Fièvre jaune
Le virus et sa transmission

La maladie

La fièvre jaune est causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté, des espèces Aedes (Afrique et Amérique du sud), Haemagogus et Sabethes (Amérique du sud).

Dans les pays où la fièvre jaune est endémique, la plupart des personnes infectées sont peu symptomatiques ou asymptomatiques.

Chez les cas symptomatiques, l’incubation est courte, de 3 à 6 jours. Les symptômes initiaux sont d’allure grippale et non spécifiques. La majorité des patients récupèrent à la suite de cette présentation initiale. Après une brève rémission, environ 15 % des cas vont progresser vers un ictère, des hémorragies, un choc et une insuffisance multiviscérale. La létalité des cas sévères est de 20 à 50 %.

Cycles de transmission 

Les primates non-humains et les humains sont les principaux réservoirs du virus.

Il existe 3 cycles de transmission : sylvatique (jungle), intermédiaire (savanne) et urbain.

Le risque de transmission de la fièvre jaune dans un pays dépend de la présence du virus chez les humains, les primates non-humains ou chez les moustiques vecteurs.

Dernière modification: 

27 juillet 2016