Méningocoque
Immunisation

Les recommandations qui suivent concernent l’usage des vaccins conjugués. Il est préférable d’utiliser le vaccin quadrivalent contre les sérogroupes A, C, Y et W-135 lorsqu’indiqué. Le vaccin contre le sérogroupe B sera quant à lui utilisé pour des régions où sévit une éclosion avec ce sérogroupe.

En général, l’infection invasive à méningocoque constitue un risque très faible lors d’un séjour à l’étranger. On peut se référer au Protocole d’immunisation du Québec pour connaître les indications usuelles de vaccination.

La ceinture africaine de la méningite

  1. L’immunisation est recommandée pour tous les voyageurs séjournant dans un des pays de la ceinture africaine de la méningite, ainsi qu'au Burundi, au Rwanda et en Tanzanie, durant la saison sèche, soit de novembre à juin
  2. En dehors de la saison sèche dans ces régions, envisager l’immunisation pour certains groupes particuliers de voyageurs dans les circonstances suivantes :
    • Les enfants et les jeunes adultes (à titre indicatif, les moins de 30 ans) qui y séjourneront, quelle que soit la durée du séjour;
    • Les adultes plus âgés qui se rendent dans ces mêmes régions et qui auront des contacts plus étroits et prolongés avec la population locale (lors de l’hébergement, dans les transports en commun, lors d’un travail en soins de santé ou avec des réfugiés ou lors de voyage d’aventure) ou qui s’y rendent pour un long séjour (par exemple, 3 semaines ou plus).
  3. L'immunisation est exigée pour tous les voyageurs qui se rendent en Gambie, peu importe la saison; le carnet de vaccination peut servir de preuve de vaccination.
  4. L’immunisation n’est généralement pas recommandée pour les voyageurs qui effectuent un safari de courte durée dans de très bonnes conditions au Kenya et en Tanzanie, étant donné le faible risque d’exposition.

Ailleurs dans le monde

  1. Envisager l’immunisation pour les voyageurs qui feront un séjour prolongé (par exemple, 3 semaines ou plus) dans une région où sévit au moment du voyage une épidémie ou une éclosion d’infections à méningocoque d’un sérogroupe contenu dans l'un des vaccins, ou si une épidémie y a sévit au cours des 6 derniers mois avant le voyage (incluant les pays industrialisés);
  2. L’immunisation est exigée pour tous les voyageurs qui se rendent en Arabie saoudite durant le Hadj ou pour participer à l’Umra, ainsi que pour du travail saisonnier. Pour ces voyageurs, pèlerins ou non-pèlerins, un certificat d’immunisation est exigé par les autorités du pays, le carnet de vaccination peut servir de preuve de vaccination. Pour connaître les exigences vaccinales, se référer au site Web du ministère du Hadj.
  3. L'immunisation est exigée pour tous les voyageurs qui se rendent en Libye; le carnet de vaccination peut servir de preuve de vaccination.

Étant donné que les réactions indésirables au vaccin sont rares et que la maladie peut rapidement évoluer vers une issue fatale, il serait peut-être prudent d’envisager la vaccination lorsque le voyageur n’est pas certain de la nature exacte de l’exposition. En cas de doute, il faut discuter avec le voyageur des risques et des bénéfices de la vaccination avant de prendre une décision.

Dernière modification: 

11 octobre 2018