Conférence de l’ASPQ - Contrer les pratiques commerciales pour favoriser la santé : le cas des boissons sucrées

Mercredi 24 et jeudi 25 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30
Journée thématique

Créative et omniprésente, l’industrie des boissons sucrées (incluant les boissons énergisantes) sait rendre ses produits attrayants et indispensables aux yeux des consommateurs et consommatrices et même des non-consommateurs. Les pratiques commerciales de l’industrie des boissons font partie de nos environnements et influencent la consommation quotidienne des Québécois et Québécoises, et plus particulièrement celle des jeunes.

Bien ancrées dans les mœurs, ces boissons ont pourtant des effets délétères connus sur la santé, notamment des groupes plus vulnérables, et leur promotion et publicité nuisent aux objectifs de santé publique. Des études montrent d’ailleurs que la publicité fait augmenter la consommation des boissons sucrées. Différents leviers d’action sont applicables aux niveaux local, provincial et fédéral pour créer des environnements favorables à de saines habitudes de consommation, pour réduire le pouvoir d’attraction de ces boissons et pour dénormaliser leur consommation.

Cette journée permettra aux participants et aux participantes de saisir l’importance des politiques publiques favorables à la santé afin de contrer les pratiques commerciales de l’industrie des boissons sucrées.

Cette formation s’adresse aux professionnelles et professionnels, médecins et gestionnaires de santé publique dans les domaines de l’alimentation, des saines habitudes de vie et des substances psychoactives. Elle peut aussi intéresser toute personne qui travaille de près ou de loin sur des enjeux touchant la consommation auprès des différentes populations.

À la fin de la journée, les participantes et les participants seront en mesure de :

  • Reconnaître les pratiques marketing employées par l’industrie des boissons sucrées auprès des individus et leur environnement;
  • Expliquer les habitudes de consommations;
  • Décrire les effets des pratiques commerciales des boissons sucrées sur les habitudes de consommation;
  • Identifier des interventions pour créer des environnements favorables et contrer la surconsommation de ces boissons.

Partie 1 – mercredi 24 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30

9 h 50 à 10 h 00

Présentation de l'activité

Thomas Bastien, M. Sc., directeur général, Association pour la santé publique du Québec

10 h 00 à 10 h 30

Perspectives internationales : Inspirations pour le Québec (en anglais) 

Frances Fleming, directrice des initiatives marketing au Uconn Rudd Center for Food Policy and Obesity

Cette conférence inclut une période de questions de 10 minutes.

Traduction simultanée de l'anglais au français

10 h 30 à 10 h 45

Windshield survey : Les pratiques de commercialisation

En amont de la journée thématique, les participantes et les participants sont invités à aller recenser des pratiques commerciales entourant les boissons sucrées dans leur quartier.

Quelques jours avant l’activité, nous les inviterons à nous partager des images accompagnées d’une description de ce qu’ils auront identifié. Cette collecte de données permettra de partager en grand groupe et illustrer les pratiques identifiées par les participantes et les participants.

Cette activité est d’une durée de 15 minutes en mode partage en grand groupe.

10 h 45 à 10 h 55

Courte pause

10 h 55 à 11 h 45

Les influences comportementales du marketing

Monique Potvin-Kent, directrice de la maîtrise en santé publique et professeure agrégée à l’École d'épidémiologie et de santé publique de l’Université d'Ottawa

Les facteurs d’influence de la consommation des boissons sucrées chez les jeunes et les adolescents

Dominique Beaulieu, Ph. D., professeure au Département des sciences de la santé, Université du Québec à Rimouski

Ces deux conférences, d’une durée de 20 minutes chacune, sont suivies d’une période de questions de 15 minutes.

