L’hépatite C au Canada : Rapport de surveillance 2005-2010

Les cas déclarés de VHC ont diminué au Canada ces dernières années. Toutefois, le fardeau imposé aux soins de santé par les cas existants qui progressent vers des séquelles plus graves continue d’augmenter.

En 2009, 11 357 cas de VHC ont été déclarés par le biais du Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire (SSMDO), ce qui correspond à un taux de 33,7 par population de 100 000. Ce taux a diminué depuis 2005 (40,5 par 100 000).

La majorité des cas sont âgés de 30 ans et plus, et sont des hommes, mais l’écart entre les sexes se rétrécit, principalement en raison des taux croissants chez les sujets plus jeunes de sexe féminin.

On retrouve la majorité des cas de VHC au Canada chez les personnes qui s’injectent des drogues. Parmi les cas de VHC nouvellement contractés dont on connait les facteurs de risque, la consommation de drogues injectables a été liée à 61 % des infections. La transmission du VHC par voie sexuelle est rare dans la population générale par rapport à d’autres modes de transmission. Cependant, on la considère de plus en plus comme un problème croissant de santé publique chez les individus infectés par le VIH.

Fichier(s): 

Rédigée par : 

Agence de la santé publique du Canada

Catégorie(s):