Comité central de Surveillance provinciale des infections nosocomiales

Le comité central SPIN soutient l’INSPQ dans l’élaboration et le maintien du programme de Surveillance provinciale des infections nosocomiales.

Mandat

Le comité central SPIN a pour mandat de :

  • suivre l’incidence des infections nosocomiales choisies selon leur fréquence, leur sévérité ou leur importance épidémiologique afin d’identifier précocement les variations de ces infections à l’échelle locale, régionale et nationale;
  • déterminer les principales causes, les facteurs de risques et les principaux agents pathogènes des infections nosocomiales surveillées;
  • offrir une méthodologie commune et des outils de surveillance et d’analyse normalisés afin de permettre une juste comparaison entre les établissements, et entre le Québec et les autres provinces et pays;
  • évaluer les mesures actuelles ou nouvelles de prévention et de lutte contre les infections nosocomiales;
  • planifier les priorités pour les surveillances provinciales des infections nosocomiales;
  • renseigner les professionnels en prévention des infections, les gestionnaires, les dirigeants et la collectivité sur l’état de la situation à l’échelle locale, régionale et provinciale;
  • promouvoir la surveillance des infections nosocomiales.

Membres

Membres actifs

  • Danielle Moisan, présidente du comité central SPIN, Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent
  • Fanny Beaulieu, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval
  • Eliel Brochu, Ministère de la Santé et des services sociaux
  • Ruth Bruno, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec
  • Patricia Cunningham, Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière 
  • Annick Des Cormiers, Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Jean-François Desrosiers, Direction de santé publique de la Montérégie 
  • Florence Doualla-Bell, Laboratoire de santé publique du Québec, Institut national de santé publique du Québec
  • Judith Fafard, Laboratoire de santé publique du Québec, Institut national de santé publique du Québec
  • Dominique Grenier, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec
  • Mirabelle Kelly, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – CHU de Sherbrooke 
  • Caroline Labrecque, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec
  • Yves Longtin, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal
  • Sarah Masson-Roy, Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches
  • Zeke Mc Murray, Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Marie-Claude Roy, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval
  • Annie Ruest, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval

  • Marc-André Smith, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • Maxime-Antoine Tremblay, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval
  • Pascale Trépanier, Centre hospitalier universitaire de Québec - Université Laval
  • Jasmin Villeneuve, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec

Membre de l'INSPQ participant à SPIN

  • Fanny Desjardins, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec
  • Natasha Parisien, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec 

Soutien à la planification, programmation et recherche

  • Annick Boulais, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec 

Soutien administratif

  • Murielle St-Onge, Direction des risques biologiques, Institut national de santé publique du Québec

Dernière mise à jour : 

8 juillet 2022