font obstacle aux activités de surveillance et de diagnostic.

Dernière modification: 

26 juillet 2016