Orchestrer l’action intersectorielle : de la mobilisation à l’évaluation des résultats

28 novembre 2019
Atelier méthodologique

St-Laurent 7

Dans le domaine de la santé et des services sociaux, l’action en réseau intersectoriel, c’est-à-dire la collaboration entre personnes et organisations provenant de plusieurs secteurs de la société, est incontournable. Ce travail collectif, qui traverse les frontières des secteurs et des organisations, vise à agir sur un problème complexe d’intérêt commun, comme les inégalités sociales de santé ou la création d’environnements socioéconomiques favorables, pour obtenir de meilleurs résultats qu’avec le travail en silo.

De la concertation à la mise en œuvre d’actions en partenariat, en passant par l’évaluation des efforts entrepris, la collaboration entre des acteurs et actrices issus de secteurs différents se décline de diverses manières (tables et comités de concertation intersectorielle, thématiques, de quartier, régionaux, etc.) et son efficacité repose sur le développement de compétences spécifiques.

Cet atelier méthodologique se penche sur certaines des compétences nécessaires pour accompagner ou piloter efficacement des projets d’action intersectorielle : la capacité de mobiliser des acteurs, de résoudre des controverses et d’identifier les effets des actions entreprises, ainsi que le développement d’un leadership partagé. L’atelier est proposé par le partenariat de recherche ARIMA (CRSH), qui réunit des chercheuses, des chercheurs, des praticiennes et praticiens des centres intégrés de santé et de services sociaux, des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux et des organismes communautaires, afin de faire avancer les connaissances et les pratiques des réseaux locaux d’action collective.

Cet atelier méthodologique permettra aux participantes et participants de reconnaître un ensemble de pistes d’action et de s’approprier trois pistes adaptées à leur contexte pour améliorer le travail de pilotage de l’action intersectorielle et en partenariat. Pour y arriver, ceux-ci complèteront, tout au long de la journée, une série d’exercices associés à des mises en situation élaborés à partir d’outils et de documents de référence sur l’action intersectorielle.

L’atelier s'adresse aux professionnelles et professionnels qui pilotent ou qui accompagnent des projets ou des comités intersectoriels, tels des coordonnatrices et coordonnateurs de tables de concertation, des agentes et agents de développement social municipaux, des organisatrices et organisateurs communautaires ou des conseillères et conseillers en promotion de la santé.

À la fin de la journée, le participant sera en mesure de :

  • Énumérer des solutions pour améliorer la mobilisation des acteurs;
  • Reconnaître des comportements qui caractérisent un leadership partagé;
  • Utiliser une technique pour contribuer à résoudre des controverses qui peuvent émerger dans les échanges entre partenaires;
  • Distinguer des événements qui marquent la progression de l’action intersectorielle vers des transformations matérielles et sociales des milieux de vie.

Méthode pédagogique

La méthode pédagogique comprend des exposés et des activités d’apprentissage par problèmes, par études de cas et par discussions en petits groupes.

Formateurs et formatrices

René Lachapelle, Ph. D., collaborateur, Centre de recherche et de consultation en organisation communautaire, président, Groupe d’économie solidaire du Québec. Monsieur Lachapelle a été organisateur communautaire au CLSC du Havre puis au Centre de santé et de services sociaux Pierre-de-Saurel de 1985 à 2009. Il fut également président du Regroupement québécois des intervenants et intervenantes en action communautaire en CLSC et centres de santé de 2002 à 2006.

André-Anne Parent, Ph. D., professeure adjointe, École de travail social, Université de Montréal, chercheuse, partenariat de recherche ARIMA, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal, cotitulaire de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées. Dans ses recherches, madame Parent s’intéresse aux pratiques professionnelles et organisationnelles favorables à l’équité et à l’équité en santé.

Lucie Morin, M. Serv. soc., organisatrice communautaire, Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, candidate au doctorat en travail social, Université de Montréal. Madame Morin travaille dans le réseau de la santé et des services sociaux depuis 2004 et est organisatrice communautaire au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, secteur Bellechasse, depuis neuf ans.

Angèle Bilodeau, Ph. D., professeure chercheuse titulaire, École de santé publique de l’Université de Montréal, chercheuse au partenariat de recherche ARIMA, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal et à la Chaire de recherche du Canada Approches communautaires et inégalités de santé de l’Université de Montréal. Madame Bilodeau est l’auteure de plusieurs articles et outils sur le partenariat et l’action intersectorielle.

Alain Meunier, M. Sc., conseiller en recherche et développement, Communagir. Monsieur Meunier cumule plus de 20 ans d’expérience en développement communautaire, d’abord comme intervenant puis comme consultant. Il s’intéresse à la planification communautaire et à l’application des principes de démocratie participative dans les processus de développement collectif.

