Santé des personnes âgées

  • 30 mai 2022

    Ce numéro aborde l’influence de l’environnement bâti sur la santé et l’autonomie des personnes aînées ainsi que l’aménagement de milieux de vie favorables au vieillissement en santé. Il fournit également des réponses des réponses aux questions :

    • Comment diversifier et adapter les habitations pour favoriser le vieillissement chez soi?
    • Quels aménagements privilégient la santé, la mobilité, la participation sociale, des conditions de vie optimales et un mode de vie actif?
    • Quelles stratégies adopter pour aménager des espaces publics et récréatifs intergénérationnels?

    Ce qu'il faut retenir

    • La société québécoise fait face à un vieillissement marqué de sa population; dès 2031, une personne sur quatre aura 65 ans ou plus.
    • ...
  • 5 avril 2022

    To prevent deterioration in physical and mental health and cognitive function that could prejudice the autonomy and independence of persons 65 and older, it is important for them to adopt a physically active lifestyle.

    To mitigate the impact of public health measures on physical activity, additional strategies are proposed for the public health network, its partners, and municipalities.

    • For the public health network and its partners:
    • Raise awareness of the importance of being active at home and promote regular physical activity to foster wellness and quality of life and help maintain independence (1–7) and good mental health (8) (e.g., targeted campaigns promoting physical activity, promotion of physical activities all year long...
  • 2 février 2022

    Le projet soumis au CESP

    Le projet de Plan de surveillance thématique sur la maltraitance envers les personnes ainées (PSTMA), déposé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a pour but de bonifier le Plan national de surveillance quant aux objets et indicateurs portant sur la maltraitance envers les personnes ainées. Pour ce faire, le PSTMA propose un modèle conceptuel de la maltraitance envers les personnes ainées, de nouveaux objets et indicateurs, et de nouvelles sources de données. Le PSTMA propose aussi un plan d’analyse et un plan de diffusion.

    Le modèle conceptuel du PSTMA vise à cerner les dimensions jugées importantes de la maltraitance, c’est-à-dire ses formes (violence, négligence), la nature du lien entre le maltraitant et le...

  • 21 juin 2021

    Depuis longtemps, la santé physique et la santé mentale occupent une place importante dans le réseau de la santé. Plus récemment, la santé cognitive est devenue un sujet d’intérêt en gérontologie. Les démences de type Alzheimer, qui constituent la majorité des troubles neurocognitifs majeurs, augmentent avec l’avancement en âge. Le nombre et la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus croissent rapidement au Québec, reflet, entre autres, du vieillissement de la forte cohorte des baby-boomers. Actuellement, il n’existe pas de traitement curatif pour ces maladies. Toutefois, il serait possible d’agir en amont pour prévenir ou retarder certaines atteintes cognitives et ainsi diminuer leurs impacts.

    Dans le cadre du Plan d’action 2018-2023 Un Québec pour tous les âges issu...

  • 10 mars 2021

    L’INSPQ a répondu à l’invitation qui lui a été faite par le Secrétariat aux aînés de déposer un mémoire dans le cadre de sa consultation en vue de l’élaboration du Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2022-2027.

    Le mémoire repose sur l’expertise développée au cours des dernières années dans le domaine de la prévention de la violence et de la maltraitance envers les personnes aînées. Il s’appuie aussi sur l’expertise dans le domaine de la promotion d’un vieillissement en santé. L’Institut collabore d’ailleurs aux travaux du comité du Secrétariat aux aînés portant sur la bientraitance. Plus récemment, des travaux visant à lutter contre l’isolement social et la solitude chez les personnes aînées en contexte de pandémie ont également...

  • 9 février 2021

    La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) affecte environ 20 % de la population âgée de plus de 65 ans au Québec. Cette condition est souvent accompagnée de plusieurs autres maladies chroniques, augmentant ainsi les probabilités de recevoir un grand nombre de médicaments. Or, une utilisation importante de médicaments peut affecter l’adhésion aux traitements et accroître le risque d’effets indésirables et d’interactions médicamenteuses. Le fardeau pharmacologique des aînés atteints de MPOC au Québec est peu connu. Ce feuillet décrit les tendances dans la prévalence de la polypharmacie chez les aînés atteints de MPOC au Québec entre 2000 et 2015. Comme il n’existe pas de définition consensuelle de la polypharmacie, nous avons évalué trois définitions, soit l’usage par une même...

  • 29 janvier 2021

    Le présent document a été rédigé dans le contexte d’urgence sanitaire lié à la COVID-19. Réalisé dans un court laps de temps, il se base sur les connaissances découlant de travaux antérieurs menés à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), ainsi que sur une recension et une analyse sommaire et non exhaustive des écrits scientifiques. Ce document présente des constats qui pourraient devoir être révisés selon l’évolution des connaissances scientifiques liées à l’actuelle pandémie. L’INSPQ a mis en place une veille scientifique sur la COVID-19 afin de pouvoir apporter rapidement, si nécessaire, une mise à jour au présent document.

    Messages clés

    • Les chutes chez les personnes aînées constituent un problème de santé publique...
  • 25 janvier 2021
    Pour éviter une détérioration de la santé physique, mentale et de la fonction cognitive qui pourrait nuire à l’autonomie et à l’indépendance des personnes de 65 ans et plus, il est important qu’elles adoptent un mode de vie physiquement actif.
    Pour mitiger l’impact des mesures sanitaires sur la pratique d’activités physiques, plusieurs stratégies complémentaires sont proposées au réseau de santé publique, à ses partenaires et aux municipalités.
    • Pour le réseau de santé publique et ses partenaires :
      • Sensibiliser à l’importance d’être actif à la maison et promouvoir la pratique d’activités physiques régulière pour le bien-être, la qualité de vie, rester indépendant (1–7) et aussi, pour conserver une bonne santé mentale (8) (ex. :...
  • 28 octobre 2020

    This document was written in the health emergency context of COVID-19. As it was created within a short time frame and is based on knowledge obtained from a quick and non-exhaustive summary analysis of the available scientific and grey literature, the findings presented in this document may need to be reviewed as the scientific knowledge related to the current pandemic develops.

    Seniors need social interaction and social support networks to have good health and feelings of well-being and satisfaction with life.

    Isolation and loneliness are common among seniors and have detrimental consequences on their physical and mental health. A number of social isolation risk factors are exacerbated in a pandemic context.

    A systemic approach in...

  • 19 octobre 2020

    Ce rapport présente les résultats d’entrevues individuelles téléphoniques réalisées quelques jours après le déconfinement entamé le 4 mai 2020 auprès de personnes âgées de 60 ans et plus (n = 15) au sujet de leurs perceptions et comportements par rapport à la maladie à coronavirus (COVID-19). Des données ont été recueillies entre autres sur la perception du risque de contracter la COVID-19 pour les répondants ou leurs proches, la perception quant au respect des mesures de santé publique recommandées par le gouvernement (par eux-mêmes et leur entourage), la perception des conséquences de mesures de prévention de la COVID-19 sur les activités quotidiennes, la perception du déconfinement, la perception de la gestion de la crise par le gouvernement ainsi que la perception de l’information...

Pages

Souscrire à Santé des personnes âgées