Viser l’équité en santé pour les populations autochtones

Journée thématique - complet

Présentiel 1er décembre 2022

Traduction simultanée français-anglais pour l'ensemble de l'activité (Simultaneous French-English translation for the entire activity)

English version available

Plusieurs études, rapports et commissions d’enquête soulèvent les inégalités sociales de santé vécues par les populations autochtones à travers le prisme des déterminants de la santé. Les personnes autochtones sont aussi surreprésentées dans les services de protection à l’enfance et dans le système judiciaire.

Pour agir sur les déterminants de la santé et favoriser l’équité en santé pour les Premières Nations, les Inuit et les Métis, l’administratrice en chef de la santé publique de l’ASPC, dans ses rapports de 2019 et 2021, insiste sur le continuum de la sécurisation culturelle comprenant une approche tenant compte des traumatismes, l’antiracisme et l’humilité culturelle, en misant aussi sur l’autodétermination.

La journée thématique permettra aux participantes et aux participants d’intégrer dans leurs pratiques de santé publique des actions visant l’équité en santé pour les populations autochtones. 

Cette formation s’adresse aux médecins, aux gestionnaires et aux professionnelles, professionnels du réseau de la santé publique ainsi qu’à tous les partenaires intersectoriels et toutes autres personnes intéressées par le sujet.

À la fin de la journée, les participantes et les participants seront en mesure de :

  • décrire les déterminants de la santé spécifiques aux populations autochtones;
  • expliquer les effets des traumatismes passés et actuels, ainsi que les différentes visions de la santé des Peuples autochtones sur leur santé et leur mieux-être;
  • identifier des pistes d’action en santé publique permettant de favoriser l’équité en santé pour les populations autochtones.

Animation :

  • Mélanie Napartuk, Dt. P., étudiante à la maîtrise en nutrition, Université de Montréal.

8 h 30 à 9 h 30

Plénière des JASP pour toutes et tous.

9 h 30 à 10 h 

Pause — Visite des communications affichées et des exposants.

10 h à 10 h 10

Mot d’ouverture de la journée

Oscar Kistabish, Aîné et président du conseil d’administration, Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or.

10 h 10 à 10 h 15

Présentation des objectifs et du déroulement de la journée

Mélanie Napartuk, Dt.P, étudiante à la maîtrise en nutrition, Université de Montréal.

10 h 15 à 10 h 30

Retour historique sous forme d’atelier brise-glace

Mélanie Napartuk, Dt.P, étudiante à la maîtrise en nutrition, Université de Montréal.

Avant la journée thématique, un document préparatoire faisant un retour historique sera transmis aux participantes et participants

10 h 30 à 11 h 10

Les déterminants de la santé spécifiques aux populations autochtones

Richard Budgell, M.Sc., Professeur adjoint, Université McGill.

Emilie Grantham, M.Sc., Chef d’équipe du secteur de la recherche, Commission de la santé et des services sociaux des Premières nations du Québec et du labrador

Cette activité inclut une période de questions de 10 minutes.

11 h 10 à 11 h 50

La résilience et les différentes visions de la santé et du mieux-être des Peuples autochtones

Oscar Kistabish, Aîné et président du conseil d’administration, Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or.

Nina Segalowitz,B.A. Intervenante sociale au Centre des femmes de Montréal

Cette activité inclut deux présentations de 15 minutes et une période de questions de 10 minutes.

11 h 50 à 12 h

Retour sur les apprentissages

Mélanie Napartuk, Dt.P, étudiante à la maîtrise en nutrition, Université de Montréal.

12 h à 13 h 45

Dîner — Visite des communications affichées et des exposants.

13 h 45 à 15 h 15

Atelier de réflexion sur les préjugés inconscients, les barrières au sein des organisations du réseau de la santé publique et des pistes d’actions à mettre en place visant l’équité en santé pour les populations autochtones

Pierre Picard, M.A., Directeur général, Groupe de recherche et d’interventions psychosociales en milieu autochtone

Cette activité inclut une présentation de 15 minutes, des sous-groupes de discussion entre les participants de 40 minutes et un échange en plénière de 35 minutes.

15 h 15 à 15 h 30

Courte pause.

15 h 30 à 16 h 45

Exemples concrets de collaboration en santé publique par et pour les populations autochtones afin de répondre à leurs besoins

La campagne de vaccination de la COVID-19
Tina Pisuktie, B.A., Directrice générale, Association des Inuit du Sud du Québec

L’approche en prévention de santé globale (physique et mentale)
Jennifer Brazeau,directrice générale, Centre d’amitié autochtone de Lanaudière.

Décrire l'état de santé des Premières Nations au Québec : avancées et enjeux en lien avec les données probantes
Emilie Grantham, M.Sc., Chef d’équipe du secteur de la recherche, Commission de la santé et des services sociaux des Premières nations du Québec et du labrador

Cette activité inclut trois présentations de 20 minutes chacune et une période d’échange et de questions de 15 minutes.

16 h 45 à 16 h 55

Synthèse de la journée thématique, retour sur les messages clés

Mélanie Napartuk, Dt. P, étudiante à la maîtrise en nutrition, Université de Montréal.

16 h 55 à 17 h 05

Mot de fermeture de la journée

Oscar Kistabish, Aîné et président du conseil d’administration, Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or.

Comité scientifique

Responsables

  • Amélie Lapointe, T.S., M.A., agente principale de programmes, Agence de la santé publique du Canada.
  • Karolane Proulx, M. Sc., agente principale de programmes, Agence de la santé publique du Canada.

Membres

  • Amélie Lainé, directrice des partenariats et des programmes, Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec.
  • Tina Pisuktie, B.A., directrice générale, Association des Inuit du Sud du Québec.
  • Coralie Niquay, B. Sc., conférencière, Puamun Meshkenu.
  • Amélie Blanchet-Garneau, inf., Ph. D., professeure agrégée, titulaire de la Chaire de recherche autochtone en soins infirmiers, Université de Montréal.
  • André Corriveau, M.D., M.B.A., spécialiste en santé publique, consultant.
  • Gabrielle Désilets, Ph. D., conseillère scientifique, Institut national de la santé publique du Québec.
  • Shelley-Rose Hyppolite, M.D., M. Sc., FRCPC, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive, professeure agrégée, Faculté de médecine, Université Laval, et médecin-conseil, Direction de santé publique, CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Partenaires de l’événement

Regroupement des centres d'amitié autochtones du Québec     Agence de santé publique du Canada