Publication

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 29 octobre 2018

    Le bruit a des effets nuisibles sur la santé et la qualité de vie de la population. Ses sources sont nombreuses, augmentant les difficultés d’en atténuer les effets. Cependant, l’aménagement et la gestion du territoire comptent parmi les mesures efficaces et primordiales de contrôle et d’atténuation du bruit. Pour aider les municipalités régionales de comté (MRC), les municipalités et les promoteurs à planifier l’aménagement du milieu bâti, ce guide rassemble les meilleures pratiques dans le domaine. L’application des solutions présentées aux activités industrielles, commerciales, de loisir et aux espaces dédiés aux infrastructures de transport permettra de protéger adéquatement du bruit les espaces sensibles (résidences, garderies, écoles, hôpitaux,...

  • 29 octobre 2018

    Ce document est un guide d’utilisation des outils de collecte de données du projet Mon habitat : plus qu’un simple toit. Il présente également une mise en contexte de l’enquête du projet Mon habitat : plus qu’un simple toit, la méthodologie utilisée, l’enquête effectuée et ses résultats. Cette analyse porte en particulier sur les besoins en ressources (humaines, financières, matérielles), le temps requis, ainsi que les forces et les faiblesses de différents scénarios de collecte de données. [Lire le document]

    Auteurs : Vicky Huppé, Benoît Lévesque, André Tourigny et Éric Robitaille
    Institut national de santé publique du Québec

  • 29 octobre 2018

    Ce rapport constitue une étape préalable à l’élaboration du cadre de référence opérationnel pour une réponse aux problèmes environnementaux touchant la santé, prévu dans le Programme national de santé publique 2015-2025. Il fait état des principales préoccupations des citoyens du Québec en matière de santé environnementale, décrit les services gouvernementaux susceptibles d’offrir des réponses au public dans ce domaine − en particulier ceux des directions de santé publique, qui sont principalement interpellées − et propose quelques pistes d’action pour optimiser la réponse aux demandes d’information. [Lire le document]

    Auteures : Claire Laliberté et Claudine Forest
    Institut national de santé publique du Québec

  • 29 octobre 2018

    Cette étude évalue la contribution des espaces verts dans la prévalence des principales classes de maladies cardiovasculaires dans les régions métropolitaines de Montréal et de Québec, de 2006 à 2011. Les résultats suggèrent que les espaces verts avec des facilités sportives contribuent à diminuer la prévalence des maladies vasculaires cérébrales et du diabète. Ces espaces peuvent avantageusement être utilisés dans une perspective de prévention et de surveillance de ces maladies. [Lire le document]

    Auteurs : Roland Ngom, Pierre Gosselin, Claudia Blais et Louis Rochette
    Institut national de santé publique du Québec

  • 29 octobre 2018

    L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a mis sur pied le Groupe scientifique sur la biosurveillance, lequel a pour mandat de favoriser la mise en œuvre de la Stratégie de biosurveillance au Québec. Cette stratégie a été élaborée par l’INSPQ avec la collaboration du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) et la participation de la Table de concertation nationale en santé environnementale (TCNSE). Elle est le résultat d’une réflexion collective sur la place de la biosurveillance en santé publique. [Lire le document]

    Auteur : Groupe scientifique sur la biosurveillance
    Institut national de santé...

  • 29 octobre 2018

    Une enquête a été menée auprès des coroners et des médecins légistes afin d’évaluer l’utilité de développer un programme de vigie des intoxications aux agents chimiques. Ils se montrent favorables à un tel programme basé sur des données toxicologiques médicolégales provenant de dossiers en cours d’investigation. Des activités de toxicovigilance ayant cours au Nova Scotia Medical Examiner Service sont également présentées. [Lire le document]

    Auteur : Julien Vachon
    Institut national de santé publique du Québec

  • 29 octobre 2018

    Au Québec, près de 10 % des décès sont signalés au Bureau du coroner du Québec pour investigation. Nombre d’entre eux font l’objet d’analyses toxicologiques, permettant de récolter des informations sur les substances chimiques (drogues, médicaments, autres) retrouvées dans l’organisme de la personne décédée. Cette revue de la littérature résume les principales substances et populations visées par des activités de surveillance internationales utilisant des données d’analyses toxicologiques provenant de bases de données médicolégales. Par ailleurs, on peut consulter les résultats de l’Enquête auprès des coroners et des médecins légistes en chef concernant la vigie des intoxications aux agents chimiques. Dans l’ensemble, ceux-ci croient en l’utilité et en...

  • 29 octobre 2018

    La biosurveillance des contaminants environnementaux permet, entre autres choses, de faire le suivi de l'exposition des populations à ceux-ci et d'évaluer l'efficacité des interventions pour la diminuer. Il s'agit donc d'un outil qui peut s'avérer très efficace en santé environnementale. La présente étude a permis d'extraire les données concernant les participants québécois à l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé afin d'obtenir un portrait comparatif de la biosurveillance des contaminants environnementaux entre le Québec et l'ensemble du Canada. [Lire le document

    Auteur : Mathieu Valcke
    Institut national de santé publique du Québec

  • 29 octobre 2018

    Les problèmes de pollution atmosphérique, tels que le smog et les pluies acides, sont le résultat du rejet de polluants dans l'atmosphère. La majorité de ces polluants est générée par l'activité humaine, notamment le transport, l'utilisation de combustibles pour l'électricité et le chauffage et l'industrie. Ils proviennent également de sources naturelles, comme les feux de forêt et la végétation. Ce récent rapport présente les émissions atmosphériques des six principaux contaminants générés par l’activité humaine. Abondamment illustré, ce rapport présente les estimations des émissions de 1990 à 2016, pour le Canada et chaque province. Il est à noter que toutes les données annuelles peuvent aussi être téléchargées gratuitement. [...

  • 29 octobre 2018

    Prendre soin de notre monde, c’est une démarche qui permet de travailler avec le milieu municipal et de faciliter les collaborations entre tous les acteurs municipaux, gouvernementaux et non gouvernementaux. L’objectif est de maintenir et de créer des environnements physiques favorables aux saines habitudes de vie, à la santé et à la qualité de vie des citoyens. Ce rapport a été produit par un groupe de travail composé d’intervenants de santé environnementale et mandaté par la Table de concertation nationale en santé environnementale. On y retrouve des préoccupations communes de santé environnementale, entre les acteurs du milieu municipal et de la santé publique. De plus, des illustrations concrètes de projets intégrateurs et mobilisateurs ont été mises de l’avant pour...

Pages

S'abonner à Publication