11 h 45 à 12 h 25

Présentations croisées autour du portrait des pratiques commerciales des boissons sucrés au Québec

Offre et pratiques de vente des boissons sucrées et énergisantes au Québec

Corinne Voyer, B. Sc. Inf., M. Sc., directrice de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

En réaction au portrait : Les bonnes pratiques communicationnelles dans les campagnes de santé publique

Ariane Bélanger-Gravel, Ph. D., professeure agrégée au Département d’information et de communication de l’Université Laval

Ces deux conférences, d’une durée de 15 minutes chacune, sont suivies d’une période de questions de 10 minutes.

12 h 25 à 12 h 30

Retour sur les apprentissages de la matinée

Thomas Bastien, M. Sc., directeur général, Association pour la santé publique du Québec

Partie 2 – jeudi 25 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30

9 h 50 à 10 h 00

Retour sur la 1re partie de l’activité

Thomas Bastien, M. Sc., directeur général, Association pour la santé publique du Québec

10 h 00 à 10 h 30

Considérations éthiques de l'intervention de santé publique ciblant des habitudes alimentaires

Hugues Vaillancourt, Dt. P., M. Sc., conseiller en éthique au Bureau d'éthique appliquée, Direction de la qualité, de l'évaluation, de l'éthique et des affaires institutionnelles, Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec - Université Laval

Cette conférence est suivie d’une période de questions de 10 minutes.

10 h 30 à 11 h 05

Perspectives pour le Québec

TABLE RONDE - Faire contrepoids aux initiatives publicitaires par les politiques publiques

Intervenantes :

  • Marie-Ève Couture-Ménard, D.C.L., LL.M., LL.B., professeure agrégée, Faculté de droit, Université de Sherbrooke
  • Ariane Cyr, projet PourRallier, directrice générale PRÉCA (Partenaires de la réussite éducative en Chaudière-Appalaches)
  • Lana Vanderlee, Ph. D., professeure adjointe, Université Laval

Les panélistes seront invitées à partager leur expérience pour une durée de 5-7 minutes par intervention. Une discussion à partir des questions de l’auditoire suivra pour une durée de 15 minutes.

11 h 05 à 11 h 15

Courte pause

11 h 15 à 11 h 40

Le pouvoir des municipalités – Histoire de cas : Interdiction de la distribution de boissons énergisantes dans les espaces publics à Valleyfield

Annie Jalbert-Desforges, coordonnatrice à la vie communautaire, Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Miguel Lemieux, maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Cette conférence est suivie d’une période de questions de 10 minutes.

11 h 45 à 12 h 15

Atelier créatif – Développer un plan d’action local

En sous-groupes, les participantes et les participants seront invités à développer un plan d’action local, incluant des directives ciblées, objectifs, opportunités, menaces et axes de communications, pour contrer les pratiques commerciales entourant les boissons sucrées, en identifiant les perspectives possibles dans leur milieu de pratique.

L’activité est d’une durée de 15 minutes et sera suivie d’une mise en commun et d’un échange en grand groupe de 15 minutes.

12 h 15 à 12 h 30

Comment se mobiliser pour les prochaines étapes

Thomas Bastien, M. Sc., directeur général, Association pour la santé publique du Québec

Comité scientifique

Responsables

  • Marc-André Parenteau, M. Sc., conseiller aux politiques publiques, Coalition québécoise sur la problématique du poids
  • Laurence Sauvé-Lévesque, B. Sc. inf., M. Sc., conseillère aux politiques publiques, Coalition québécoise sur la problématique du poids

Membres

  • Julie Desrosiers, Dt. P., M. Sc., agente de planification, de programmation et de recherche et coordonnatrice de la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie (TIR-SHV) COSMOSS, Centre intégré de santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent/Direction de la santé publique
  • Roxanne Houde, médecin résidente, présidente des Jeunes médecins pour la santé publique
  • Richard Lessard, directeur régional de santé publique de Lanaudière
  • Manon Niquette, Ph. D., professeure au Département d'information et de communication, Université Laval
  • Marie-Claude Paquette, Dt. P., Ph. D., conseillère scientifique spécialisée, Institut national de santé publique du Québec