Consommation de médicaments

Il n’y a pas d’instruments de mesure standardisés retenus par le comité d’experts. Toutefois, il existe des questions provenant de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) qui permettent de mesurer certains aspects de la consommation de médicaments. Le module « Utilisation de médicaments » de l’ESCC comprend 23 items, et il a été utilisé pour la première fois dans l’ESCC 2015. Il mesure la consommation au cours de 12 derniers mois d’opioïdes, de stimulants et de sédatifs. En plus de mesurer la fréquence de consommation, il permet de savoir si les médicaments ont été consommés plus fréquemment ou en plus grande quantité de ce qu’il aurait dû faire, s’ils ont été consommés seulement pour l’expérience ou pour se geler ou s’ils ont été pris pour d’autres raisons (Statistique Canada, 2018) (Questionnaire 22). Ces données ne sont présentement pas disponibles sur l’Infocentre de santé publique.

Dans l’ESCC – Santé mentale (2012), le module « Consommation de médicaments » aborde les problèmes reliés aux émotions, à la santé mentale ou à la consommation d’alcool ou de drogues. Ce module cible précisément les médicaments en lien avec les problèmes de santé mentale. Les 2 premières questions permettent de mesurer la consommation au cours des 12 derniers mois et au cours des 2 derniers jours, alors que la section suivante permet de recueillir le numéro d’identification du médicament (DIN) (Questionnaire 22).

Une autre façon de mesurer la consommation de médicaments est de demander directement au répondant si sa consommation de médicaments a augmenté, diminué ou est restée stable après le sinistre (Questionnaire 21 pour les formulations pour la consommation d’alcool et de drogues). D’autres exemples de formulation sont disponibles au Questionnaire 22.

Dernière modification: 

13 mars 2019