Surveillance des bactériémies nosocomiales panhospitalières (BACTOT)

Les bactériémies nosocomiales représentent le spectre le plus sévère et le plus morbide des infections nosocomiales. Pour cette raison, elles sont souvent ciblées comme une priorité dans les systèmes de surveillance nationaux des infections nosocomiales (KISS- Allemagne, Belgique, NNIS/NHSN - États-Unis). Leur surveillance permet de connaître les principales causes des infections nosocomiales d’un centre hospitalier, d’établir les principaux agents pathogènes nosocomiaux, ainsi que leur profil de résistance, et de détecter une éclosion d’infections nosocomiales dans la mesure où celles-ci sont associées à des bactériémies.

Objectifs de la surveillance et protocole

Protocole de la Surveillance des bactériémies nosocomiales dans les centres hospitaliers de soins aigus du Québec. (avril 2018)

Saisie des données

Le Système d'information pour la surveillance provinciale des infections nosocomiales (SI-SPIN; seulement accessible à partir du RTSS pour les personnes avec accès sécurisé) permet l’entrée des données reliées à la Surveillance des bactériémies nosocomiales dans les centres hospitaliers de soins aigus du Québec. Un formulaire a été développé et est disponible : Exemple du formulaire en ligne.

Résultats de surveillance

Pour les résultats annuels de surveillance des BACTOT, consultez la colonne de droite. Pour des résultats connexes, voir ci-dessous :

Le portail de l’Infocentre de l’INSPQ permet de générer des graphiques et figures à partir des données brutes de surveillance selon les besoins provinciaux et locaux (données accessibles aux personnes inscrites).

Membres du comité du programme de surveillance SPIN-BACTOT

Membres actifs

  • Marc-André Smith, président de SPIN-BACTOT, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • Élise Fortin, Institut national de santé publique du Québec
  • Charles Frenette, Centre universitaire de santé McGill
  • François Marsan, Institut national de santé publique du Québec
  • Danielle Moisan, Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent
  • Jasmin Villeneuve, Institut national de santé publique du Québec

Soutien à la planification, programmation et recherche

  • Natasha Parisien, Institut national de santé publique du Québec

Soutien administratif

  • Murielle St-Onge, Institut national de santé publique du Québec