Traitement et prise en charge

  • 1 août 2019

    Affiches sur la surveillance sentinelle des infections gonococciques, de l’antibiorésistance et des échecs de traitement au Québec

    Du 14 au 17 juillet dernier, se tenait le 23e congrès ISSTDR/20e congrès IUSTI, à Vancouver. Ce congrès biennal est l’un des plus grands congrès sur les infections sexuellement transmissibles et il attire des délégués du monde entier. Cette année, le thème était « L’évolution du portrait de l’élimination des ITSS et du VIH ». Plusieurs professionnels, médecins, chercheurs et experts du Québec ont eu la chance d’y participer dont deux professionnels de l’INSPQ qui ont présenté des affiches en lien avec leurs travaux. Espace ITSS vous présente ces deux affiches.

  • 18 juillet 2019

    Mise à jour des résultats

    Dans le contexte de la progression de la résistance de Neisseria gonorrhoeae aux antibiotiques utilisés pour le traitement de cette infection, une surveillance des échecs de traitement est en cours au Québec depuis novembre 2014. Le 5 octobre 2018, espace ITSS vous présentait les résultats de cette vigie en date du 31 décembre 2017. La vigie s’est poursuivie, et un rapport de la compilation des données recueillies entre le 20 novembre 2014 et le 31 décembre 2018 a été diffusé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans le réseau de la Santé Publique récemment. Les résultats principaux de cette vigie d’échec au...

  • 3 juillet 2019

    Nouvelle publication de l’INSPQ et ajout d’informations aux guides d’usage optimal de l’INESSS

    Le Laboratoire de santé publique du Québec a annoncé sa nouvelle offre de service pour la confirmation de N. gonorrhoeae par test d’amplification des acides nucléiques (TAAN). Depuis le 17 juin 2019, il est possible de confirmer un résultat positif par TAAN à partir d’échantillons pharyngés et d’échantillons obtenus dans un contexte d’abus sexuel. Afin d’encadrer l’utilisation de ce nouveau TAAN de confirmation et d’outiller les cliniciens dans la prise en charge clinique de la personne atteinte (traitement, intervention auprès de ses partenaires et tests de contrôle), l’INSPQ a publié un guide explicatif sur la Prise en charge clinique des TAAN pharyngés positifs pour ...

  • 5 juin 2019

    Un portrait qualitatif sur les parcours des personnes vivant avec le VIH au Québec

    Le Portail VIH/sida du Québec (PVSQ) a présenté, le 23 mai 2019, les résultats du projet Portrait Accès +. Ce projet de documentation communautaire basé sur les vécus des personnes vivant avec le VIH partout au Québec visait à mieux comprendre l’accès aux soins et aux traitements des personnes vivant avec le VIH au Québec. Les discours publics caractérisent souvent le VIH comme étant une maladie aux enjeux quasi résolus : une pilule par jour qui ne cause pratiquement plus d’effets secondaires. Pourtant, les particularités du traitement antirétroviral en ce qui concerne le coût, les effets secondaires qu’il provoque et encore la stigmatisation auquel il est associé, rendent la vie avec le VIH plus complexe que ce qui est perçu. Pour construire ce...

  • 3 avril 2019

    Meilleure étude de l’année 2018 selon le NEJM

    The New England Journal of Medicine (NEJM) a présenté ses choix de publications les plus importantes de l’année 2018. Parmi les 11 meilleures publications qui auront eu un impact direct sur les pratiques cliniques, les éditeurs du NEJM estiment que « l’étude la plus importante réalisée cette année [est celle qui a] documenté l’arrivée de [la bactérie] Neisseria gonorrhoeae résistante à la ceftriaxone en Amérique du Nord ». (Traduction libre; ...

  • 6 février 2019

    Nouvelle formation en ligne

    Le Canada vit présentement une véritable crise des opioïdes. Entre janvier 2016 et juin 2018, il y a eu plus de 9000 décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes.

    Heureusement le Québec est vraisemblablement épargné pour le moment. Le nombre de surdoses et décès liés aux opioïdes est moindre qu’ailleurs au Canada, certes, mais il reste qu’une hausse du taux de mortalité attribuable à une intoxication aux opioïdes a été observée au Québec depuis les 15 dernières années. Le Québec n’est pas à l’abri de la crise qui sévit ailleurs au pays et aux États-Unis notamment...

  • 24 janvier 2019

    Illustration des problématiques rencontrées avec le Réseau sentinelle de surveillance des infections à Neisseria gonorrhoeae

    Lors des journées annuelles de Santé Publique 2018, se tenait la 1re journée annuelle sur la résistance aux antibiotiques. Sous le thème Établir des collaborations gagnantes, des présentateurs issus de diverses spécialités ont expliqué les multiples facettes de la surveillance et la lutte contre la résistance aux antibiotiques. Cette activité s’adressait aux professionnels et gestionnaires du réseau de la santé publique œuvrant en prévention des maladies infectieuses, ainsi qu’aux cliniciens et pharmaciens communautaires. Les objectifs spécifiques de cette journée étaient les suivants :

    • savoir...
  • 5 octobre 2018

    Mise à jour des résultats

    Nous vous présentions en février une affiche présentée aux journées annuelles de santé publique qui résumait les résultats préliminaires d’une vigie rehaussée des échecs de traitement d’infections à Neisseria gonorrhoeae au Québec. Les résultats complets sur les données recueillies entre le 20 novembre 2014 et le 31 décembre 2017 ont été diffusés par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans le réseau de la Santé Publique.

    Depuis quelques années, on documente une augmentation du nombre de cas déclarés d’infection à Neisseria gonorrhoeae au Québec. L’apparition de souches résistantes ou non-sensibles aux antibiotiques recommandés en...

  • 6 septembre 2018

    Prévenir la transmission du VIH, ce n’est pas qu’une histoire de condom! Nouvelle trousse d’outils du projet Mobilise!

    Mobilise!, c’est un projet qui vise justement la réduction de la transmission du VIH chez les HARSAH par la mobilisation communautaire. Le projet piloté par une coalition de partenaires (dont la COCQ-SIDA, le département de sexologie de l’UQAM et RÉZO, pour ne nommer que ceux-là) vise depuis 2015 à :

    1. augmenter le recours aux stratégies de prévention du VIH et
    2. optimiser l’offre et l’accès aux services de santé et à la prévention combinée.
  • 31 août 2018

    En 2016, chaque jour, 6 Canadiens ont été infectés par le VIH.

    Heureusement, dans les pays développés comme le Canada, la mortalité liée au VIH est maintenant moindre qu’il y a quelques décennies. Somme toute, 63 110 Canadiens vivraient avec l’infection par le VIH (donnée de 2016).

    Suite à une initiative du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida  (ONUSIDA) et de l’Organisation mondiale de la santé, l’ensemble des pays est invité à estimer l’incidence et la prévalence du VIH sur leur territoire, afin d’abord de surveiller l’épidémie, mais aussi pour guider les programmes de prévention et contrôle. L’objectif mondial est le suivant, d’ici 2020 :

    • 90% des personnes vivant avec l’infection par le VIH connaîtront leur statut;
    • 90% des personnes infectées qui connaissent leur statut suivront un traitement...

Pages

Souscrire à Traitement et prise en charge