Glossaire, acronymes et légende

Glossaire

(1-3)– D-glucane : polymère de glucose qui fait partie de la structure de la membrane de la majorité des moisissures et de quelques bactéries.

Analyse semi-quantitative : analyse approximative, à l’aide d’une échelle arbitraire, fournissant un ordre de grandeur, sans indiquer de valeur précise (ex. : 0, +, ++, +++).

Contamination fongique : prolifération (ou croissance) non contrôlée de moisissures sur les surfaces dans un bâtiment, par exemple sur les structures, les meubles ou autres matériaux qui présentent un excès d’humidité.

COVm : composés organiques volatils d’origine microbienne, produits par le métabolisme des moisissures. Seraient responsables de l’odeur particulière associée aux moisissures (odeur de « moisi »).

Efflorescence : dépôt blanchâtre de sels minéraux (ou de calcaire) en surface de matériaux (tels que la maçonnerie ou le béton), provoqué par la migration de l’eau ou l’évaporation vers la surface.

Ergostérols : composants de la paroi cellulaire des moisissures.

Humidimètre : appareil permettant de mesurer la teneur en eau d’une matière.

Humidité : vapeur d’eau dans l’air; quantité d’eau dans les matériaux.

Humidité excessive : condition d’humidité anormalement élevée, qu’elle soit dans l’air, dans les matériaux ou au sol, et qui favorise la prolifération des moisissures (ex. : humidité relative élevée ou accumulation d’eau).

Humidité relative : ratio de la quantité mesurée de vapeur d’eau dans l’air par rapport à la quantité de vapeur d’eau que l’air peut contenir lorsque saturé, à une température et une pression données. Plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau.

Hygromètre : instrument de précision servant à mesurer le degré d’humidité de l’air.

Moisissure : organisme microscopique, multicellulaire, du règne des champignons (mycètes).

Moiteur : quantité d’eau mesurée dans les matériaux.

Mycotoxines : métabolites secondaires produits par les champignons, notamment les moisissures, qui ont un effet toxique sur les humains, les animaux ou sur d’autres microorganismes. Certaines moisissures peuvent produire plusieurs mycotoxines, et certaines mycotoxines sont produites par plus d’une moisissure. Les conditions environnementales de croissance des moisissures ont une influence importante sur leur capacité de production.

Pont thermique : correspond à une zone dans l’enveloppe d’un bâtiment où la barrière isolante est absente ou rompue, et qui présente une résistance thermique moindre.

Problèmes associés à l’humidité excessive (dampness: réfère à divers problèmes visibles, perçus ou mesurés, associés à la présence d’humidité excessive dans les bâtiments, par exemple : signes visibles de prolifération microbienne (en particulier les moisissures), signes de dommages causés par l’eau (comme les cernes ou les taches), odeur de moisi, etc.

Psychromètre électronique : hygromètre, composé de deux capteurs ou de thermomètres, servant à mesurer la température et l’humidité relative de l’air. Aussi appelé thermohygromètre numérique ou sonde d’humidité et température de l’air.

Spore : cellule reproductive qui facilite la dissémination et la propagation de la moisissure. La sporulation est le processus de formation et de libération des spores en présence de certaines conditions environnementales.

Spore cultivable : spore ou particule fongique capable de croître sur un milieu de culture et dans des conditions d’incubations données.

Thermographie infrarouge : appareil permettant de capter et de convertir en images le rayonnement infrarouge émis par un corps ou un objet (ex. : mur).

Liste des sigles et acronymes

ACC : Association canadienne de la construction

ACGIH : American Conference of Governmental Industrial Hygienists

AIHA : American Industrial Hygiene Association

ASHRAE : American Society of Heating, Refrigerating and Air Conditioning Engineers

ASTM : American Society for Testing and Materials

CCNSE : Centre de collaboration nationale en santé environnementale

CDC : Centers for Disease Control and Prevention

CEAEQ : Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec

CO : monoxyde de carbone

CO2 : dioxyde de carbone

COV : composés organiques volatils

CSST : Commission de la santé et de la sécurité du travail

DOHMH : New York City Department of Health and Mental Hygiene

DSP : Direction de santé publique

EPA : United States Environmental Protection Agency

FTE : fumée de tabac dans l’environnement

HEPA : High Efficiency Particulate Air

IICRC : Institute of Inspection, Cleaning and Restoration Certification

INSPQ : Institut national de santé publique du Québec

IOM : Institute of Medicine

IRSST : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

MEES : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

MSSS : Ministère de la Santé et des Services sociaux

NIOSH : National Institute for Occupational Safety and Health

NOX : oxydes d’azote

NO2 : dioxyde d’azote

OMS : Organisation mondiale de la Santé

OSHA : Occupational Safety and Health Administration

O3 : ozone

PM2,5 : particules fines inférieures à 2,5 micromètres

SCHL : Société canadienne d’hypothèques et de logement

UFC : unité(s) formatrice(s) de colonie

Légende des icônes utilisées dans l’outil

 Indique les mises en garde et les informations importantes à prendre en compte

 Indique les éléments importants à vérifier

 Indique les lectures suggérées pour obtenir plus d’informations

 Indique les outils pratiques suggérés

Dernière modification: 

31 mai 2016