Programme et politique publique

  • 15 novembre 2016

    This report is the result of a mandate from the Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) [Québec’s ministry of health and social services] to produce a knowledge synthesis focused on nine courses of action which pertain to “illicit” psychoactive substances and which have not been implemented, or have been implemented only on a limited scale or as a pilot project in Québec.

    The nine courses of action are:

    • Education programs for overdose prevention and management with naloxone;
    • Supervised consumption services;
    • Prison syringe exchange programs;
    • Low-threshold housing programs;
    • ...
  • 31 mai 2016

    Ce rapport résulte d’un mandat du ministère de la Santé et des Services sociaux pour la réalisation d’une synthèse des connaissances au sujet de neuf pistes d’action non implantées, ou existant à échelle limitée ou à titre de projet pilote au Québec, en matière de substances psychoactives « illicites ».

    Ces neufs pistes d’action sont les :

    • Programmes d’éducation à la prévention et à la prise en charge des surdoses avec la naloxone;
    • Services de consommation supervisée;
    • Programmes d’échange de seringues en prison;
    • Programmes de logements à bas seuil d’accessibilité;
    • Programmes de distribution de matériel d’inhalation pour le crack;
    • Programmes de prévention et d’analyse de substances en milieu festif;
    • ...
  • 31 mai 2016

    Ce rapport résulte d’un mandat du ministère de la Santé et des Services sociaux pour la réalisation d’une synthèse des connaissances au sujet de neuf pistes d’action non implantées, ou existant à échelle limitée ou à titre de projet pilote au Québec, en matière de substances psychoactives « illicites ».

    Ces neufs pistes d’action sont les :

    • Programmes d’éducation à la prévention et à la prise en charge des surdoses avec la naloxone;
    • Services de consommation supervisée;
    • Programmes d’échange de seringues en prison;
    • Programmes de logements à bas seuil d’accessibilité;
    • Programmes de distribution de matériel d’inhalation pour le crack;
    • Programmes de prévention et d’analyse de substances en milieu festif;
    • ...
  • 25 avril 2016

    Ce rapport d’évaluation vise à comprendre certaines conditions de mise en œuvre du Programme national de santé publique 2003-2012 (PNSP) du Québec à travers des cas traceurs permettant d’observer le fonctionnement du système de santé publique. Il s’adresse aux acteurs de santé publique, plus particulièrement aux décideurs, gestionnaires et professionnels qui exercent un rôle dans la planification, l’organisation et l’évaluation des services dans le système de santé et des services sociaux.

    Deux cas traceurs – la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et la prévention de l’obésité –, une métasynthèse de 27 études primaires qualitatives et le recours à deux collectifs d’évaluation caractérisent la démarche. Le fil conducteur de l’analyse est l...

  • 5 avril 2016

    Les enjeux liés à l’accès aux armes à feu vont bien au-delà de leur utilisation dans le cadre d’activités criminelles. L’accessibilité aux armes à feu constitue un facteur de risque important de suicide, d’homicides, notamment d’homicides conjugaux, et de décès accidentels.

    La majorité des décès attribuables aux armes à feu ne sont pas liés à des activités criminelles et impliquent des armes longues.

    • Entre 2009 et 2013 au Québec, en moyenne 127 personnes sont décédées annuellement à la suite d’un suicide par arme à feu. C’est 5 fois plus que le nombre de victimes d’homicides par ce moyen.
    • Le suicide est la première cause de décès par arme à feu au Québec. Dans la majorité des cas, ils sont commis au domicile de la victime, à l’aide d’une...
  • 9 février 2016

    La consultation du Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) sur la couverture publique des services en santé et en services sociaux se veut ouverte et transparente, ce que salue l’INSPQ. Pour être pleinement significative, une telle réflexion demande de situer l’offre de services dans l’ensemble des décisions visant l’amélioration de la santé et du bien-être de la population. Une vision d’ensemble donnera tout son sens et assurera une plus grande cohérence entre les valeurs qui l’orientent, notamment la justice et l’équité, et les décisions prises à différents niveaux d’interventions. Pour l’INSPQ, cette perspective d’ensemble exige : 

    Au préalable, au palier de gouvernement central : 

    • Fixer et prioriser des objectifs de santé et de bien-être...
  • 26 octobre 2015

    Various social factors, such as education, income, work, living environment, housing, lifestyle and access to services, determine an individual’s state of health. These interact in varying combinations throughout the life course. Inequitable distribution of these factors, or health determinants, among groups generates considerable health differences among people within a community or a country, or between countries. The gaps, or unequal distribution of health status, linked to these determinants within a population are referred to as social inequalities in health (SIH). These inequalities are not inevitable and could be reduced, according to the World Health Organization (WHO). The problem of social inequalities in health is vast and complex: unequal power dynamics and exclusion, as...

  • 2 octobre 2015

    L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) réagit très favorablement au projet de la Politique québécoise de la jeunesse. L'accompagnement des jeunes adultes dans leur passage à l'autonomie demeure un objet de haut intérêt pour la santé publique.

    L'INSPQ soutient l'importance d'adopter une vision positive des jeunes. Ceci suppose d'agir en amont des problèmes pour soutenir le développement du plein potentiel de tous les jeunes, plutôt que de cibler uniquement ceux qui éprouvent déjà des difficultés ou sont « à risque ».

    L'INSPQ insiste sur l'importance d'agir de façon coordonnée sur des déterminants communs de la réussite, de la santé et du bien-être des jeunes. Les stratégies d'action doivent porter sur les conditions matérielles, physiques et sociales des...

  • 20 août 2015

    La lutte contre le tabagisme demeure une priorité de santé publique au Québec. En effet, malgré une baisse importante de la prévalence du tabagisme tant chez les jeunes que chez les adultes depuis le milieu des années 90, plus de 1,4 million de Québécois et Québécoises font toujours usage du tabac et environ 10 000 personnes meurent chaque année de maladies causées par le tabagisme. De plus, la fumée de tabac a des effets nocifs chez les non-fumeurs qui y sont exposés : cancers, maladies respiratoires, maladies cardiovasculaires, effets sur le développement du foetus, etc.

    Il existe un consensus international quant aux mesures à mettre en place afin de prévenir l’usage de tabac chez les jeunes, protéger la santé des non-fumeurs d'une exposition involontaire à la fumée de tabac...

  • 20 août 2015

    Cette synthèse de connaissances non systématique sur l'exposition à la fumée de tabac et les mesures législatives relatives aux interdictions de fumer dans des lieux publics extérieurs permet de dégager les constats suivants :

    • la fumée de tabac à laquelle un non-fumeur s'expose à l'extérieur à l'entrée d'édifices ou sur une terrasse publique est suffisante pour être détectée mais dépasse rarement les seuils de qualité de l'air établis par des organismes de santé;
    • les travailleurs de restaurants et de bars qui doivent servir des clients sur une terrasse sont à risque de se retrouver dans des conditions où l'exposition pourrait nuire à leur santé;
    • au Québec, la Loi sur le tabac pose des limites aux endroits où il est permis de fumer à l'entrée des...

Pages

S'abonner à Programme et politique publique