Pour le bien-être citoyen : quand les municipalités misent sur l’action intersectorielle

Mardi 23 et mercredi 24 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30
Journée thématique

De par leurs compétences, les municipalités disposent de plusieurs leviers pour influencer la santé et le bien-être des populations, grâce, entre autres, à l’action sur les habitudes de vie et les milieux de vie. Elles constituent donc des alliés et partenaires incontournables pour la santé publique. Au cours des dernières décennies, elles ont été appelées à devenir de véritables gouvernements de proximité, et ont aussi été interpelées par plusieurs problématiques sociales complexes, comme le logement et l’éducation. Plusieurs analystes parlent d’ailleurs de municipalisation du développement social. Si le rôle important des municipalités est désormais indéniable, il n’en demeure pas moins que la solution à ces problématiques sociales passe par une collaboration entre les municipalités et les autres acteurs et actrices du territoire, comme le réseau de la santé et des services sociaux, les milieux scolaires et les milieux communautaires. L’enjeu est de faire en sorte que ces collaborations intersectorielles renforcent les capacités d’action collective, d’où l’intérêt pour les conditions et processus qui permettent une telle synergie.

Cette journée thématique vise à découvrir des pratiques d’action intersectorielles prometteuses en termes d’amélioration de la santé et du bien-être de la population et les mettre en pratique.

Cette formation s’adresse aux intervenantes et intervenants de la santé publique, de la santé et des services sociaux et aux actrices et acteurs municipaux. Elle est également d’intérêt pour les professionnelles et les professionnels du milieu communautaire et de l’éducation, ainsi que les personnes intéressées par la question de l’action intersectorielle ou celle des enjeux municipaux.

À la fin de la journée, le participant ou la participante sera en mesure de :

  • Expliquer comment certaines pratiques concertées sont prometteuses et peuvent faciliter une transformation sur le terrain ou apporter de la plus-value aux actions déjà en place;
  • Décrire comment implanter des nouvelles pratiques de collaboration intersectorielle adaptées au contexte local;
  • Formuler des actions à mettre en place avec ses partenaires afin d’agir plus efficacement sur les problématiques complexes.

Les participantes et les participants pourront rencontrer des acteurs et actrices du milieu municipal, du développement social et des milieux universitaires. Seront présentées des pratiques d’action concertée qui ont fait leurs preuves et qui ont su répondre aux besoins de la population, notamment en temps de crise sanitaire liée à la COVID-19, mais aussi au fil des ans pour répondre à des problématiques sociales complexes comme l’insécurité alimentaire et le logement.

Animation de la 1re partie :

Mélissa Généreux, M.D., M. Sc., FRCP, professeure agrégée, Département des sciences de la santé communautaire, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke

Partie 1 – mardi 23 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30

Animation

  • À venir

9 h 50 à 9 h 55

Présentation de l'activité

9 h 55 à 10 h 25

Allocution d’ouverture  ̶  Réformes municipales : des opportunités pour l’action collective autour d’enjeux sociaux complexes?

Gérard Divay, professeur, École nationale d’administration publique et chercheur REGARDS

Cette activité prévoit une période d’échange avec le public de 10 minutes.

10 h 25 à 11 h 25

Table ronde - La collaboration avec les municipalités : un ingrédient de succès pour la gestion de la crise sanitaire liée à la COVID-19

Intervenantes :

  • Catherine Gagné, régisseure planification et expertise – Division du développement social, Ville de Laval
  • Geneviève Baril, codirectrice, Stratégie et Innovation, Cité-ID LivingLab - Gouvernance de la résilience urbaine et Marie-Christine Therrien, professeure à l’Ecole nationale d’administration publique
  • Vicky Gaudet, coordonnatrice, Réseau solidaire pour le rayonnement des territoires Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine (RESSORT-GÎM)

Cette table ronde est accompagnée d’une « chasse aux trésors des conditions gagnantes et pratiques prometteuses ». Le public sera invité à consigner des conditions gagnantes ou des pistes d’actions qui lui semblent prometteuses. À la fin de la table ronde, nous consignerons toutes ces pratiques dans un grand tableau virtuel qu’on pourra partager à la fin des deux avant-midis.

Commentatrice :

Isabelle Lizée, directrice générale, Espace MUNI

Cette activité prévoit une période d’échange avec le public de 15 minutes.

11 h 25 à 11 h 35

Courte pause

11 h 35 à 12 h 20

Atelier de réflexion – Comment faire de cette crise une opportunité pour le renforcement de l’action intersectorielle et pérenniser les actions?

