Tuberculose
Vaccination

Mise à jour : 22 juin 2016

Il existe un vaccin vivant atténué contre la tuberculose au Canada, le BCG, qui est distribué avec le Programme d'accès spécial de Santé Canada.

On peut envisager de vacciner les voyageurs, surtout ceux âgés de moins de 5 ans, qui prévoient séjourner durant une longue période dans des régions où l'incidence de la tuberculose est élevée, en particulier lorsque :

  • des tests cutanés à la tuberculine (TCT) répétés et une chimioprophylaxie adéquate ne peuvent être administrés (ex. : accès réduit à des TCT répétés, refus de prendre de l'isoniazide (INH), contre-indications de la prise d'INH, telles qu'une maladie hépatique ou une intolérance antérieure à l'INH);
  • le taux de tuberculose active pharmacorésistante est élevé dans les régions visitées. Cette information est disponible sur le site Internet de l'OMS : http://www.who.int/tb/country/data/profiles/fr/. Après avoir sélectionné un pays, l’information sur l’incidence de la tuberculose active pharmacorésistante se retrouve dans la deuxième section du tableau, « Estimations de la charge de TB-MR * 2014 ». Par exemple, pour l’Afghanistan, 3,2 % des nouveaux cas de tuberculose en 2014 étaient pharmacorésistants.

Selon une méta-analyse, on a estimé à au moins 50 % l'efficacité du vaccin pour prévenir la tuberculose. Chez les nouveau-nés, l'efficacité du vaccin est estimée à 74 % contre la tuberculose, alors qu'elle est estimée à 64 % contre la méningite et à 78 % contre la tuberculose disséminée (miliaire). L'efficacité du BCG chez les adultes n'est pas certaine, mais elle risque d'être inférieure à celle relevée chez les enfants. L'effet protecteur du vaccin BCG peut persister de 50 à 60 ans.

Pour connaître les contre-indications et précautions au vaccin BCG, se référer au Protocole d'immunisation du Québec, chapitre 10.8.2.

Dernière modification: 

27 juillet 2016