Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ)

Le Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ) a été développé par le Bureau d’information et d’études en santé des populations (BIESP) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (Gagnon, Rochette et Plante, 2017). Le SISMACQ est le résultat du jumelage de cinq fichiers médico-administratifs (Blais et al., 2014) :

  • le Fichier d'inscription des personnes assurées (FIPA);
  • le Système de maintenance et d’exploitation des données pour l’étude de la clientèle hospitalière (MED-ÉCHO);
  • le Fichier des décès du Registre des événements démographiques (RED);
  • le Fichier des services médicaux rémunérés à l'acte;
  • le Fichier des services pharmaceutiques1.

Le SISMACQ couvre l’ensemble de la population québécoise depuis le 1er janvier 1996. Il est mis à jour annuellement. En général, les données les plus récentes dans le système datent de l’année précédente, à l’exception des données du Fichier des décès, qui remontent parfois à 5 ans, puisque ce sont les données de la base de données fermée (finale) qui sont utilisées.

Le SISMACQ se démarque des enquêtes populationnelles parce que sa couverture populationnelle est très élevée, sauf pour quelques sous-populations (contrairement à des échantillons dans les enquêtes). Le consentement n’est pas nécessaire et le SISMACQ permet une localisation précise, avec un code postal à 6 positions, de l’adresse de résidence. Toutefois, les données ne sont pas disponibles en temps réel. Le système est mis à jour environ une fois par an, il faut donc parfois attendre plusieurs mois après le sinistre pour effectuer des analyses.

Seules certaines personnes de l’INSPQ peuvent avoir accès à ce système de surveillance. Toutefois, certains indicateurs du SISMACQ sont diffusés sur le portail de l’Infocentre de santé publique (pour plus de détails sur l’Infocentre, voir Infocentre de santé publique – onglet PNS). De plus, il est possible de faire une demande de soutien au BIESP à partir d’un guichet en ligne. Les personnes ayant une responsabilité populationnelle en matière de santé et de services sociaux peuvent y formuler un besoin spécifique de production, d’interprétation ou d’utilisation de données sur l’état de santé de la population, dans la mesure où cela s’inscrit dans le champ d’activités du BIESP (INSPQ, 2018).

  1. Avant décembre 2017, les données du Fichier des services pharmaceutiques étaient disponibles seulement pour les personnes de 65 ans et plus; depuis décembre 2017, ces données sont disponibles pour toutes les personnes couvertes par le régime public d’assurance médicaments.

Dernière modification: 

7 mars 2019