Les participantes et les participants seront invités à une activité de délibération en sous-groupes autour de deux questions :

  • Quels facteurs fragilisent les changements de pratiques et leur pérennité? (10 minutes)
  • Quelles sont les stratégies pour y remédier? (20 minutes)

La réflexion sera suivie d’une mise en commun des trouvailles en grand groupe (10 minutes).

Cette activité sera entièrement consacrée aux échanges pour un total de 45 minutes.

12 h 20 à 12 h 30

Apprentissages de la journée

Partie 2 – mercredi 24 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30

Animation de la 2e partie :

Geneviève Chénier, Équipe Municipalités et communautés - Équité en alimentation et déterminants sociaux de la santé, Équipe Mesures populationnelles - COVID-19 - cheffe d'équipe, Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie-Centre/Direction de santé publique

9 h 50 à 10 h 00

Présentation de la demi-journée

10 h 00 à 11 h 10

Table ronde – Pratiques intéressantes de collaboration avec des municipalités autour d'enjeux sociaux… des pistes à suivre

Intervenantes et intervenants :

  • Cédric Glorioso-Deraiche, chargé de projet en aménagement à Action-Gardien, la Corporation de développement de Pointe-Saint-Charles, Opération populaire d’aménagement
  • Annik Reinhardt, chargée de concertation, Corporation de développement communautaire (CDC) Centre-Sud, Montréal et Martin Crépeau, arrondissement Ville-Marie, projet Notre quartier nourricier
  • Marie-Claude Fournier, cheffe de division en développement social à l’Arrondissement de Montréal-Nord, Priorité Jeunesse Montréal-Nord
  • Fimba Tankoano, directeur général, Concertation Horizon, Montérégie-Ouest

Cette table ronde est accompagnée d’une « chasse aux trésors des conditions gagnantes et pratiques prometteuses ». Chaque participant et chaque participante pourra consigner des conditions gagnantes ou des pistes d’actions qui lui semblent prometteuses. À la fin de la table ronde, nous consignerons toutes ces pratiques dans un grand tableau virtuel qu’on pourra partager à la fin des deux avant-midis.

Commentateur et commentatrice :

Denis Marion, maire de Massueville de 2005 à 2021

Renée Amyot, conseillère municipale, District Limbour, Ville de Gatineau, de 2017 à 2021, présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé

Cette activité prévoit une période d’échange avec le public de 20 minutes.

11 h 10 à 11 h 25

Courte pause

11 h 25 à 12 h 25

Atelier d’apprentissage en situation vraisemblable : Comment susciter l’engagement des acteurs?
Utilisation d’outils éprouvés pour susciter l’engagement des acteurs dans l’action concertée en développement social

Animation :

Alexandre Pirsch, coordonnateur à l'analyse et recherche - planification et développement des communautés, Ville de Gatineau, avec le soutien de Geneviève Grenier, professionnelle de recherche, mobilisation des connaissances, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions.

Les participants et les participantes auront l’occasion de découvrir et expérimenter les outils que sont les cadres logiques en développement social. L’activité se déroulera ainsi :

  • Description de l’activité et des cadres logiques en développement social : 15 minutes;
  • Travail en sous-groupes : 30 minutes;
  • Mise en commun des travaux, commentaires et questions : 15 minutes.

Cette activité prévoit une période d’échange avec le public de 45 minutes.

12 h 25 à 12 h 30

Apprentissages des deux avant-midis et échanges

Comité scientifique

Responsables

  • Nassera Touati, professeure à l’École nationale d’administration publique et directrice scientifique REGARDS
  • Geneviève Grenier, professionnelle de recherche, mobilisation des connaissances, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Membres

  • Angèle Bilodeau, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal et chercheure REGARDS
  • Lyne Chayer, professionnelle de recherche, coordination de la recherche, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions
  • Geneviève Chénier, Équipe Municipalités et communautés - Équité en alimentation et déterminants sociaux de la santé, Équipe Mesures populationnelles - COVID-19 - cheffe d'équipe, Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie-Centre/Direction de santé publique
  • Catherine Gagné, régisseure planification et expertise – Division du développement social, Ville de Laval
  • Marc Lemire, chercheur d’établissement à l’Institut national de santé publique de Montréal et professeur associé à l’École de santé publique de l’Université de Montréal
  • Nassera Touati, professeure à l’École nationale d’administration publique et directrice scientifique REGARDS
  • Deena White, professeure sociologie, Université de Montréal et chercheure REGARDS