Leptospirose
Prévention

Étant donné l’endémicité de la bactérie dans les milieux tropicaux et subtropicaux, il est important de bien informer le voyageur des risques de leptospirose et des moyens de prévention. Il est d’autant plus important d’informer les voyageurs qui prévoient de séjourner dans une région ayant un historique récent d’éclosion de leptospirose.

Moyens de prévention :

  • Prendre ses précautions au contact de l’eau :
    • Éviter de se baigner dans les eaux douces (rivières, lacs, étangs); 
    • Éviter les activités à risque d’éclaboussures dans les cours d’eau douce (rafting, kayak, etc.); 
    • Éviter de boire de l’eau de baignade; 
    • Recouvrir d’éventuelles plaies avec des pansements étanches. 
  • Porter des vêtements et des souliers protecteurs pour marcher ou travailler dans l’eau ou sur des sols mouillés; 
  • Éviter les contacts avec les animaux; 
  • Se laver les mains fréquemment. 

Une antibiothérapie prophylactique à base de doxycycline (200 mg 1 fois/semaine), à débuter 24 à 48 heures avant l’exposition, peut être prescrite en cas d’impossibilité d’éviter les contacts à haut risque dans des endroits de haute endémicité. L’efficacité réelle de cette pratique ainsi que la dose optimale de doxycycline sont toutefois inconnues. 

Présentement, aucun vaccin n’est disponible au Canada contre la leptospirose humaine.

Dernière modification: 

21 octobre 2022