Quels leviers pour créer des environnements sains et sécuritaires dans les collectivités rurales ?

Journée thématique
6 décembre 2017

Au Québec, 86 % des municipalités rassemblent moins de 5 000 habitants et sont qualifiées de rurales. Bien que leurs caractéristiques soient très diversifiées, les régions rurales font souvent face à des défis tels que le vieillissement de la population, la dévitalisation, le chômage et la faible scolarité. Elles sont aussi caractérisées par un bilan de santé des populations rurales moins favorable que celui des populations urbaines sur le plan de la sédentarité et de certaines causes de décès, notamment les suicides ou les traumatismes routiers. Parmi les différentes stratégies portant sur la vitalité des communautés rurales, plusieurs visent l’amélioration de la qualité de vie et de la santé de leurs populations. Dans cette perspective, il est essentiel de se pencher sur les besoins et les réalités de ces milieux en termes d’environnements favorables aux saines habitudes de vie et à la sécurité.

Les bonnes pratiques reconnues dans ce domaine ne sont pas toujours applicables dans les plus petites collectivités. Il est alors important pour ces municipalités de prioriser les projets les mieux adaptés à leurs réalités et selon leurs ressources humaines et financières limitées. Comment les particularités des petites collectivités peuvent devenir des leviers pour mettre en place des environnements favorables?

Cette journée thématique permettra aux participants de saisir l’importance d’intervenir adéquatement dans les communautés rurales pour la mise en place d’environnements sains et sécuritaires.

Cette formation s’adresse aux intervenants en santé publique (professionnels, médecins et gestionnaires) ainsi qu’aux décideurs, professionnels et intervenants du milieu municipal et en développement local ou régional.

À la fin de la journée, le participant sera en mesure :

  • de reconnaître les enjeux des communautés rurales;
  • de résumer les leviers et les meilleures pratiques qui façonnent des environnements favorisant les saines habitudes de vie et la sécurité en milieu rural;
  • d’établir une liste de partenariats, de ressources et de collaborations propres au milieu rural.

Animation de la journée :
Alain Poirier, M.D., M. Sc., FRCPC, vice-président, Vice-présidence à la valorisation scientifique et aux communications, Institut national de santé publique du Québec

8 h 30 à 9 h 30

Conférence plénière des JASP

9 h 30 à 10 h

Pause – Visite des communications affichées et des exposants

10 h à 10 h 05

Mot de bienvenue

Bloc 1 – Enjeux des communautés rurales

10 h 05 à 10 h 20

Exercice individuel et retour en groupe

10 h 20 à 10 h 45

Comprendre la ruralité québécoise contemporaine

Bruno Jean, Ph. D. (sociologie), professeur émérite, Université du Québec à Rimouski, et titulaire, Chaire de recherche du Canada en développement rural, et directeur, Centre de recherche sur le développement territorial

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 5 minutes.

10 h 45 à 11 h 10

État de santé des populations en milieu rural et autres enjeux spécifiques à la ruralité

Jérôme Martinez, M. Sc., chef d’unité, unité Analyse de la santé et de ses inégalités sociales et territoriales, Bureau d'information et d'études en santé des populations, Institut national de santé publique du Québec

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 5 minutes.

Bloc 2 – Meilleures pratiques et des collaborations propres au milieu rural

11 h 10 à 11 h 35

L’incontournable coopération intermunicipale : vision et défis

André Thibault, Ph. D., professeur émérite, Université du Québec à Trois-Rivières, et président, Table québécoise du loisir rural

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 5 minutes.

11 h 35 à 12 h

Des petites et moyennes collectivités viables et favorables à la santé

David Paradis, M. ATDR, M. Sc. Arch., Urb., directeur, Recherche, formation et accompagnement, Vivre en Ville

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 5 minutes.

12 h à 13 h 45

Dîner   |    Visite des communications affichées et des exposants 

13 h 45 à 14 h 15

Projet rural n° 1 : Comptoirs solidaires à Sainte-Élisabeth-de-Proulx, Saint-Augustin et Notre-Dame-de-Lorette

Rémi Therrien, coordonnateur, Épicerie communautaire Le Garde-manger

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 10 minutes.

14 h 15 à 14 h 45

Projet rural n° 2 : Aménagements en faveur des piétons sur la route 132 dans le Bas-Saint-Laurent

Initiative mise sur pied en concertation avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Yves Berger, directeur territorial, ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 10 minutes.

14 h 45 à 15 h 15

Projet rural n° 3 : Coopération intermunicipale en loisir de la MRC des Jardins-de-Napierville

Maude St-Hilaire, agente de développement économique, agrotourisme et loisirs, Centre local de développement des Jardins-de-Napierville

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 10 minutes.

15 h 15 à 15 h 30

Courte pause

Bloc 3 – Des pistes pour agir en milieu rural

15 h 30 à 16 h 25

Café du monde rural

Atelier de réflexion collective afin d’explorer différentes idées et solutions face à des problèmes, enjeux et défis précédemment soulevés dans la journée et de faire émerger de nouvelles idées ou des orientations. Cette activité prend la forme d’un café où les participants échangent en petits groupes; elle aide à sortir d’une logique de travail linéaire et à établir de nouvelles voies possibles.

16 h 25 à 17 h 05

Retour avec les conférenciers et synthèse

Comité scientifique de la journée 

Responsable

  • Gabrielle Manseau, M. Urb., agente de planification, programmation et de recherche, Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre/Direction de santé publique

Membres

  • Marie-Claude Boivin, M. Geog., DESS SIG, agente de planification, programmation et de recherche, Analyse de la santé et de ses inégalités sociales et territoriales, Bureau d'information et d'études en santé des populations, Institut national de santé publique du Québec
  • Julien Harvey, M. ATDR, aménagiste régional, Municipalité régionale de comté des Basques
  • Bruno Jean, Ph. D. (sociologie),professeur émérite, Université du Québec à Rimouski, et titulaire, Chaire de recherche du Canada en développement rural, et directeur, Centre de recherche sur le développement territorial
  • Myriam Lalancette, B. Urb., M. Env., responsable de l’urbanisme, municipalité de Sainte-Martine
  • Andrée Lambert, B. Sc., agente de planification, programmation et recherche, Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent/Direction de santé publique
  • Marie-Paule Leblanc, Dt. P., B. Sc. (nutrition), agente de planification, programmation et de recherche, Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre/Direction de santé publique
  • Éric Robitaille, Ph. D., chercheur d’établissement, Habitudes de vie, Direction du développement des individus et des communautés, Institut national de santé publique du Québec
  • Laurent Teasdale, B. Sc., kinésiologue et intervenant-conseil en promotion-prévention, Réseau local de services du Haut-Richelieu–Rouville, Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre