Suivre et traiter les personnes atteintes par le virus de l’hépatite C dispersées sur un vaste territoire ? Un défi relevé !

Des professionnels et des gestionnaires du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean relèvent le défi d’améliorer l’accès aux soins en hépatite C pour les personnes atteintes, dont celles moins autonomes. Démarré en 2010, le Réseau intégré régional de suivi et de traitement pour les personnes atteintes par l’hépatite C est conçu en tenant compte des ressources de santé spécialisées, limitées et concentrées ainsi que du faible volume de personnes atteintes dispersées sur un vaste territoire. Il vise à accroître l’accès aux soins et services, réduire les échecs et les abandons de traitement et améliorer la prise en charge des patients particulièrement vulnérables.

Adapté à son contexte, le réseau est intégré à l’organisation des soins et services : il ne s’agit donc pas d’un réseau distinct. Il comprend un grand nombre d’acteurs tel qu’illustré sur le schéma. Il fonctionne grâce à l’engagement d’une infirmière coordonnatrice du réseau et accompagnatrice des patients et grâce à la mobilisation des gestionnaires et, au besoin, de professionnels et intervenants dans différents établissements pour assurer le continuum de soins et services requis aux patients. Pas de planification de ressources à l’avance. L’établissement préalable de corridors de service et d’accès plus rapide pour ces patients vulnérables permet de répondre davantage à leurs besoins et d’assurer un meilleur encadrement. Si les microbiologistes-infectiologues constituent les piliers en matière de soins, la prise en charge des patients est partagée avec d’autres professionnels et intervenants, ce qui permet de suivre plus efficacement un plus grand nombre de patients vulnérables.

Pour en savoir plus sur les composantes et activités de ce réseau, nous vous invitons à consulter le « Modèle logique du réseau intégré régional de suivi et de traitement pour les personnes atteintes par le VHC ̶ CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean » ci-joint.

Cette initiative a été documentée pour son potentiel d’innovation et d’apprentissage dans le cadre d’une démarche de la Table de coordination nationale de santé publique visant à faire des gains, notamment en ITSS. Elle peut servir de source d’inspiration pour d’autres régions.

 

Fichier(s): 

Rédigée par : 

Monique Imbleau