Informations sur le bâtiment

Description

Les informations sur le bâtiment sont recueillies à partir d’entrevues réalisées avec des informateurs clés ainsi que durant l’examen du bâtiment lors de l’inspection visuelle des lieux. Elles comprennent entre autres (4,13,14) :

  • le type de secteur (ex. : commercial, résidentiel, industriel, agricole), les caractéristiques du terrain (ex. : mauvais drainage, présence de pente vers les fondations du bâtiment) et la localisation du bâtiment (ex. : proximité de sources possibles d’agents microbiens telles qu’un site de compostage);
  • l’âge et la vocation du bâtiment (ex. : hôpital, école, garderie, immeuble à logements) ainsi que toute modification d’utilisation des lieux (incluant les dates). Si le bâtiment est occupé par une clientèle vulnérable (ex. : personnes âgées, nourrissons et jeunes enfants, personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques), il peut être utile que cette information soit incluse dans le rapport afin de mieux planifier les mesures de remédiation à mettre en place, le cas échéant;
  • l’usage des pièces investiguées (ex. : chambre à coucher, salle de classe, gymnase), leur occupation (ex. : pièces occupées ou inoccupées) et les activités s’y produisant (ex. : activités sportives, rénovation, bricolage, préparation des repas);
  • l’existence, le cas échéant, d’événements passés ou présents d’infiltration d’eau, de dommages structuraux (ex. : fuite de tuyauterie), de contamination fongique ou de plaintes des occupants (ex. : inconfort, symptômes et liens spatio-temporels potentiels avec le bâtiment concerné). Ces informations incluent la localisation, la date, la nature, l’ampleur et la durée des événements ainsi que les mesures de mitigation qui ont été effectuées, s’il y a lieu;
  • le programme et les activités d’entretien du bâtiment, le cas échéant;
  • les rénovations ou réparations antérieures (incluant dates et localisation) qui pourraient avoir eu une incidence sur la présence d’humidité excessive (ex. : agrandissement, réparation de la toiture, isolation accrue, rénovation majeure de la salle de bain, etc.), s’il y a lieu;
  • l’état apparent du revêtement (ex. : présence de mortiers endommagés, de fissures importantes dans les fondations, de problèmes de qualité des joints des fenêtres et des portes);
  • l’état apparent des installations mécaniques (ex. : systèmes de chauffage, de ventilation, de climatisation) ainsi que de leur programme d’entretien.

Dernière modification: 

25 mai 2016