Infodémie et désinformation en santé : comment adapter nos stratégies de communication?

Journée thématique - complet

Présentiel 30 novembre 2022

La crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19 a été accompagnée par un flot continu d’information qui peut être qualifié d’infodémie. Certaines informations sont fiables quoiqu’évolutives alors que d’autres sont volontairement fausses ou trompeuses et qualifiées de désinformation. L’infodémie n’est toutefois pas nouvelle et les conséquences négatives de la désinformation en santé ont déjà été associées à d’autres sujets : vaccination, régimes et troubles alimentaires, usage de drogues, etc.).

La surcharge d’information ou la désinformation peuvent engendrer de l’anxiété, le manque de respect des pratiques préventives ou de la méfiance à l’égard des autorités de santé. De plus, des études ont établi des liens entre la vulnérabilité à l’infodémie et à la désinformation, d’une part, et les inégalités sociales de santé, d’autre part. C’est pourquoi il est nécessaire d’adapter les communications en santé publique à cette réalité en alimentant les intervenants des stratégies qui peuvent être mises en place.

Cette journée thématique permettra aux participantes et aux participants d’intégrer dans leur pratique différentes stratégies pour adapter les communications en santé publique afin de contrer la désinformation et gérer l’infodémie. Cette journée s’adresse aux intervenantes et intervenants de santé publique en communication de niveaux national, provincial et local, aux intervenantes et intervenants des organismes communautaires, ainsi qu’aux chercheuses et chercheurs, étudiantes et étudiants qui s’intéressent à la communication en santé, à l’infodémie et la désinformation.

À la fin de la journée, les participantes et les participants seront en mesure :

  • de décrire les mécanismes de l’infodémie et de la diffusion de la désinformation pour la population générale et les clientèles vulnérables;
  • d'expliquer les bonnes pratiques de communication pour mieux prévenir et gérer l’infodémie et la désinformation;
  • de discuter des difficultés et des facteurs favorisant la réussite des stratégies de communication en santé publique.

Note : Pour profiter pleinement des activités d’intégration, nous suggérons aux participantes et aux participants de se munir d’un téléphone intelligent ou d’une tablette.


8 h 30 à 9 h 30

Plénière des JASP pour toutes et tous.

9 h 30 à 10 h 

Pause — Visite des communications affichées et des exposants.

10 h à 10 h 10

Mot de bienvenue

Ève Beaudin, journaliste, chroniqueuse et animatrice, Agence Science Presse.

10 h 10 à 10 h 55 

Contexte de la surabondance d’information, le rôle des médias et la réponse de la population

Ariane Bélanger Gravel, Ph. D, professeure agrégée, Département d’information et de communication, Université Laval.
Jean-François Cliche, journaliste scientifique, Le Soleil.

10 h 55 à 11 h 10

Atelier d’intégration des connaissances à partir d’études de cas

L’atelier compte pour 15 minutes d’échanges.

11 h 15 à 11 h 25

Période d’échanges et de questions.

11 h 25 à 11 h 40

Comprendre le rôle des algorithmes dans les mécanismes de diffusion de la désinformation et dans la production de l’infodémie : comment les prendre en considération?

Julie Gramaccia, Ph. D, professeure adjointe, Département de communication, Université d’Ottawa

11 h 40 à 11 h 50

Atelier d’intégration des connaissances à partir d’études de cas

L’atelier compte pour 10 minutes d’échanges.

11 h 50 à 12 h

Période d’échanges et de questions sur l’ensemble de la matinée.

12 h à 13 h 45

Dîner — Visite des communications affichées et des exposants.

13 h 45 à 14 h 05

Bilan de la stratégie de communication en lien avec la COVID-19 déployée par le gouvernement du Québec : les bons coups et les aspects à améliorer

Viviane St-Gelais, B. A, conseillère en communication, ministère de la Santé et des Services sociaux.

14 h 05 à 14 h 25

Comment les populations en situation de vulnérabilité s’informent-elles? Le cas des personnes aînées, des membres des communautés culturelles et des membres des communautés autochtones vivant en milieu urbain

Maryline Vivion, Ph. D, conseillère scientifique spécialisée, Institut national de santé publique du Québec.

14 h 25 à 14 h 45

Rejoindre les populations en situation de vulnérabilités : Mise en place des canaux de communication au CIUSSS de la capitale nationale.

Aurée-Anne Letourneau, T.S., Agente de planification, de programmation et de recherche - soutien aux communautés anglophones et culturelles, CIUSSS de la Capitale-Nationale.

14 h 45 à 15 h 15

Période échanges et de questions.

15 h 15 à 15 h 30

Courte pause.

15 h 30 à 16 h 15

Utiliser Tik-Tok pour communiquer la science : les avantages et les défis à relever

Mathieu Nadeau-Vallée, M.D., Ph. D, Université de Montréal.

16 h 15 à 16 h 45

Atelier d’intégration des connaissances à partir d’études de cas

L’atelier compte pour 30 minutes d’échanges.

16 h 45 à 17 h 05

Mots de clôture.

Comité scientifique

Responsable

  • Maryline Vivion, Ph. D., conseillère scientifique spécialisée, Direction de la valorisation scientifique et qualité, Institut national de santé publique du Québec.

Membres

  • Aicha Mansoor, L., directrice générale, Service d’aide à l’adaptation des immigrant.e.s (S.A.A.I.).
  • Bertrand Gignac, B.A., directeur général, Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec.
  • Colette Brin, Ph. D., professeure, Université Laval, et directrice, Centre d’études sur les médias.
  • Francis Picard-Dufresne, D.E.S.S. communication stratégique et B.A. analyse politique, conseiller en communication, CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.
  • Gabrielle Caron, M.A., stratège et analyste en communication et performance publicitaires, ministère de la Santé et des Services sociaux.
  • Isabelle Girard, B. Sc. biologie, D.E.S.S. en gestion – marketing, médias et marque, coordonnatrice – Communications, Institut national de santé publique du Québec.
  • Jean-François Richard, M.B.A., chef de programme - Volet soutien à la communauté anglophone, CIUSSS de la Capitale-Nationale.
  • Julie Loslier, M.D., M. Sc., FRCPC, directrice de santé publique de la Montérégie et professeure titulaire, Faculté de médecine, Université de Sherbrooke.

Partenaires de l’événement

INSPQ    Centre d'études sur les médias    Université Laval - Faculté des lettres et des sciences