ITSS chez les réfugiés nouvellement arrivés

Myriam Troesch vous propose son article du mois

Sexually transmitted infections in newly arrived refugees: is routine screening forNeisseria gonorrheae and Chlamydia trachomatis infection indicated?
Infections sexuellement transmissibles chez les réfugiés nouvellement arrivés: est-ce qu’un dépistage systématique de Neisseria gonorrhoeae et Chlamydia trachomatis est indiqué?[Traduction libre]
Willian M Stauffer  |  Paru en février 2012

Il s’agit d’un article portant sur la première étude qui traite de la pertinence d’effectuer un dépistage systématique deNeisseria gonorrhoeae et Chlamydia trachomatis auprès de réfugiés arrivant aux États-Unis. Le but premier de l’article a été d’obtenir la prévalence de chlamydia et gonorrhée dans cette population de réfugiés. Les auteurs de l’article ont donc effectué une étude rétrospective sur 25,779 réfugiés qui ont complété une évaluation de leur état de santé au Minnesota. Dû à certaines faiblesses de l’étude, les auteurs recommandent tout de même d’effectuer des recherches plus approfondies.

Consultez le résumé de l’article

Voir la plateforme complète de veille de l'Unité ITSS

Rédigée par : 

Myriam Troesch

Catégorie(s):