Analyse sommaire d'initiatives favorables à l'amélioration de l'environnement alimentaire des restaurants

  • Les transformations de notre mode de vie au cours des dernières décennies ont provoqué un accroissement de l'apport énergétique et une diminution de la dépense énergétique des individus contribuant à l'épidémie d'obésité.
  • L'accroissement des taux d'obésité requiert des interventions environnementales visant à faciliter l'adoption de saines habitudes alimentaires.
  • Les restaurants constituent une composante de l'environnement alimentaire importante à cause de l'augmentation des dépenses reliées à la consommation de repas à l'extérieur du foyer et du nombre de restaurants au Québec, et des liens possibles avec l'obésité.
  • Le secteur de la restauration constitue une cible d'interventions pertinente dans une stratégie globale de promotion de la santé et de prévention des problèmes reliés au poids.
  • Ce document se base sur un survol de la littérature grise et scientifique reliée aux initiatives mises sur pied au Québec et ailleurs dans le monde pour améliorer l'environnement alimentaire des restaurants.
  • Cette analyse sommaire répond aux trois objectifs suivants :
    1. répertorier les initiatives évaluées et non évaluées mises sur pied au Québec et ailleurs dans le monde;
    2. analyser ces initiatives à la lumière des connaissances scientifiques actuelles en matière d'environnement alimentaire;
    3. dégager les principaux éléments (faits, questionnements, mises en garde) à prendre en compte dans la planification de projets québécois.
  • Un total de 26 initiatives adoptées volontairement par des restaurateurs ont été identifiées, dont 5 ont été mises sur pied au Québec et 13 ont été évaluées.
  • Dans l'ensemble, ces initiatives mettent en lumière plus de 30 moyens différents ayant été utilisés pour améliorer l'environnement alimentaire des restaurants.
    • Les moyens les plus souvent utilisés sont l'apposition d'un symbole au menu pour identifier les items santé offerts, l'établissement de critères nutritionnels et la promotion des items santé dans le restaurant.
    • La majorité des moyens utilisés appartient à la stratégie qui vise l'augmentation de la disponibilité d'aliments sains.
  • Les évaluations d'impact sur la consommation d'items sains faites pour 5 initiatives ont rapporté des effets variant de modestes à nuls et étant de courte durée. Deux de ces évaluations ont identifié un élément précis de l'initiative comme ayant un effet significatif. Dans un cas, cet élément-clé était la promotion interne et, dans l'autre cas, l'offre d'un montant d'argent au personnel de service pour chaque repas sain vendu.
  • Les évaluations n'ont pas permis de dégager des moyens plus efficaces ou des pratiques prometteuses. Cependant, les évaluations d'implantation ont identifié des éléments qu'il semble important d'inclure dans les initiatives telles que l'implication des restaurateurs, la promotion des initiatives et la préférence pour les autocollants au menu pour identifier les choix sains.
  • Quatorze mesures législatives relatives au gras trans dans les restaurants ont été répertoriées. Celles-ci concernent le contenu en gras trans dans les corps gras utilisés (13 initiatives) et dans les aliments servis (10 initiatives).
    • Au Canada, des recommandations concernant la teneur en gras trans dans les aliments ont été émises et un projet de loi a été proposé, mais le gouvernement fédéral n'a pas, à ce jour, légiféré à cet effet.
  • L'analyse des initiatives légales répertoriées suggère la faisabilité d'un recours à la législation pour limiter la teneur en gras trans des aliments servis au restaurant et son utilité pour assurer l'adoption rigoureuse de pratiques de réduction des gras trans par les restaurateurs.
  • Six mesures législatives en matière d'affichage nutritionnel dans les restaurants ont été répertoriées. Les éléments soumis à l'affichage nutritionnel obligatoire sont le contenu en calories seul (4 initiatives) ou le contenu en calories accompagné d'autres nutriments (2 initiatives).
    • Au Canada, bien qu'un projet de loi ait été déposé à cet effet à l'échelle du pays, aucune mesure n'est actuellement appliquée.
  • Les données consultées ne permettent pas de commenter la faisabilité d'implantation de l'affichage nutritionnel au point d'achat au restaurant. Cependant, il semble que les mesures législatives en la matière pourraient être favorables à une plus grande implication des restaurateurs dans la divulgation d'information accessible et utile aux consommateurs qui désirent faire des choix plus éclairés au restaurant.
  • Malgré le contexte d'évidences scientifiques incomplètes quant au lien entre les restaurants et le poids, les mesures d'amélioration de l'environnement alimentaire suivantes sont jugées comme étant prioritaires par plusieurs experts pour la prévention de l'obésité :
    1. L'augmentation de l'offre d'aliments faibles en calories (ou la diminution de l'offre d'aliments riches en calories). Une amélioration de l'offre de l'ensemble du menu dans les restaurants pourrait influencer les apports alimentaires de tous les clients et non uniquement des individus sensibilisés à une saine alimentation.
    2. L'affichage d'information nutritionnelle au point d'achat. La divulgation d'information nutritionnelle sur les menus au restaurant est une mesure appuyée par plusieurs experts et sa réglementation est appliquée ou envisagée dans un nombre croissant de régions notamment aux États-Unis. Pourtant, il semble que cette information au restaurant soit peu utilisée et que celle-ci ait peu d'effets positifs sur les choix des consommateurs. Néanmoins, cette mesure pourrait avoir des effets sur les restaurateurs en les incitant à améliorer leur offre alimentaire.
    3. La réduction de l'accès aux portions de grande taille. Une diminution de l'accès à des portions de grande taille pourrait prévenir la surconsommation au restaurant et favoriser un apport énergétique approprié.
  • Davantage de recherches doivent être faites pour combler le manque de connaissances sur l'implantation de différentes mesures d'amélioration de l'environnement alimentaire des restaurants et sur leurs impacts autant positifs que potentiellement négatifs. De plus, très peu de données existent sur l'applicabilité de ces mesures dans le contexte québécois.
  • Les initiatives d'amélioration de l'environnement alimentaire des restaurants sont considérées comme une piste d'intervention intéressante et prometteuse par plusieurs experts. Des changements dans l'environnement alimentaire des restaurants influenceront certainement d'autres secteurs de l'alimentation, soit les distributeurs et les transformateurs alimentaires. Des effets positifs sur les normes alimentaires sont également probables.
  • En conclusion, dans un contexte de mouvement social soutenu par un plan d'action impliquant plusieurs secteurs, la modification de l'environnement alimentaire des restaurants a le potentiel d'induire un effet systémique favorable à la promotion d'une saine alimentation et à la prévention de l'obésité.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-57697-6

ISBN (imprimé): 

978-2-550-57696-9

Notice Santécom: