Vulnérabilités régionales aux zoonoses : vers une adaptation aux changements climatiques dans les municipalités

4 décembre 2018
Journée thématique

Dans le cadre des JASP 2016, l’adoption des approches intégrées en vue de mieux lutter contre les zoonoses émergentes faisait l’objet d’une journée thématique. L’évaluation de cette activité a permis de déterminer de nouveaux besoins de formation, notamment le besoin de discuter des problématiques découlant des impacts des changements climatiques sur les zoonoses.

Or, ceux-ci sont le plus souvent abordés à l’échelle continentale, alors que la gestion du risque et la mise en place d’actions adaptatives se réalisent le plus souvent à une échelle locale. Cette journée propose donc d’aborder de façon originale la problématique des impacts des changements climatiques sur les zoonoses au Québec sous les angles régional et municipal, en mettant l’accent sur l’identification des vulnérabilités, préalable à la mise en place d’actions adaptatives.

Cette journée vise à permettre aux participants d’intégrer dans leur pratique de nouveaux savoirs sur les concepts de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques pour limiter les impacts négatifs des zoonoses.

La formation s’adresse aux intervenants nationaux et régionaux (DSP et CISSS/CIUSSS) de santé publique impliqués dans l’évaluation ou la gestion des risques reliés aux zoonoses (maladies infectieuses, santé environnementale et santé au travail), aux acteurs régionaux et municipaux impliqués dans le développement de plans d’adaptation aux changements climatiques et aux autres intervenants et professionnels intéressés par les zoonoses et les changements climatiques (intervenants de première ligne, infirmières, médecins, vétérinaires, chercheurs et étudiants).

À la fin de la journée, le participant sera en mesure :

  • de décrire les risques actuels associés aux zoonoses influencées par le climat, notamment en fonction de l’incidence et de leur distribution;
  • d’expliquer les mécanismes par lesquels les changements climatiques ont un impact sur l’exposition aux zoonoses;
  • d’illustrer des vulnérabilités aux zoonoses  de différentes régions du Québec;
  • de formuler des pistes d’action pour que les préoccupations reliées aux zoonoses soient intégrées aux plans d’adaptation aux changements climatiques des municipalités.

Animation de la journée :

André Ravel, Ph. D., professeur agrégé, Université de Montréal

8 h 30 à 9 h 30

Conférence plénière des JASP

9 h 30 à 10 h 

Pause – Visite des communications affichées et des exposants

10 h à 10 h 10

Accueil des participants et activité brise-glace 

Au fil de leur arrivée, les participants sont invités à faire part de leurs préoccupations au sujet des zoonoses et des aléas climatiques.

10 h 10 à 10 h 15

Mot de bienvenue et présentation du glossaire fourni avant la formation

10 h 15 à 10 h 30

Interface humain-animal-environnement et transmission des différents types de zoonoses : analyse descriptive de la carte des préoccupations

Anne-Marie Lowe, M. Sc., anciennement co-coordonnatrice de l’Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques à l’Institut national de santé publique du Québec, actuellement épidémiologiste, Direction de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses, Agence de la santé publique du Canada

10 h 30 à 10 h 50

Changements climatiques et zoonoses : quelles sont les réalités locales au Québec?

Diane Chaumont, M. Sc., coordonnatrice du programme Scénarios et services climatiques, Ouranos

Audrey Simon, Ph. D., agente de recherche et co-coordonnatrice de l'Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques, Université de Montréal

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 5 minutes.

10 h 50 à 11 h 30

Activité participative 1 ‒ Mécanismes associant les aléas climatiques aux zoonoses

Les participants choisiront sur quelle catégorie de zoonoses ils souhaitent travailler. Ils seront ensuite invités à compléter les schémas des cycles épidémiologiques des zoonoses qui leur seront fournis. L’activité sera suivie d’un retour en grand groupe.

Animation des activités participatives 1 et 2

Anne-Marie Lowe, M. Sc., anciennement co-coordonnatrice de l’Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques à l’Institut national de santé publique du Québec, actuellement épidémiologiste, Direction de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses, Agence de la santé publique du Canada

Cette activité prévoit une période d’échanges avec les participants de 40 minutes.

11 h 30 à 12 h

Activité participative 2 ‒ Vulnérabilités qui influencent les zoonoses

Regroupés par région sociosanitaire, les participants discuteront des déterminants de vulnérabilité spécifiques à leur région, en répondant à la question : Quelles particularités territoriales ou populationnelles au niveau régional/municipal les rendent plus à risque d’exposition aux zoonoses?

Cette activité prévoit une période d’échanges avec les participants de 30 minutes.

12 h à 13 h 45

Dîner – Visite des communications affichées et des exposants

13 h 45 à 14 h 

Activité participative 2 (suite) ‒ Retour en grand groupe sur les activités de la matinée et évolution des préoccupations sur les aléas climatiques et les zoonoses

14 h à 15 h 15

Activité participative 3 ‒ Adaptation aux changements climatiques, vers des pistes d’action

Regroupés par région sociosanitaire, les participants discuteront de pistes d’adaptation aux changements climatiques pour diminuer la vulnérabilité aux zoonoses.

Cette activité prévoit une période d’échanges avec les participants de 1 h 15.

Animation :

Audrey Simon, Ph. D., agente de recherche et co-coordonnatrice de l'Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques, Université de Montréal

15 h 15 à 15 h 30
Courte pause

15 h 30 à 16 h

Activité participative 3 (suite) ‒ Retour en grand groupe avec partage des pistes d’action

16 h à 16 h 30

Plan d’adaptation municipal aux changements climatiques abordant les zoonoses : l’expérience de la Ville de Montréal

Maryse Barrette, Ph. D., agente de recherche, Service de l’environnement, Ville de Montréal

Cette présentation prévoit une période d’échanges et de questions avec le public de 10 minutes.

16 h 30 à 17 h

Discussion avec les participants : obstacles et leviers pour permettre aux municipalités d’intégrer les zoonoses aux plans d’adaptation aux changements climatiques

17 h à 17 h 05

Clôture de la journée et messages-clés

Comité scientifique de la journée 

Responsables

  • Audrey Simon, Ph. D., agente de recherche et co-coordonnatrice de l'Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques, Université de Montréal
  • Anne-Marie Lowe, M. Sc., anciennement co-coordonnatrice de l’Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques à l’Institut national de santé publique du Québec, actuellement épidémiologiste, Direction de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses, Agence de la santé publique du Canada

Membres

  • Véronique Auclair-Raiche, B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal/Direction régionale de santé publique
  • Geneviève Baron, M.D., M. Sc., médecin-conseil, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke/Direction de la santé publique et professeure titulaire, Faculté des sciences de la santé, Université de Sherbrooke
  • Maryse Barrette, Ph. D., agente de recherche, Service de l’environnement, Ville de Montréal
  • Catherine Bouchard, D.M.V., Ph. D., vétérinaire épidémiologiste, Laboratoire national de microbiologie, Agence de la santé publique du Canada
  • Diane Chaumont, M. Sc., coordonnatrice du programme Scénarios et services climatiques, Ouranos
  • Colette Gaulin, M.D., M. Sc., médecin conseil, Direction de la vigie sanitaire, Ministère de la santé et des services sociaux
  • Geneviève Germain, M. Sc., conseillère scientifique, Surveillance, évaluation du risque et contrôle des maladies infectieuses, Institut national de santé publique du Québec
  • Alejandra Irace-Cima, M.D., médecin-conseil, Direction des risques biologiques et de la santé au travail et présidente du Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques, Institut national de santé publique du Québec
  • Louise Lambert, M.D., M. Sc., médecin-conseil, Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-centre/Direction de santé publique
  • André Ravel, Ph. D., professeur agrégé, Université de Montréal
  • Christian Renaud, M.D., médecin microbiologiste-infectiologue, Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine
  • Jean-Philippe Rocheleau, D.M.V., Ph. D., vétérinaire, cégep de Saint-Hyacinthe
  • Pierre Valois, Ph. D., Professeur titulaire, Université Laval