Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Les rayonnements ultraviolets reconnus cancérigènes

Une revue du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), organisme faisant partie de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a été publiée dans le Lancet Oncology (A review of human carcinogens – Part D : radiation, Vol. 10, August 2009, 751-2) à l’issue d’une réunion qui a rassemblé vingt experts en juin 2009. En provenance de neuf pays différents, ces scientifiques avaient pour tâche de réexaminer le risque de cancer que présentent différents types de rayonnements. Sur la base des données mécanistiques, le groupe de travail a classé la radiation UV cancérigène pour l’humain (groupe 1). Il rappelle par ailleurs que l’utilisation d’appareils de bronzage émettant des UV est fréquente dans les pays industrialisés, particulièrement chez les jeunes femmes. Selon ces experts, l’exposition aux UV artificiels provenant des salons de bronzage avant l’âge de 30 ans augmente de 75 % le risque de mélanome cutané, la forme la plus agressive du cancer de la peau. De plus, plusieurs études cas-témoins fournissent des évidences scientifiques entre les UV émis par les équipements de bronzage et le mélanome oculaire. Rappelons qu’auparavant, les rayons UV A et B artificiels étaient classés de catégorie 2A (probablement cancérogènes pour l’humain). [JML]