Animation de la journée :
Céline Coulombe, M. Sc., organisatrice communautaire, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal

8 h 30 à 9 h 30

Conférence plénière des JASP : Catherine Haeck – Démystifier les outils économiques pour favoriser l’équité sociale en santé

9 h 30 à 10 h

Pause — Visite des communications affichées et des exposants

10 h à 10 h 05

Présentation du thème de la journée

Deena White, Ph. D., professeure titulaire, Université de Montréal, directrice scientifique, partenariat ARIMA

BLOC 1 – Construire et gouverner la dynamique partenariale : la mobilisation des acteurs, le leadership partagé et la résolution des controverses

10 h 05 à 10 h 40

Construire la dynamique partenariale

Les participants seront appelés à réfléchir en sous-groupes aux enjeux des collaborations et de la coordination intersectorielles à partir d’expériences concrètes de concertation et de partenariat. À la fin de l’exercice, ils seront en mesure de dégager des solutions pour améliorer la mobilisation des acteurs.

René Lachapelle, Ph. D., Centre de recherche et de consultation en organisation communautaire

10 h 40 à 11 h 20

L’action intersectorielle, les acteurs, la problématisation et l’intéressement

Les participants apprendront davantage sur la théorie de l’acteur réseau et examineront deux stratégies pour résoudre les controverses (les éléments litigieux). Ils apprendront également en atelier comment dresser le portrait d’une controverse, en décodant les blocages et les points de mésentente entre les acteurs.

L’exercice leur permettra d’utiliser une technique pour contribuer à résoudre des controverses qui peuvent émerger dans les échanges entre partenaires.

André-Anne Parent, Ph. D., professeure adjointe, École de travail social de l’Université de Montréal, chercheuse, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal

11 h 20 à 12 h 

La mobilisation et le leadership partagé

Les participants travailleront sur les facteurs qui influencent le maintien de l’action collective.

À l'aide d'exercices en sous-groupes, ils se pencheront sur les obstacles et les solutions qui existent dans leur contexte d’action. L’exercice leur permettra de reconnaître des comportements qui caractérisent un leadership partagé et d’énumérer des solutions pour améliorer la mobilisation des acteurs.

Lucie Morin, M. A., organisatrice communautaire, Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches

Cette unité d’apprentissage inclut trois périodes d’exercices pratiques pour les participants d’une durée totale de 75 minutes.

12 h à 13 h 45

Dîner — Visite des communications affichées et des exposants

BLOC 2 – Atelier : Documenter les effets de l’action intersectorielle

En utilisant une étude de cas et l’Outil d’appréciation des effets de l’action intersectorielle locale, cet atelier permettra aux participants de distinguer des événements qui marquent la progression de l’action intersectorielle vers des effets en matière de transformations matérielles et sociales des milieux de vie.

Angèle Bilodeau, Ph. D., professeure chercheure titulaire, École de santé publique, Université de Montréal

Alain Meunier, M. Sc., conseiller en recherche et développement, Communagir

13 h 45 à 14 h 15

Présentation de l’Outil d’appréciation des effets de l’action intersectorielle locale

En début d’atelier, les participants échangeront sur leurs pratiques et leurs expériences d’évaluation des processus et des retombées de leur action. L’Outil d’appréciation des effets de l’action intersectorielle locale sera présenté par la suite.

14 h 15 à 15 h 15

Étude de cas

Les participants travailleront en sous-groupes sur une étude de cas en utilisant l’Outil. Les formateurs guideront les participants dans la mise en commun en grand groupe.

Cette unité d’apprentissage inclut un exercice pratique de type étude de cas d’une durée totale de 60 minutes.

15 h 15 à 15 h 30

Courte pause

BLOC 3 – Bilan des apprentissages et pistes d’action

Animation : 
Céline Coulombe, M. Sc., organisatrice communautaire, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal

15 h 30 à 15 h 50

Mise en commun des apprentissages

L’animatrice guidera les participants dans une mise en commun des apprentissages de la journée, en prenant appui sur des photographies issues de banques d’images qui visent à représenter des perspectives différentes sur l’action intersectorielle.

15 h 50 à 16 h 55

Pistes d’actions à intégrer dans sa pratique

Sur la base des apprentissages de la journée, les participants réaliseront un exercice pratique afin de formuler trois pistes d’action pertinentes dans leur contexte pour améliorer leur travail de pilotage de l’action intersectorielle et en partenariat.

Cette période d’échange inclut un exercice pratique pour les participants d’une durée totale de 65 minutes.

16 h 55 à 17 h 05

Messages-clés de la journée

Deena White, Ph. D., professeure titulaire, Université de Montréal, directrice scientifique, partenariat ARIMA

Comité scientifique

Responsable

  • Deena White, Ph. D., professeure titulaire, Université de Montréal, directrice scientifique, partenariat ARIMA

Membres 

  • Sophie Michaud, M. Sc., chargée de projet et de recherche, Communagir
  • Céline Coulombe, M. Sc., organisatrice communautaire, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • Annie Sapin Leduc, Ph. D., adjointe au directeur de la recherche sociale, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • Maryse Rivard, M. Sc., agente de liaison et de coordination, partenariat de recherche ARIMA
  • Aurélie Hot, Ph. D., spécialiste en mobilisation et transfert des connaissances, partenariat de recherche ARIMA et Centre InterActions, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal